La PS4 et la Xbox 720 privées de rétrocompatibilité ? C'est ce que pense le vice-président d'Electronic Arts, Blake Jorgensen. Selon lui, Sony et Microsoft ne permettront pas aux nouvelles consoles de profiter des jeux sortis sur PS3 et Xbox 360.

Ces derniers temps, il a beaucoup été question de la disparition probable des jeux d'occasion sur la PlayStation 4 et la Xbox 720. Si ces rumeurs n'ont pas été confirmées par Sony et Microsoft, elles sont néanmoins considérées avec appréhension chez les joueurs. Même le distributeur américain GameStop, soucieux de préserver ses intérêts commerciaux, est monté au créneau pour défendre le marché de l'occasion.

Mais il ne s'agit pas là de la seule préoccupation des joueurs. Avec l'arrivée des nouvelles consoles de salon, que vont devenir les jeux de la génération précédente ? Les titres de la Xbox 360 pourront-ils être lus par la Xbox Durango ? La PlayStation Orbis acceptera-t-elle les jeux de la PS3 ? Autrement dit, la rétrocompatibilité sera-t-elle de la partie ou faudra-t-il faire une croix dessus ?

Lors de son lancement en 2006, la PlayStation 3 était rétrocompatible avec la quasi-totalité du catalogue des jeux PS3. Mais au fil des nouvelles versions de la console, le support des anciens jeux a progressivement disparu. Du côté de la Xbox 360, sortie à la même période, Microsoft avait assuré une rétro-compatibilité avec la majorité des titres sortis sur Xbox.

Très appréciée des joueurs, cette fonctionnalité permet à une nouvelle console de bénéficier dès le départ d'une importante logithèque en plus des titres accompagnant sa sortie. Or, Blake Jorgensen, le vice-président d'Electronic Arts, a prédit au cours d'une conférence organisée par Goldman Sachs que la PlayStation Orbis et la Xbox 720 ne devraient vraisemblablement pas être rétrocompatibles.

Pas de rétrocompatibilité, selon EA

"Une chose importante à retenir est que les consoles de nouvelle génération ne seront vraisemblablement pas rétrocompatibles", a-t-il déclaré. "Et si vous jouez à un jeu en multijoueur, vous ne pourrez sans doute pas être en mesure de jouer avec quelqu'un d'une autre génération", a-t-il ajouté, dans des propos repris par Gamasutra. Mieux vaut prendre cette donnée en compte si vous envisagez de changer de console.

La remarque de Blake Jorgensen est capitale. En effet, il est raisonnable de croire qu'Electronic Arts est très bien informé des choix techniques faits par Sony et Microsoft, vu son poids dans le jeu vidéo. L'entreprise a peut-être vérifié directement cette rétrocompatibilité en testant son catalogue sur les consoles de développement fournies par Microsoft et Sony.

Car même si la rétrocompatibilité est l'affaire exclusive du constructeur, celle-ci n’influençant pas directement sur le travail des studios pour sortie de nouveaux jeux destinés aux consoles de nouvelle génération, EA sait que cette fonctionnalité peut avoir des répercussions commerciales et influencer sa stratégie, selon si la console accepte ou non son catalogue PS3 ou Xbox 360.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés