La Commission générale de terminologie et de néologie poursuit sa mission d'enrichissement de la langue française en traduisant des termes étrangers très présents dans des domaines spécialisés, comme la technologie. Cette fois, ce sont des mots rattachés aux télécommunications et aux radiocommunications qui ont été adaptés.

Soucieuse d'enrichir la langue française, la Commission générale de terminologie et de néologie propose régulièrement des traductions afin de fournir un équivalent français à chaque terme étranger qui s'impose dans un secteur spécialisé, qu'il soit technique, économique, scientifique ou juridique. C'est ainsi qu'une nouvelle liste de mots a été publiée ce vendredi au Journal officiel.

Cette nouvelle fournée, signalée sur Twitter par Benoît Tabaka, s'intéresse tout particulièrement aux télécommunications et aux radiocommunications. Femtocell, FTTB, FTTH, NFC, RFID, SIM, unlocking, sniffer, tethering… ces termes et acronymes anglophones sont sans doute très clairs pour nombre d'entre vous. Mais des personnes moins férues pourraient ne pas en comprendre le sens profond.

Chaque terme est ainsi accompagné d'une définition. La femtocellule (femtocell) désigne "zone peu étendue dans laquelle un terminal peut se connecter au réseau cellulaire de l'opérateur au moyen d'un émetteur-récepteur relié par l'internet à ce même réseau ; par extension, l'émetteur-récepteur lui-même". Cela permet par exemple "d'améliorer la couverture à l'intérieur des bâtiments", explique la commission.

Concernant les acronymes relatifs à la fibre optique (FTTH, FTTB, FTTC), la commission propose de parler de desserte : desserte par fibre de l'abonné (DFA), desserte par fibre de l'immeuble (DFI)… Il s'agit de la "mise en place d'un réseau d'accès utilisant une ou plusieurs fibres optiques", permettant "des débits numériques très élevés, de l'ordre de plusieurs dizaines de mégabits par seconde dans les deux sens".

Pour le NFC (near field communication), pas de surprise. C'est traduit par communication en champ proche et la définition explique qu'il s'agit d'une "technique d'échange de données par radiofréquence, qui se fonde sur la production d'un champ électromagnétique à faible puissance permettant d'établir, au voisinage d'une antenne, une liaison sans fil de courte distance", de quelques centimètres.

Le tethering est traduit par "mode modem". Il s'agit d'une "fonction d'un dispositif connecté à un réseau, le plus souvent un téléphone mobile, qui permet à un autre dispositif, par exemple un ordinateur, d'accéder à ce réseau". C'est alors l'appareil lui-même qui joue le rôle du modem, que la liaison soit filaire ou non.

À noter que la Commission est revenue sur une précédente traduction, publiée en 2006 au Journal officiel. Concernant les technologies RFID, la publication "identification radio" annule et remplace celle du terme "radio-identification". Idem pour "étiquette-radio", terme remplacé par radio-identifiant (actif, passif, semi-actif, selon les cas) ou par radio-étiquette.

( photot : CC BY-SA Vincent Chaigneau )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés