Publié par Guillaume Champeau, le Lundi 25 Mars 2013

L'école de Xavier Niel accepterait 1000 étudiants... gratuitement

Selon RudeBaguette, l'école de programmation que Xavier Niel doit ouvrir pourrait offrir un cursus gratuit à ses étudiants, qui seront triés quelques mois après le début des cours.

Ce mardi matin, Xavier Niel devrait lever le voile sur une nouvelle école de programmation devant former les futures élites du développement de logiciels en France. Mais le patron de Free aimant casser les modèles existants, cette nouvelle école pourrait bien apporter une petite révolution culturelle dans les écoles d'ingénieurs. 

En effet, selon le site RudeBaguette dédié aux start-up françaises, qui cite une "source proche de l'annonce", l'école de programmation de Xavier Niel pourrait accepter jusqu'à 1000 étudiants par année, dont les trois quarts seront renvoyés au bout de quelques mois, permettant aux enseignants de se concentrer sur le dernier quart restant. La crème de la crème, qui pourrait être formée sur un cursus de trois années seulement après le bac.

Par ailleurs, l'école serait offerte sans aucun frais de scolarité. Mais il paraît peu vraisemblable qu'elle ne génère aucun revenu. Peut-elle fera-t-elle l'objet de partenariats avec des entreprises privées qui pourraient vouloir bénéficier d'un "droit de priorité" à l'embauche des étudiants, lesquels devraient payer des frais de scolarité s'ils ne signent chez aucun des partenaires ?

Toujours selon RudeBaguette, l'école serait dirigée par d'anciens cadres d'Epitech, dont son fondateur, qui ont démissionné en janvier dernier.

Publié par Guillaume Champeau, le 25 Mars 2013 à 19h17
 
40
Commentaires à propos de «L'école de Xavier Niel accepterait 1000 étudiants... gratuitement»
Inscrit le 11/03/2009
3532 messages publiés
Pas mal ce principe , riche ou pauvre ,qu'importe , seuls le talent et l'intelligence comptent pour rester dans cette école .

Un peu l'inverse de ce qui existe en france j'ai l'impression .

belle initiative ..à suivre
[message édité par speed le 25/03/2013 à 19:35 ]
Inscrit le 09/03/2013
195 messages publiés


http://www.numerama....grammation.html

+

Peut-elle fera-t-elle l'objet de partenariats avec des entreprises privées qui pourraient vouloir bénéficier d'un "droit de priorité" à l'embauche des étudiants, lesquels devraient payer des frais de scolarité s'ils ne signent chez aucun des partenaires ?

+ putain de merde vous la voyez pas la tendance et la pente glissantes pour Education Société et Pouvoirs???!!!

----------------

Wait and see, mais crénom, le geek, que j'aime bien en général, ça me gonfle des fois, c'est même pas bisounours, c'est carrément la chèvre de monsieur Seguin.
Inscrit le 04/06/2010
2269 messages publiés
on atteint très vite les limites du système... à selectionner les très bons, l'école ne sert plus à rien puisqu'ils pourraient se former tout seuls eux même ...

c'est comme les "prestigieux lycées" qui affichent 100% de réussite au bac, vu le dossier qu'il faut pour y entrer, leurs élèves auraient leur bac aussi en y allant en candidat libre .... lycée foutaise ...
Inscrit le 29/09/2008
605 messages publiés
"Peut-elle fera-t-elle l'objet de partenariats avec des entreprises privées qui pourraient vouloir bénéficier d'un "droit de priorité" à l'embauche des étudiants, lesquels devraient payer des frais de scolarité s'ils ne signent chez aucun des partenaires ?"

On a rien pour rien en france, je pense que c'est uniquement fait pour reperer les mecs doués triés sur le volet, et les embaucher derriere pour ensuite se faire des ronds grace a eux.
Inscrit le 25/03/2013
1 messages publiés
Sans déconner. Ils font quoi de leur année ceux qui passent pas la selection ?
C'est pas ca une école.
Inscrit le 12/08/2011
1165 messages publiés
Médecine c'est pareil hein. Tu te rediriges vers une autre voie CQFD.
Inscrit le 26/03/2013
1 messages publiés
Oui et non.


A mon époque, si tu avais ta moyenne mais n'étais pas dans le numerus closus, tu pouvais avoir une équivalence vers un DEUG. Tu n'avais pas gâché ton année.
Là, au bout de 3 mois on te jète. Et peut être sans équivalence d'UV possible dans un autre cursus.
Inscrit le 26/03/2013
1 messages publiés
Trois mois, ce n'est pas non plus toute une vie...
Et puis, ça les préparera au monde du travail qui ne sera pas vraiment tendre avec eux non plus.
[message édité par JulienDelcourt le 26/03/2013 à 12:36 ]
Inscrit le 11/08/2011
11 messages publiés
sauf que viré d'un cursus tu perds ton statut d'étudiant et les aides qui sont liées, donc il va falloir bosser pour vivre (pas un mal pour certains cela dit) au risque de sortir completement du système scolaire.. tu perds également 1 an d'étude et donc tu éloignes d'au moins 1 an ta retraite (bah oui aussi)
Inscrit le 25/06/2009
243 messages publiés
Et concrètement, ça donnerait quoi comme diplôme ? Serait-il reconnu par l'état ? Comme une licence générale ou prof (3 années d'étude après le bac) ou comme un niveau d'ingénieur/Master ?

Ce qui est con avec le principe de virer trois quarts des étudiants au bout de quelques mois, c'est que ça signifie aussi gâcher une année d'étude complète pour des étudiants, mais ça à l'avantage de faire un tri...
En même temps, accepter 1000 étudiants et en virer 750 au bout de quelques mois, ça démontre un mauvais tri à la base.
Et même si l'on suppose 1000 étudiants excellent, ne prendre que le premier quartile en jetant les autres comme des merdes, ce n'est pas normal.
ça a un bon côté : former d'excellents étudiants (enfin à priori), mais jeter de bon étudiants aussi.

Mis à part en Médecine, je ne connais pas d'école qui fonctionne comme cela.
Inscrit le 13/08/2010
6259 messages publiés
Bonnes remarques, en attendant d'en savoir plus, ça paraît un peu curieux comme système. Un peu le style "prépa".
[message édité par mosquito33 le 25/03/2013 à 21:02 ]
Inscrit le 25/04/2005
148 messages publiés
L'école Epitech dont serait issu le futur directeur a un système un peu similaire.
Ils appellent ça la piscine, 3 semaines de formations très intenses dès le début de l'année (genre 8h-minuit tous les jours, week-end compris). Après ça tu n'as que les plus motivés qui restent (à‡a doit écrémer un bon quart des étudiants de 1ère année).
Inscrit le 01/04/2009
119 messages publiés
Négatif. Je suis étudiant à Epitech, on perd maximum trois-quatre étudiants sur une promo de 70 (je parle pour ma région, à savoir Epitech Toulouse). Qui plus est pour ceux qui arrêtent pendant la piscine, la quasi-totalité des frais de l'année leur sont remboursés.

Par contre pour le rythme, c'est vrai Mais ça entraine aussi à travailler ! Et à savoir que parfois, un projet doit être fait, parce que le client en a besoin, point.
Inscrit le 23/11/2011
159 messages publiés
C'est surtout comme ça qu'on arrive a faire du code pourri et à perdre les clients.

Car le code fait à la dernière minute est mal testé et en générale plein de faute car les codeurs sont fatigués.

Et en générale quand ce genre de truc arrive c'est qu'il y a un problème dans l'équipe ou un problème de dialogue avec le client.
Inscrit le 26/03/2013
3 messages publiés
"C'est surtout comme ça qu'on arrive a faire du code pourri et à perdre les clients."

Faux. Si un client te dit qu'il a un besoin qui doit être satisfait dans un temps donné, tu prends moins de risque à réduire la qualité et à l'annoncer que de retarder l'ensemble du projet.

Plusieurs solutions de contournement existent pour gérer un projet qui est dans l'urgence. Deux exemples qui me viennent:
- lotissement et livraison partielle
- réduction de la qualité (moins de campagne de test)

Lorsque tout est communiqué et que rien n'est caché, aucun risque de perdre son client.

Je tiens également à préciser que les méthodes de développement qui sont enseignés aujourd'hui héritent fortement de l’expérience des années 80-90. Aujourd'hui on fait du jetable, ce n'était pas le cas avant. J'entends par jetable une durée de vie inférieur à 3 ans. (pour ceux qui trouvent cela long, j'ai bossé très récemment sur des programmes développés au début des années 80 dans certaines banques.)
Inscrit le 23/11/2011
159 messages publiés
Si on en est à faire plein d'heures sup pour finir le projet c'est justement que soit on a pas annoncé au client qu'on est en retard, soit que le client n'a rien voulu savoir.
Inscrit le 26/03/2013
3 messages publiés
Salut,

Ton commentaire est intéressant. Je note même un point très caractéristique de notre manière de voir les choses en France :
"ne prendre que le premier quartile en jetant les autres comme des merdes, ce n'est pas normal."
Pourquoi trouves tu ça anormal ? C'est assez symptomatique en France de vouloir la grande Egalité pour tous alors que celle-ci n'existe pas. Il y a des gens qui sont naturellement bon dans un domaine, encourageons les à aller plus loin, plutôt que de casser leur élan en attendant les moins bons.
Qu'en penses-tu ?
Inscrit le 25/06/2009
243 messages publiés
J'en pense que si sur les 1000, tu as fais un bonne sélection à l'entrée, et qu'il s'avère que les 1000 sont de très bon étudiants, tu te retrouves à jeter les 750 moins bons car ceux-ci sont uniquement moins bon que les 250 premiers...
(Bon, s'il s'avère que les 750 n'ont vraiment rien à faire dans cette voie car ils se sont trompé de voie... disons que c'est plutôt "normal")

A l'IUT où j'ai été (Laval), sur les 28 arrivés en première année, environ 21/22 sont sorti avec le diplôme en poche. En Licence (Nantes), je ne me rappelle pas trop du taux de réussite, mais globablement sur une 60aine d'étudiants, nous étions une 30/40 aine en Master 1 (il suffit d'avoir la Licence pour accéder de droit au Master 1). En Master 2, nous étions 24 (il y a un filtre entre le M1 et le M2), et le taux de réussite fut de 100 %. Et pourtant, ce Master est réputé pour être assez dur, où il faut travailler et cela, je le confirme.

Il faut dire qu'en école d'ingénieur, si tu quittes avant la fin, tu n'as rien, alors qu'à l'Université, tu peux quitter à 2, 3, 4, 5 ans, tu as un diplôme tous les ans (sauf la première année).
Inscrit le 17/09/2008
828 messages publiés
voilà qui va créer un climat sain au milieu des étudiants ... merci XN. Tu vas former de vrais humanistes, expliquant en partie le climat rageux sur la toile.
Inscrit le 05/04/2011
390 messages publiés
Le système a le mérite d'être original.

Par contre il va falloir définir des critères de notations très sérieux : Il faudrait presque 1 prof par étudiant si on voulait vraiment juger les compétences/motivations de chacun. J'attends de voir ce qu'ils proposent, sinon ça sera simplement magouilles et compagnie, chacun pour sa gueule, et ambiance de merde entre étudiants ...
Inscrit le 21/07/2010
671 messages publiés
Epitech n'est pas une école d'ingénieur autant que je sache...et rien ne dit que cette école délivrera un diplôme d'ingénieur.
Inscrit le 30/03/2010
936 messages publiés
C'est ca. En 3 ans tu auras un "diplome de l'école de free" , qui sera reconnu par free et ses partenaires, éventuellement.

C'est une pente tres dangereuse, c'est l'abandon et la non reconnaissance du systeme public, purement et simplement.
Inscrit le 11/09/2012
425 messages publiés
Pareil que plus bas. Dans l'informatique, les compétences sont plus recherché que les gros diplômes (même si c'est moins vrai en France).
Inscrit le 11/05/2010
34 messages publiés
Il va pouvoir former les élèves à programmer un bridage de qualité =)
[message édité par _MaK_ le 25/03/2013 à 20:03 ]
Inscrit le 24/03/2009
901 messages publiés
Des partenariat privés ? L'enseignement à l'américaine, quoi.
Enfin non, les université américaines ont le "mérite" de placer des frais de scolarités pour faire tourner le bouzin et éviter justement d'avoir trop de partenariats de ce genre. Ca leur permet d'avoir une certaine indépendance au niveau du cursus, et de ne pas avoir à former d'étudiants spécialement sur les demandes d'une entreprise (qui, en gros, enverrait ses directives à l'école en même temps qu'un peu d'argent pour s'offrir un profil tout fait quelques années après).

Bref, comme les autres l'ont déjà dit, t'as 250 élèves "pâte à modelé" qui ne correspondront aux attentes que des boîtes "partenaires", et 750 autres qui pourront aller pointer au pôle emploi ou dans des agence d'intérim en attendant l'année d'après.
De même, QUID du diplôme obtenu ? Reconnu en France et à l'étranger, ou alors c'est bien comme je dis : spécialement pour les entreprises "partenaires" ?

L'affranchissement des frais de scolarité n'est bonne que par principe et sur le papier. En réalité, les personnes en difficulté sont au moins boursiers au niveau 0 (pas d'aides mensuelles, mais des frais de scolarités pris en charge).
Inscrit le 15/08/2006
35 messages publiés
Parce que tu penses que les attentes des partenaires vont être totalement inverses aux attentes des autres boites?

Ce genre de discours je le lis tous les jours dans les tracts de ces branleurs des syndicats étudiants "Oui on va avoir des diplômes dictés par les entreprises!" bah encore heureux!

Parce qu'il faut se souvenir que la finalité d'un diplome ça reste de travailler, et que ça soit la fonction publique ou le privé, bah si ton diplôme ne correspond en rien aux attentes du marché du travail, bah ton diplôme tu pourra l'utiliser pour t'essuyer les fesses (et encore...).

Bizarrement quand tu regardes les statistiques d'emplois après diplome ce sont les écoles qui forment leurs étudiants à ce que demandent les entreprises qui réussissent le mieux à placer leurs élève, et c'est logique.

De plus si c'est une école privée, rien ne t'empèche d'être inscrit en même temps à la fac.

Bref de toute façon on ne sait même pas ce qu'il va annoncer, et encore moins les modalités si c'est effectivement une école.
Inscrit le 30/03/2010
936 messages publiés
Le problème c'est que quand l'entreprise a un besoin X au moment T, elle ne l'aura pas nécessairement au moment T+1 .

Un retournement de marché ou de situation et hop ! Tu as 2 ou 3 promotions de personnes formées à quelque chose qui ne vaut plus rien, et qui viennent de perdre 3 ans de leur vie.
Inscrit le 25/03/2013
1 messages publiés
25% de personnes sûres d'avoir du boulot à la sortie c'est déjà un meilleur score que les facs de psycho qui réfléchissent dans le vide,non ?
Inscrit le 25/06/2009
243 messages publiés
On parle d'informatique je te rappelle, actuellement les jeunes diplômes en informatique n'ont pas de problème pour trouver du travail. On fait même venir des étrangers en France pour travailler comme ingénieur informaticien... Et ce n'est pas pour les payer moins cher, ils sont payés au même tarif que les français (ce qui est tout à fait normal).

En tout cas, là où je travaille c'est comme ça.
Inscrit le 20/03/2009
1096 messages publiés
les 75% de recalés ils font quoi? vont bosser chez macdo en attendant la fin de leur année perdue? bravo!
Inscrit le 11/09/2012
425 messages publiés
Faut arrêter les conneries... Dans le développement, si t'es bon les cours sont superflus. Seulement bah faut se retiré les doigts du cul. T'as quelques mois à rien foutre ? Autoformes-toi, bosses sur des nouvelles techs, etc.
[message édité par Darcia le 26/03/2013 à 10:04 ]
Inscrit le 26/07/2012
2 messages publiés
et puis j'aime bien l'argument du gratuit... C'est vrai que les universités Française font partie des plus chères au monde.

De plus le mode de sélection à la sauce télé-réalité sent le vomis, il y aura un vote du publique ?
Inscrit le 25/03/2013
1 messages publiés
Effectivement l'argument du gratuit est relativement ridicule dans la mesure où il existe beaucoup d'écoles publiques dont les droits d'inscription tournent autour de 600 euros/an pour les non-boursiers et où les étudiants boursiers paient la somme intolérable de 22 euros par an... Bravo M. Niel, c'est une révolution !
Inscrit le 25/06/2009
243 messages publiés
Sauf que l'on parle ici d'une école privée.
L'université coûte certes grosso modo ce que tu dis (je n'ai plus les chiffres en tête, ayant finis mes études il y a 2 ans et demi, qui plus est j'étais boursier), mais cela est sans prendre en compte la part payées par les contribuables. A ce titre, un étudiant français à l'université coûte aux alentours de 8000 € à l'état français par an (j'ai trouvé un lien à ce sujet, mais d'autres recherches pour recroiser les informations pourrait donner d'autres chiffres à http://www.journaldu...-un-etudiant/).
Je ne sais pas si l'état donne de l'argent aux écoles d'ingénieur et autres écoles de commerces, ou si leurs seules rentrées d'argent proviennent des droits d'inscription et potentiellement de partenariats ou autre.
Inscrit le 18/11/2010
45 messages publiés
Pour une école privée qui ne tire pas son budget de l'état, je ne trouve pas ca ridicule.
Les formateurs faut bien les payer !
Inscrit le 25/06/2009
243 messages publiés
On peut aussi dire que le fait d'avoir (grosso modo), 3 chances sur 4 de se faire virer au bout de quelques mois, est un prix à payer pour cette école gratuite. Sachant que pendant ce temps là, tu aurais pu aller dans un DUT, à l'Université, en prépa ou ailleurs...
Inscrit le 11/09/2012
425 messages publiés
Rien à voir avec la choucroute mais c'est quoi le script inclus dans le header de born2code ? Ca me dit rien.

view-source:http://born2code.fr/
[message édité par Darcia le 26/03/2013 à 09:42 ]
Inscrit le 11/09/2012
425 messages publiés
Inscrit le 23/11/2011
159 messages publiés
Inscrit le 11/09/2012
425 messages publiés
Ca en est, je faisais juste pas la correspondance entre le code dans le tag script et le code de korben. Maintenant c'est chose fait, le tag script encodé base64, qui donne bien le résultat du codepad.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Mars 2013
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
1 2 3 4 5 6 7