BnFlower est l'un des projets les plus innovants et les plus prometteurs en matière de musique indépendante sur Internet. Son créateur Ignazio Lo Faro nous a rejoint sur Ratiatum pour faire connaître cette communauté unique au monde, et il nous explique ses motivations.

Ratiatum.com : Bonjour Ignazio. BnFlower est une communauté pour les amateurs de musique indépendante. Peux-tu nous en dire plus sur le concept ?

Ignazio Lo Faro : Sur Bnflower il y a deux types d’utilisateurs. Les Flower (musiciens indépendants) et les Bee (internautes qui sont prêts à diffuser la musique des Flower). Les Bee aident donc les Flower à diffuser leur musique. Sur BnFlower nous faisons de la diffusion prescriptive. Un concept que l’on peut résumé ainsi : « J’aime ta musique, alors je la défends, et je la diffuse. »

L’idée de Bnflower tourne autour de la visibilité. Aujourd’hui tout le monde a besoin de visibilité. Les artistes indépendants (pas seulement des musiciens) vivent le manque de visibilité comme une frustration depuis de nombreuses années et cela bien avant le Web. Des internautes qui maîtrisent les technologies internet de diffusion peuvent aider des artistes à diffuser leurs musiques. Cela se fait beaucoup et pas seulement sur Bnflower. L’intérêt de Bnflower c’est d’offrir cette visibilité aussi aux internautes. Sur Bnflower, celui qui diffuse et qui s’implique (le Bee) voit son site mis en avant, son travail mis en avant. C’est pour cela que nous avons créé le Réseau KillBee. Un Killbee est un Bee qui (grâce à son implication) a son site diffusé sur l’ensemble des sites membres du Réseau KillBee et maintenant aussi sur Ratiatum. Cette diffusion lui permet d’augmenter le trafic vers son site et donc son audience. Comme je le disais tout le monde à besoin de visibilité, les artistes et ceux qui diffusent les artistes. Sur Bnflower on récompense les les Flower et les Bee pour leurs implications.

On les récompense en offrant de la visibilité pour leurs sites/blogs. Aujourd’hui grâce aux technologies de diffusion d’œuvres musicales (Podcast, P2p,blog, tagging etc.) nous avons, comme chacun le sait, une opportunité unique dans l’histoire de la création. Cette chance va permettre à de nombreux artistes de diffuser leur création. Je rajouterai que Bnflower est simple à comprendre, mais nécessite toutefois que l’on s’habitue à notre langage

As-tu déjà des exemples d’actions réalisées par les internautes au profit de ces « flowers » ?

Tout plein. Bee_Eldarion un de nos KillBee a créé la Freezic qui permet aux artistes de diffuser leurs musiques sur la Freebox. On a aussi l’exemple de KillBee_Revolution Sound Record. Ce collectif d’artistes Libres diffuse et met en évidence sur son site bon nombre de nos artistes. Bee_Ecouter qui s’est spécialisé dans « l’interview Web » d’artistes. Bee_Human qui est spécialiste du radioblogging, Bee_Buzzworker qui maîtrise les flux RSS et le Web 2.0 et beaucoup d’autres. Le Réseau KillBee sert aussi à diffuser des Flower (artistes). Je les remercie tous pour leur implication. Je tiens particulièrement à remercier Bee_Eldarion (Seb) qui devient le codeur officiel de Bnflower. C’est en grande partie à lui que l’on doit l’intégration de Bnflower sur Ratiatum. Bnflower va d’ailleurs évoluer vers un site plus interactif et plus efficace. Bientôt sur BnFlower,il y aura une page pour chaque Bee et une pour chaque Flower. En bonus une petite surprise pour motiver tout le monde. Wait and see.

La tendance sur le net semble plutôt l’opposition entre les artistes et leur public. Comment t’es venu l’idée de créer ce service d’entraide ?

Justement à cause de cette fausse opposition. Il n’y a aucune opposition entre artistes et internautes. C’est du vent, créé par certains qui ont tout intérêt à cloisonner et diviser pour mieux régner. Parmi eux on trouve certains artistes qui se méprennent sincèrement sur l’évolution technologique. Cette opposition ne veut rien dire. Surtout quand on sait que de nombreux internautes sont aussi des passionnés de culture et d’art et qu’ils sont légion à créer eux même leurs propres œuvres. Cette opposition est un non-sens. Un mythe qui sert à aveugler. C’est aussi pour exprimer cela que j’ai créé Bnflower. Le manque de visibilité est quelque chose dont j’ai eu à souffrir en tant que musicien. C’est donc l’aboutissement d’une réflexion vu de l’intérieur. Pour comprendre le manque des musiciens il faut être musicien.

BnFlower rejoint Jamendo sur Ratiatum ; qu’attends-tu de la communauté Ratiatum ?

D’abord je tiens à dire que j’ai le plus grand respect pour l’immense travail effectué par toute l’équipe de Jamendo. En un an, Jamendo est devenu une référence. Bravo à eux. Et c’est un plaisir pour moi de vous rejoindre sur Ratiatum. Que dire sur la communauté de Ratiatum, j’en fais partie moi-même. J’ai déjà beaucoup écrit ici. J’attends bien sûr beaucoup d’une communauté comme la vôtre. Vous avez le profil idéal du Bee. Vous avez toute la philosophie, la maîtrise technologique, les connaissances qui rendraient tellement service à bon nombre d’artistes. J’attends énormément. Ce sont les communautés comme celle de Ratiatum (et elles ne sont pas nombreuses) qui changeront réellement le monde de la musique. Vous l’avez déjà prouvé.

Pour finir, un mot sur le projet de loi DADVSI ?

On a dit tellement de choses sur ce projet que je me vois mal sortir quelque chose d’original. Ce projet est rétrograde, inique, et représente pour moi le symbole même du puissant qui tape sur le petit. Sauf que là les petits sont plus de 10 millions d’électeurs potentiels. Il ne faut pas oublier non plus la SACEM. La Sacem, aujourd’hui, handicape les artistes indépendants. C’est le vrai problème. Car les Majors vont être de plus en plus confrontées à la concurrence des musiciens indépendants et Libres. Il suffit simplement de voir le succès des Creative Commons et de groupes comme Arctic Monkeys ou Spoon pour s’en convaincre. Le problème des Majors ce n’est pas le piratage, c’est la concurrence de la musique (réellement) indépendante et là c’est pas gagné pour eux.

Retrouvez désormais BnFlower sur Ratiatum, accessible par le lien « Musique » en haut de cette page. Merci à Ignazio pour sa confiance, et bienvenue à BnFlower !

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés