Pour 2013, la Commission générale de terminologie et de néologie a de nouveaux termes et de nouvelles expressions concernant l'informatique et Internet à proposer. Fini les captchas, les keyloggers et les live CDs. Place aux tests de reconnaissance humaine, aux enregistreurs de frappe et aux cédéroms autonomes.

À nouvelle année, nouveaux termes informatiques. Mardi 1er janvier, la Commission générale de terminologie et de néologie a fait publier au Journal officiel une nouvelle liste de termes, expressions et définitions concernant l'informatique et Internet. Repérée par Benoît Tabaka sur Twitter, la nouvelle fournée se débarrasse en particulier du captcha, du keylogger et du live CD.

Voici la liste :

TERME ÉTRANGER
DOMAINE/SOUS-DOMAINE

ÉQUIVALENT FRANÇAIS

captcha, captcha test, completely automated public Turing test to tell computers and humans apart.

Informatique/Internet.

test captcha (langage professionnel), captcha, n.m. (langage professionnel), test de reconnaissance humaine.

crawler.

Informatique/Internet.

collecteur, n.m.

e-mail spoofing.

Informatique/Internet.

usurpation d'adresse électronique.

e-printing, web2print, web-to-print.

Informatique/Internet.

impression en ligne.

hardware as a service (HaaS).

Informatique.

matériel à la demande.

infrastructure as a service (IaaS).

Informatique.

infrastructure à la demande.

keylogger.

Informatique/Internet.

enregistreur de frappe.

live CD.

Informatique.

cédérom autonome.

model-checker.

Informatique.

explorateur de modèle.

model checking.

Informatique.

exploration de modèle.

obfuscation.

Informatique.

brouillage, n.m.

payload.

Informatique/Internet.

charge utile.

really simple syndication (RSS), RSS feed.

Informatique/Internet.

flux de dépêches.

reverse engineering.

Informatique-Industrie.

rétro-ingénierie, n.f., ingénierie inverse.

RSS feed, really simple syndication (RSS).

Informatique/Internet.

flux de dépêches.

software as a service (SaaS).

Informatique.

logiciel à la demande.

web2print, e-printing, web-to-print.

Informatique/Internet.

impression en ligne.

Le rôle de la Commission générale de terminologie et de néologie est de franciser les termes étrangers s'imposant dans la société en leur donnant une forme française ou en les traduisant aussi fidèlement que possible. Parfois l'adaptation en français est réussie (courriel et émoticône sont par exemple plutôt bien acceptés), parfois le terme étranger reste (proxy plutôt que serveur mandataire par exemple).

La mission de la Commission générale de terminologie n'est pas toujours comprise ou fait l'objet de moqueries, car elle donne naissance à des termes inhabituels et laisse croire qu'elle travaille pour rien, tant les mots étrangers sont parfois omniprésents dans certains secteurs. Cependant, la mission première de la Commission est d'enrichir la langue française.

Comme le précise le décret relatif à la création la Commission, ce travail vise à favoriser "l'enrichissement de la langue française, de développer son utilisation, notamment dans la vie économique, les travaux scientifiques et les activités techniques et juridiques, d'améliorer sa diffusion en proposant des termes et expressions nouveaux pouvant servir de référence, de contribuer au rayonnement de la francophonie et de promouvoir le plurilinguisme".

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés