Sans que le rendez-vous figure à son agenda officiel, François Hollande a reçu samedi plusieurs dizaines de blogueurs engagés du côté de l'ancien candidat socialiste, en vue de les remobiliser dans un contexte où les médias traditionnels affichent une hostilité inédite.

Officiellement, si l'on en croit le site de l'Elysée, il n'y avait rien le samedi 20 avril à l'agenda du président de la République. A croire que la transparence des patrimoines est plus importante que la transparence des entretiens à vocation politique. Car selon Europe1, le président François Hollande avait bien un rendez-vous programmé samedi dernier, avec "une poignée de blogueurs". En fait une trentaine, tout de même.

Tous étaient des blogueurs engagés aux côtés du gouvernement socialiste, invités à discuter avec l'Elysée pour faire remonter leurs impressions, et apporter un point de vue peut-être moins compassé que celui des proches conseillers ou d'une certaine presse trop habituée aux circonvolutions. François Hollande lui-même aurait décidé de s'inviter à la réunion pour venir discuter en personne, ce qui – s'il ne s'agit pas d'un simple effet de communication – n'était pas prévu jusqu'à la veille.

Selon Guy Birenbaum, François Hollande aurait souhaité revoir les militants en ligne les plus engagés, qui l'avaient soutenu sur leur blog et/ou les réseaux sociaux, "pour les remercier de leur engagement". Mais aussi et surtout pour relancer la machine à convaincre au moment où le président de la République bat un record absolu de mécontentement dans les sondages, avec seulement 25 % de sondés qui se déclaraient satisfaits de l'action du chef de l'Etat dans un sondage réalisé à la mi-avril par l'IFOP. 

Il aurait ainsi critiqué "le procès en illégitimité" qui lui serait fait par les opposants au mariage pour tous, et "regretté qu'assez vite après l'élection, la gauche, les militants socialistes mais aussi les "e-militants" n'aient pas été plus en ordre de bataille", que tous se soient un peu perdus de vue, chacun isolé dans son coin, lui compris".

"L'entretien détendu, convivial, avait donc pour objet de recréer une dynamique de groupe, de les ressouder". Une manière de compter sur Internet et les blogueurs les plus influents pour contrecarrer les Unes assassines des hebdomadaires ?

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos