La Hadopi a signalé le renouvellement en cours du label pour deux plateformes. Cependant, cette procédure a été quelque peu marginalisée par la Haute Autorité, qui a opté pour une nouvelle tactique fin décembre pour mettre en avant l'offre légale.

La Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet a publié cette semaine le renouvellement des demandes de labellisation de Darty, qui en marge de ses activités dans la vente d'électroménager commercialise des livres numériques, et de DJ Habett, un artiste spécialisé dans la musique électronique sous licence Creative Commons.

Apparu en 2011 pour assister les usagers dans leur recherche des plateformes légales, le label PUR n'a en fait jamais vraiment convaincu. Si les services proposant des contenus ont quand même été une soixantaine à se manifester pour obtenir leur labellisation, le système a vite atteint ces limites : les sites ont fini par ne plus déposer la moindre candidature, alors que la Hadopi en visait une centaine fin 2013.

Confrontée à ce désintérêt du public et des professionnels, la Haute Autorité a finalement changé de stratégie le mois dernier en inventant l'offre "d'apparence légale". Remplaçant le label PUR, cette initiative regroupe non seulement les plateformes culturelles qui ont effectivement été labellisées, mais aussi les services "pouvant être regardées comme étant légales".

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés