Twitter a modifié son règlement pour permettre désormais aux proches de personnes décédées d'obtenir la suppression d'images ou de photos du défunt. Un examen des requêtes sera fait au cas par cas, notamment en fonction de l'intérêt public des contenus concernés.

Après la mort de Robin Williams, sa fille Zelda Williams avait dénoncé le harcèlement dont elle faisait l'objet sur Twitter, et le caractère insupportable de certains messages qui lui étaient envoyés. Davantage crétins apathiques que trolls, des internautes photoshopaient des portraits de l'acteur américain pour y ajouter des marques d'hématomes au niveau du cou, et affirmaient (pour on ne sait quelle raison) que Zelda Williams était responsable de sa pendaison.

Aussitôt, Twitter avait annoncé qu'il modifierait ses règles pour "mieux gérer les situations tragiques comme celle-ci". En principe, son règlement qui est strict contre les messages haineux et de harcèlement devait suffire. Mais comme le remarque The Next Web, le réseau social a été plus loin. 

Selon la version anglophone du règlement lié aux décès des utilisateurs, dont la mise à jour n'a pas encore été transposée dans la version francophone, Twitter propose désormais aux proches de personnes décédées de supprimer des images ou des vidéos qui les montrent.

"Afin de respecter les souhaits de leurs proches, Twitter supprimera des images de personnes décédées, dans certaines circonstances", explique la société. "Les membres de la famille immédiate et les autres personnes autorisées peuvent demander la suppression d'images ou de vidéos de personnes décédées, à partir du moment où une blessure grave se produit , jusqu'aux moments avant ou après la mort, avec l'envoi d'un e-mail à privacy@twitter.com".

"Lors de l'examen de telles demandes de retraits des médias, Twitter tient compte de facteurs d'intérêt public tels que l'intérêt médiatique du contenu et peut ne pas être en mesure d'honorer toutes les demandes", prévient le réseau social, qui aménage ainsi son propre droit à l'oubli, pour le respect des morts.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés