Aux Etats-Unis, un vif débat s'anime autour d'un projet de loi qui pourrait empêcher purement et simplement toute copie numérique. Dans ces affrontements, Gateway fait valoir "le droit des consommateurs de profiter de la musique numérique légalement".

C’est à travers un spot de publicité original que le constructeurs d’ordinateurs américain a affiché sa position contre le projet de loi déposé par le sénateur Ernest Hollings. S’il était adopté, ce projet obligerait les assembleurs, les fabricants de matériel életronique, les associations de consommateurs, et les acteurs de l’industrie du divertissement à se mettre autour d’une table pour établir ensemble un standard commun permettant d’empêcher la copie numérique, que ce soit vers des lecteurs MP3, vers la télévision ou les chaînes hi-fi.

Officiellement, Gateway défend le droit à la copie privée tel qu’il existe actuellement, c’est-à-dire le droit par exemple de convertir un CD Audio acheté dans le commerce en mp3 pour l’écouter facilement sur son ordinateur. Dans cette lutte, Gateway joue le jeu de la provocation, puisque l’on peut voir sur leur site une page très claire où s’affichent des liens évocateurs : Comment puis-je graver un CD ? Comment télécharger de la musique sur Internet ? De quoi ai-je besoin pour commencer ? Est-il nécessaire d’avoir du haut-débit ?

N’y voyez cependant pas uniquement une défense purement altruiste de nos droits de consommateurs. Pour Gateway, cet affrontement est un formidable coup de pub (cet article en est la preuve… ;) et permet en plus au constructeur de faire connaître son partenaire eMusic chez qui il est possible, justement, de télécharger des mp3… moyennant un abonnement payant.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés