Clap de fin pour les ambitions de Sony dans les ordinateurs. Le groupe japonais a reconnu sa défaite dans ce marché et a décidé de vendre ses activités à un fonds d'investissement. À la place, la firme compte se concentrer sur les smartphones et les tablettes. En outre, Sony annonce la réorganisation de sa branche TV.

C'est donc confirmé. Sony va se débarrasser de sa branche PC en revendant ses activités au fonds d'investissement Japan Industrial Partners. L'entreprise japonaise suit ainsi la trajectoire d'IBM, qui avait également vendu sa division à Lenovo en 2005. Selon le communiqué du groupe, les termes de l'accord définitif entre les deux parties devraient être finalisés d'ici fin mars.

Au cours de cette période, Sony va progressivement cesser "la planification, la conception et le développement d'ordinateurs". "La fabrication et la vente seront également interrompues après ce printemps […]". Cependant, Sony assure que ses clients continueront de bénéficier de son service après-vente, même si le groupe se concentre sur d'autres activités.

Comme on pouvait s'y attendre, Sony compte mobiliser toute son énergie pour des secteurs dans lesquels la société nipponne se trouve en meilleure position ou qui offrent de meilleures perspectives de croissance. Ainsi, la firme indique qu'elle concentrera essentiellement ses ressources pour s'imposer dans les smartphones et les tablettes numériques.

En parallèle, Sony va complètement réorganiser son activité dans les téléviseurs. Reconnaissant que cette branche enregistre des pertes très importantes malgré les diverses mesures visant à faire des économies, l'entreprise a décidé d'en faire une filiale pour qu'elle pèse moins dans ses résultats. Cette restructuration interne doit s'achever au mois de juillet, selon le calendrier du groupe.

Ces grandes manœuvres vont également être accompagnées d'une réduction d'effectifs très importante. Si le fonds d'investissement compte recruter entre 250 et 300 employés de la firme japonaise pour gérer ses nouvelles activités dans le PC, beaucoup resteront sur le carreau. D'ici la fin de l'année, 5000 postes seront supprimés (1500 au Japon, 3500 ailleurs).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés