Alors qu'il l'avait mis au coeur de sa stratégie pour tenter de l'imposer face à Facebook et Twitter, Google supprime progressivement les liens entre son réseau social Google+ et ses autres services. 

En termes militaires, cela ressemble à une retraite progressive. Google, qui pensait pouvoir contrer Facebook et Twitter en créant Google+ et en utilisant sa position dominante pour le rendre incontournable, commence progressivement à abandonner le navire. Ou en tout cas, à le rendre plus discret, comme cela avait été suggéré après  le départ de Vic Gundotra, le "père de Google+", au mois d'avril dernier.

En juillet, la firme avait déjà abandonné l'obligation d'utiliser son vrai nom, alors qu'il avait toujours interdit les pseudonymes au nom d'une prétendue nécessaire qualité des discussions. C'était un recul sur l'un des points qui devait faire la force de Google+.

Plus tard dans l'été, la firme de Mountain View a discrètement supprimé de son moteur de recherche l'affichage du "Google Authorship", qui permettait de faire apparaître le nom et la photo de l'auteur d'un billet à côté du résultat, accompagné d'un lien vers le profil Google+ de l'auteur. "Le balisage des informations relatives à l'auteur n'est plus accepté dans la recherche sur le Web", dit désormais la page officiel d'explications

De même, il semble que malgré le chantage implicite au SEO qu'a tenté d'exercer Google, et grâce au manque d'utilisateurs actifs inscrits sur le réseau social, le bouton "+1" de Google n'a que peu d'impact sur le référencement, et qu'il n'a plus aucune influence sur l'affichage des résultats. Les webmasters sont donc beaucoup moins incités qu'hier de le mettre en place.

Mais le signe le plus significatif d'un abandon progressif de Google+ est venu ces derniers jours. Google a en effet décidé de revenir sur son choix d'imposer l'inscription sur Google+ aux internautes qui créaient un compte Google pour Gmail, YouTube, Google Docs ou Google Play. Désormais, il est possible de créer un compte sur les services de Google sans s'inscrire sur Google+. Le réseau social de Google ne disparaît pas, mais il est intégré de façon beaucoup moins intrusive qu'auparavant. Il reste toutefois nécessaire de s'inscrire pour accéder à certaines fonctionnalités sociales, comme l'ajout de commentaires sur YouTube.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés