Google+ indique désormais l'audience de chaque profil sur le réseau social, en prenant en cumulant les vues générées par les contenus de l'usager (photos, publications, profil lui-même...).

Nourri par la compétition qu'il entretient avec Facebook, Google+ évolue régulièrement pour conquérir le cœur des usagers. Bien décidé à devenir le principal réseau social des internautes, la plateforme profite évidemment de sa proximité avec les autres services du groupe pour créer un écosystème unifié et cohérent. À titre d'exemple, Google a rapproché en début d'année les contacts Gmail avec ceux de Google+.

Mais le site communautaire procède aussi à des changements plus anodins. Ainsi, la plateforme affiche désormais le nombre de consultations de chaque profil, juste à droite du compteur d'abonnés. "Cette valeur indique le nombre de fois que votre contenu a été vu par d'autres personnes, y compris vos photos, vos posts et le profil lui-même", précise le centre d'aide de la firme de Mountain View.

Cette information est affichée par défaut sur les profils. Cependant, elle peut être masquée en se rendant dans les paramètres du réseau social. Dans la section "Profil" située en bas de la page, il suffit de décocher l'option "Afficher le nombre de consultations de votre profil et de son contenu". Une précision : cette démarche ne peut se faire que depuis un PC pour l'instant, l'option étant inaccessible pour les appareils mobiles.

L'intérêt de cette fonctionnalité reste à déterminer. Une fois passée la découverte de la statistique, que peut en faire l'utilisateur ? Pas grand chose, sans doute. Idem pour les marques et les sociétés présentes sur le réseau social. Cette seule donnée n'est pas exploitable pour orienter une stratégie de communication et mesurer avec exactitude la popularité des publications et leur viralité.

Dans ces cas-là, il faudrait plutôt passer par un service comme Google Analytics.

Cependant, l'outil ne couvre pas encore Google+. Difficile, dans ces conditions, de mesurer le succès d'une page Google+ et des publications. L'absence d'un outil d'analyse proche de ce que propose par exemple Facebook pour ses pages est d'ailleurs relativement contradictoire avec les encouragements de la firme de Mountain View en matière de promotion. Car en effet, comment mesurer une promotion réussie sans outils adéquats ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés