Créateur de l'un des premiers logiciels de Peer-to-Peer, Scour, Red Swooch revient avec une application qui veut apporter la puissance du P2P aux internautes qui souhaitent diffuser facilement des contenus.

Red Swooch n’a jamais véritablement quitté les bancs du P2P mais c’est la première fois depuis 2001 qu’il revient vers le grand public. La société avait été fondée par les créateurs de Scour, l’une des toutes premières applications P2P de l’ère post-Napster, et immédiatement poursuivie par les maisons de disques. 29 géants des médias aux Etats-Unis ont porté plainte contre Scour, qui a fermé ses portes sans combattre et s’est reconverti dans le peer-to-peer dédié aux professionnels.

En Janvier 2001, la société Red Swooch naît des cendres de Scour et contracte avec DeviantArt.com puis avec de grands noms comme Ubisoft, Ifilm, IGN, ou le Forum Economique Mondial. Tous sont séduits par l’offre de Red Swooch qui leur propose d’économiser très simplement des milliers de dollars de bande passante grâce à une technologie P2P quasiment transparente pour eux.

Désormais, la technologie proche de Bittorrent est ouverte gratuitement au grand public sur le site Redswoosh.net. Il suffit d’entrer l’URL d’une page Internet ou d’un contenu quelconque (vidéo, photo, MP3…), et le site renvoie une nouvelle URL pour le téléchargement en P2P. L’internaute qui clique sur cette adresse est invité à télécharger un petit logiciel qui se chargera des transferts. Le tout est financé par la publicité, mais l’éditeur qui souhaite économiser de la bande passante sans gêner ses clients avec de la pub peut payer un forfait à 0,03 $ par utilisateur et par mois.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés