Poursuivi par Universal Studios, un producteur pornographique affirme (vraisemblablement à tort) que Cinquante Nuances De Grey appartient au domaine public, parce que le livre est en grande partie une copie d'une oeuvre diffusée sur Internet... pas l'auteur elle-même.

Véritable best-seller international, le livre Cinquante Nuances De Grey de E.L. James pourrait aussi devenir un casse-tête juridique. En effet, alors qu'Universal Studios a décidé de porter plainte contre Smash Pictures pour la réalisation d'un film pornographique baptisé "Fifty Shades of Grey : A XXX Adaptation", qui porterait atteinte à l'exclusivité d'adaptation cinématographique dont il bénéficie, Smash a contre-attaqué en affirmant au tribunal que le livre était de fait dans le domaine public.

Brisons le suspense ; la défense de Smash Pictures ne semble pas pouvoir tenir face à un examen sérieux des faits et du droit. Mais l'affaire n'en est pas moins intéressante pour ceux qui ne connaissent pas l'origine de Cinquante Nuances De Grey, qui a débuté sur Internet en tant qu'écrit offert gratuitement au public.

En effet, E.L. James, qui s'appelle en réalité Erika Leonard Mitchell, avait publié une première version de son 50 Nuances en 2009 sur le site FanFiction.net, qui offre une plateforme de publication d'oeuvres dérivées non officielles, écrites par des fans. L'auteure y avait envoyé une adaptation érotique de l'univers des romans Twilight, sous le titre "Master Of The Universe" et sous le pseudonyme Snowqueens Icedragon.

Or, selon une étude réalisée par le blog Dear Author il y a un an, à partir du logiciel de détection de plagiats Turnitin, 89 % du texte de 50 Nuances de Grey serait identique à Master Of The Universe (MoTu). "Il y a des pans entiers de textes où ce sont juste les noms des personnages qui ont changé entre MoTU et 50 Nuances", remarquait le blog. 

A l'époque, FanFiction avait décidé de supprimer MoTU de son site, parce que le caractère pornographique de la nouvelle violait les conditions d'utilisation de la plateforme. C'est alors que Erika Leonard Mitchell a décidé de publier la première partie de son oeuvre sur son site 50Shades.com, avant de signer un accord d'édition avec la maison australienne The Writer’s Coffee Shop, puis avec Vintage.

Or depuis, l'auteur et son nouvel éditeur (qui prétend que 50 Nuances est une oeuvre 100 % originale) s'efforcent de faire disparaître les traces, au point que même les pages archivées sur Archive.org sont désormais bloquées. Il faut s'en remettre à des sources externes pour retrouver Master Of The Universe (.pdf). Mais les fans ne s'y trompent pas, et il existe même d'anciennes vidéos qui mélangent Twilight, MoTu et 50 Nuances :

D'un point de vue juridique néanmoins, même si 50 Nuances de Grey est fortement inspiré de l'univers de Twilight (lui-même protégé par des droits d'auteur) et même si le livre a d'abord été diffusé sur FanFiction puis sur le site officiel de l'auteur, rien ne permet d'affirmer qu'il est dans le domaine public, ni même sous licence libre.

Les conditions d'utilisation (.pdf) de FanFiction accordent en effet des droits de reproduction au site, mais disent explicitement que les lecteurs s'engagent à ne pas "utiliser, copier, ou distribuer (les oeuvres publiées) obtenues à travers le site web pour toute utilisation commerciale". Et rien n'indique que Master Of The Universe a été un jour publié sous une licence libre sur le site officiel de l'auteur.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos