L'association des Restos du Cœur et le photographe Gaston Bergeret ont finalement trouvé un terrain d'entente concernant la célèbre photographie de Coluche. L'usage de celle-ci demeurera gratuite dans le cadre des activités des Restos et le photographe ne demandera aucune indemnité. En échange, l'association veillera à ce que le droit moral de Gaston Bergeret soit respecté.

Début juillet, Numerama révélait que Gaston Bergeret avait assigné les Restos du Cœur en justice au nom de son droit moral sur le célèbre portrait de Coluche. Pour le photographe, il ne s'agissait pas d'empêcher l'association d'utiliser cette photographie dans le cadre de sa communication et comme élément de son identité. Il s'agissait de freiner l'exploitation périphérique et souvent commercial de son cliché.

"Depuis quelques années, je constate une dérive de l'exploitation de ce portrait censé rendre hommage à la mémoire de Coluche. C'est pourquoi, j'ai demandé dans un premier temps que l'on cesse l'exploitation outrageuse et outrageante de l’image de Coluche à travers mon portrait', nous expliquait-il, dans un droit de réponse. Or, le silence l'a contraint à changer de fusil d'épaule.

Un mois après la médiatisation de l'affaire, un accord a été trouvé entre les parties pour mettre fin au litige. L'association précise que le photographe "renonce à toute indemnisation pour le passé" et "ne remet pas en cause pour l'avenir son engagement initial de 1986, à savoir une utilisation gratuite de cette photographie par l'association et ses partenaires, dans le cadre des activités des Restos du Cœur".

Cela étant, les partenaires commerciaux devront rentrer dans le rang. Plus question de remixer le portrait de Coluche. Ou du moins faudra-t-il au préalable s'assurer que Gaston Bergeret valide une éventuelle modification. L'association "[veillera] à ce que le portrait de Coluche soit utilisé sans déformation" et que "cette utilisation gratuite se fera dans le respect du droit moral d'auteur de Gaston Bergeret".

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés