Il est peu dire que graphiquement, iOS 7 n'est pas une très grande réussite. Si certains effets visuels sont agréables, le manque de cohérence des icônes saute aux yeux, comme l'avait parfaitement expliqué le designer Louie Mantia. Plus encore sur iPad, le nouveau système d'exploitation mobile d'Apple, dont le style graphique est très différent des premières versions d'iOS, donne l'impression de ne pas avoir été fini, ou d'avoir été mal supervisé. Le temps que les applications soient mises à jour par les développeurs, une certaine incohérence d'ensemble peut également apparaître — ce qui n'est rien, cependant, par rapport à Android.

Pas de quoi en faire un drame, mais un Californien a tout de même décidé de poursuivre Apple en justice, pour l'obliger à lui permettre de garder intact son bon vieil iOS 6. Dans sa plainte, Mark Menacher demande plus précisément à Apple de supprimer le fichier d'installation d'iOS 7, qui est téléchargé automatiquement sur les appareils mobiles d'Apple lors qu'ils sont connectés au réseau WiFi. Une fois ce fichier présent sur l'iPhone ou l'iPad, iOS 6 demande à chaque redémarrage que l'utilisateur installe la nouvelle version. C'est ce qui permet à Apple d'afficher des taux record de mise à jour, avec déjà 73 % d'utilisateurs d'iOS 7 sur tous les appareils mobiles Apple.

"Steve Jobs était prétendument dur avec les employés de la société, dans la quête de la satisfaction du client, mais Tim Cook cultive apparemment une culture de mépris de la satisfaction du client dans la quête de bénéfice commercial", écrit Mark Menacher, avec un brin d'exagération (Steve Jobs avait au moins autant les yeux rivés sur ses tableaux de rentabilité). "C'est une politique qui finira par échouer".

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés