Nest Labs a finalement procédé à l'acquisition de Dropcam, une firme spécialisée dans les caméras connectées, pour un montant non divulgué mais estimé à 555 millions de dollars. Google en profitera indirectement, puisque la firme de Mountain View a elle-même acheté Nest Labs.

C'est confirmé. La société Dropcam, qui commercialise des caméras connectées, vient d'être acquise par Nest Labs. L'opération a été confirmée vendredi par les deux sociétés, chacune annonçant la nouvelle sur son blog. Le montant de la transaction n'a pas été communiqué, mais le site Re/Code évoque un achat à 555 millions de dollars (environ 408 millions d'euros).

La perspective d'un achat de Dropcam par Nest Labs a émergé dans la presse à la fin du mois de mai,  selon des sources contactées par le The Information. Les principaux intéressés s'étaient contentés d'un silence poli, refusant de confirmer ou d'infirmer les éléments relayés par le magazine américain. Cette piste a toutefois été considérée comme plausible, tant les activités des deux groupes sont proches.

Google en profite indirectement

Dropcam fabrique des caméras qui peuvent se brancher en WiFi. Ensuite, le propriétaire a la possibilité de surveiller son foyer à distance, grâce à une retransmission en streaming des images des webcams jusqu'à son terminal. De son côté, Nest Labs conçoit (un thermostat contrôlant le chauffage central à distance ainsi qu'un détecteur de fumée connecté.

Officiellement, ce n'est pas Google qui a procédé à l'acquisition de Dropcam, mais Nest Labs. Cependant, cette dernière entreprise est elle-même la cible d'une opération annoncée en début d'année par la firme de Mountain View. En effet, Google est en train d'acquérir Nest Labs pour 3,2 milliards de dollars. Par ricochet, il va donc aussi mettre la main sur le catalogue de Dropcam.

Sur la confidentialité et la publicité

Et concernant la confidentialité des données personnelles et des images captées dans le foyer ? Selon le billet de blog de Nest Labs, Dropcam ne partagera en aucune façon ces informations sans l'autorisation préalable de l'utilisateur. Y compris Google, est-il même précisé. Une indication évidemment bienvenue, mais dont il faudra s'assurer qu'elle est bien respectée.

Nest précise également que les publicités ne figureront pas dans ses produits, pas plus que dans les produits de Dropcam, car la mesure où son modèle d'affaires s'appuie sur la vente d'appareils. Là encore, il faudra voir si cette règle évoluera avec le temps. En effet, Google n'est pas du tout hostile à mettre de la publicité un peu partout. Il faut dire que c'est sa principale source de revenus.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos