Dans un discours prononcé jeudi, le Pape François a décrit Internet comme un "don de Dieu". Le chef de l'église a souhaité que les catholiques se montrent de bons "citoyens du numérique" et appelé le Vatican à être  plus engagé sur la toile. Cependant, il n'a pas éludé certains risques liés au réseau des réseaux.

Si vous pensiez tout connaître de l'histoire d'Internet, détrompez-vous ! Il ne s'agit nullement du fruit de la rencontre entre le réseau ARPANET (voulu par la DARPA) et plusieurs autres concepts identiques (réseau CYCLADES, projet RAND, NPL…), mais d'un "don de Dieu". C'est en tout cas ce qu'a affirmé le Pape François, invitant au passage les catholiques à être des "citoyens du numérique" constructifs.

"Internet peut offrir plus de possibilités de rencontre et de solidarité entre tous, et que c’est une bonne chose, un don de Dieu", a déclaré le souverain pontife, dont les propos ont été rapportés par l'AFP. À cette occasion, il a également souhaité que l'église catholique s'engage davantage sur le réseau des réseaux, tout en appelant chacun à ne pas se laisser aller sur la toile.

Le Pape François reprend ainsi une partie des mises en garde formulées en 2010 par son prédécesseur, Benoît XVI. Mais si le nouveau chef de l'église a effectivement rappelé les risques pouvant exister avec Internet (l'exclusion, la désorientation, le conditionnement, l'enfermement et l'ignorance de l’autre), il s'est efforcé d'équilibrer son propos pour ne pas tenir un discours anxiogène.

Le Vatican n'est d'ailleurs pas fondamentalement hostile aux nouvelles technologies. On se souvient que des SMS contenant des messages spirituels avaient été envoyés aux jeunes qui participaient aux journées mondiales de la jeunesse, en Australie. Il existe aussi une page web regroupant plusieurs ressources numériques (application Facebook, page YouTube, application mobile…).

L'église catholique a par ailleurs une présence forte sur Twitter, avec neuf comptes pour s'adresser aux internautes en anglais, français, allemand, espagnol, italien, polonais, portugais, arabe et même en latin. L'équipe en charge de la communication avait d'ailleurs mis en scène Benoît XVI utilisant un iPad pour envoyer son premier tweet sur le réseau social.

Depuis son élection au pontificat, le Pape François s'est montré surprenant sur de nombreux sujets. Il a ainsi encouragé une révision de la Curie romaine, opté pour une apparence plus humble, souhaité limiter les fastes de l'église, engagé une opération "mains propres" à la banque du Vatican et évoqué, certes de façon très mesurée, les problématiques auxquelles l'église fait face régulièrement.

( photo : CC BY-SA Casa Rosada )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés