Une adresse IP n’est pas une carte d’identité. Depuis 2003 la RIAA a porté plainte contre plus de 10.000 internautes sur la base d’une simple adresse IP en prétendant que la personne titulaire de l’abonnement à Internet relié à l’adresse IP en question était forcémment celle qui téléchargeait illégalement des morceaux de musique. C’est évidemment faux puisqu’il peut y avoir plusieurs utilisateurs du même ordinateur dans un foyer, voire plusieurs ordinateurs totalement étrangers au foyer, grâce à l’ouverture de connexions Wi-Fi. Face au manque de preuve, le lobby américain avait déjà suspendu ses poursuites contre une mère de l’Oklahoma, et la même stratégie a été suivie en Californie après six mois de procédure. Voyant qu’elle allait perdre et risquer ainsi de montrer un signe de faiblesse, voire de laisser une jurisprudence défavorable derrière elle, la RIAA a préféré abandonner ses poursuites. « Courage, fuyons ! ».

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés