Publiée lundi soir, la dernière version d'iOS améliore le support des réseaux téléphoniques à très haut débit (LTE) sur les terminaux équipés d'une puce LTE (iPhone 5, iPad Mini, iPad de troisième et de quatrième génération). Désormais, ces appareils pourront accéder aux réseaux LTE des opérateurs pris en charge par iOS 6.1.

Dévoilé en septembre dernier par Tim Cook, l'iPhone 5 est le premier smartphone de l'entreprise américaine à s'ouvrir aux réseaux LTE, grâce à la présence d'une puce dédiée. Cependant, le terminal ne peut pas en profiter systématiquement dans chaque pays. En effet, tout dépend des bandes de fréquences utilisées. Ainsi, lors de l'annonce de l'iPhone 5, seuls deux opérateurs en Europe ont été cités.

Ce manque de compatibilité entre la puce LTE embarquée dans l'iPhone et les réseaux téléphoniques nationaux a néanmoins été partiellement corrigé avec la publication de la dernière mise à jour d'iOS. La publication de la version 6.1 du système d'exploitation étend en effet la compatibilité LTE de l'iPhone 5 à 36 opérateurs téléphoniques, situés essentiellement en Amérique du Nord et en Europe.

Du côté des tablettes, les deux dernières générations d'iPad et l'iPad Mini sont également équipés d'une puce LTE. À l'image de l'iPhone 5, l'arrivée de la version 6.1 d'iOS permet aussi aux trois tablettes de profiter de 23 réseaux téléphoniques proposant un accès LTE. Là encore, la majorité des opérateurs concernés se situe en Amérique du Nord et en Europe.

En France, les terminaux conçus par Apple ne sont pas compatibles avec les réseaux téléphoniques très haut débit disponibles, qui sont en cours de déploiement autour des grandes villes. L'autorité de régulation des télécoms a attribué des blocs de fréquences dans les bandes 2,6 GHz et 800 MHz qui ne sont pas supportées par l'iPhone 5, l'iPad Mini et les iPad de troisième et quatrième génération.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés