Un internaute du Jura a été condamné à 6 mois de prison avec sursis pour avoir diffusé récemment deux vidéos, dans lesquelles il disait vouloir prendre la suite de Mohammed Merah, et tenait des propos antisémites.

La rédaction de France 3 Midi-Pyrénées rapporte que le tribunal de Lons-le-Saunier, dans le Jura, a condamné un jeune homme de 23 ans pour avoir publié plusieurs vidéos sur YouTube, dans lesquelles il aurait tenu des propos antisémites.

Le prévenu, qui a été condamné à six mois d'emprisonnement avec sursis, s'était présenté dans l'une des vidéos en cause comme le "nouveau Mohammed Merah", se revendiquant d'une fidélité d'esprit avec celui qui avait tué sept personnes, dont trois jeunes enfants d'une école juive de Toulouse, en mars 2012.

"Celui qui dit le contraire, je le crible de balles", puis "dans ton domicile, je fais péter une grenade", disait le condamné dans la vidéo publiée le mois dernier, qui a été supprimée par YouTube après que des internautes l'ont repérée et signalée.

Lors de son audition, le prévenu aurait assuré qu'il ignorait que Merah avait tué des enfants, et admis avoir tenus des propos "graves". Ayant promis de ne plus recommencer, il a bénéficié d'un jugement moins sévère que ce que demandait le procureur de la République, qui avait requis un an de prison avec sursis, et 2 000 euros d'amende pour apologie d'un acte de terrorisme, et provocation à la haine envers un groupe en raison de leur origine.

Mais outre sa condamnation judiciaire, le prévenu a très certainement gagné d'être surveillé étroitement par les services anti-terroristes. Mohammed Merah avait eu son accès à internet mis sur écoute (en vain), et avait fait l'objet d'une enquête par la Direction Centrale des Renseignements Intérieurs (DCRI). 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés