Considéré comme potentiellement vulnérable, TrueCrypt est en train de faire l'objet d'un "fork". Un nouveau programme de chiffrement de disque, baptisé CipherShed, est en cours de conception. Une première version alpha du logiciel doit être publiée prochainement.

Alors qu'il était considéré par le passé comme un logiciel de référence pour chiffrer efficacement ses données personnelles, TrueCrypt suscite depuis le mois de mai une très grande méfiance. En effet, un message d'avertissement sur la page SourceForge dédiée au projet affirme que le programme n'est pas sûr et peut contenir des failles de sécurité non colmatées.

Suite à cet épisode, des usagers de TrueCrypt ont décidé de ne pas laisser le logiciel à l'abandon. En se basant sur son code source, ils ont effectué un "fork" de TrueCrypt afin de ne pas démarrer à partir de rien et ont donné le nom de CipherShed à leur application. Car même à supposer que TrueCrypt pose effectivement des problèmes de confidentialité, tout n'est pas forcément à jeter.

Plus de deux mois après l'annonce de la réécriture de TrueCrypt, où en est CipherShed ? Selon un billet de blog publié il y a une douzaine de jours, le développement est suffisamment avancé pour envisager la sortie prochaine d'une version alpha (donc très expérimentale) du programme de chiffrement de disque. Aucune date n'est avancée, mais une publication avant la fin de l'année est plausible.

Selon l'équipe en charge du projet, CipherShed est conforme avec la licence originale de TrueCrypt. Le logiciel fait actuellement l'objet d'un examen de sécurité afin que le programme soit aussi sûr que possible. Cette vérification constitue la dernière étape avant la mise à disposition de la version alpha de CipherShed.

L'objectif de CipherShed est de fournir un logiciel gratuit et open source (le code source est consultable sur GitHub). L'équipe invite tout le monde à examiner les entrailles du programme et de suggérer idées et améliorations pour rendre CipherShed sécurisé et sûr. CipherShed doit être disponible sur Windows, Mac OS et GNU/Linux.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés