Profitant du fait qu'Apple n'a pour le moment pas d'autre choix que de faire appel à ses services, Samsung a augmenté le prix des processeurs utilisés dans l'iPad et l'iPhone de 20 %.

A la fois partenaires industriels et concurrents sur des marchés très porteurs, Samsung et Apple ont une relation des plus complexes. Si la tension ne redescend pas d'un cran entre la firme de Cupertino et son homologue sud-coréenne, il paraît difficile de ne pas envisager à terme un divorce total entre les deux entreprises, actuellement dépendantes l'une de l'autre. Aujourd'hui, Samsung fournit les écrans LCD, processeurs et puces mémoires des appareils mobiles d'Apple, mais cette position de force lui a permis d'acquérir l'expérience, les ressources et les chaînes de montage nécessaires au développement de ses propres gammes de produits. Au point de pouvoir prendre le risque de ne plus recevoir bientôt de commandes d'Apple, comme cela avait été évoqué au sujet des écrans LCD.

Ainsi, MarketWatch rapporte que Samsung a annoncé à Apple une augmentation de 20 % du prix des processeurs qu'il fabriquait pour les iPad et iPhone. Faute de fabricant alternatif capable de délivrer les quantités suffisantes à un meilleur prix, Apple n'a pas eu d'autre choix qu'accepter la proposition de son concurrent. 

L'an dernier, Samsung aurait fourni 130 millions de processeurs à Apple, et la firme devrait en livrer 200 millions cette année. Leur contrat court jusqu'en 2014. Mais à mesure que les ventes de ses smartphones et tablettes Galaxy augmentent, Samsung se sent de moins en moins obligé de proposer des marges très faibles à son concurrent. Mieux vaut travailler pour soi-même.

De son côté, Audroid Authority rappelle que des rumeurs prêtent à Apple l'intention de ne plus passer par Samsung pour la fabrication de ses processeurs, basés sur une architecture ARM que peuvent reproduire sous licence tous les fondeurs de micro-processeurs. La firme dirigée par Tim Cook aurait l'intention de déplacer ses chaînes de production vers les usines du taïwanais TSMC, le plus gros fondeur indépendant. Le contrat serait d'autant plus juteux qu'Apple pourrait passer l'ensemble de ses produits sous architecture ARM d'ici quelques années.

Cet été, Bloomberg avait rapporté qu'Apple était prêt à investir 1 milliard de dollars pour sécuriser un contrat d'exclusivité avec une ou plusieurs usines TSMC, mais que le Taïwanais aurait refusé l'offre.

Selon iSuppli, avant l'augmentation de 20 %, les processeurs A6 intégrés dans l'iPhone 5 coûtaient 17,50 dollars pièce, soit près de 9 % de l'ensemble des coûts des composants évalué à 199 $. 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés