Publié par Guillaume Champeau, le Lundi 10 Septembre 2012

Le Centre National de la Musique (CNM) est abandonné

Voulu par Nicolas Sarkozy, qui avait pressé les professionnels d'aller au plus vite pour se mettre d'accord, le Centre National de la Musique ne verra pas le jour de si tôt. La ministre de la Culture a confirmé que le projet était abandonné.

Le Centre National de la Musique (CNM), qui devait être financé pour partie par la réaffectation de taxes sur les fournisseurs d'accès à Internet, ne sera pas créé. En tout cas, pas avant un long moment. "Nous n'avons pas réellement besoin d'un nouvel établissement public, qui nécessiterait, en plus des ressources existantes, 50 millions d'euros", a effet tranché la ministre de la Culture Aurélie Filippetti, dans une interview au Monde, où elle dézingue une nouvelle fois la Hadopi.

"Ce n'est pas possible actuellement. Mais nous soutiendrons les producteurs indépendants. J'ai dégagé des crédits et sauvé le crédit d'impôt dont ils bénéficient. Et le travail de réflexion se poursuit avec les professionnels", précise-t-elle néanmoins. Une précision qui satisfera certainement les producteurs, mais pas les auteurs, artistes-interprètes ou autres diffuseurs, qui espéraient bénéficier d'une partie des fonds d'aide que devait gérer le CNM.

Le Centre National de la Musique avait été voulu par Nicolas Sarkozy, sur le modèle du Centre National du cinéma (CNC), pour réunir en un même lieu tous les mécanismes de financement de la création musicale.

Le projet s'était dessiné au pas de charge sous l'ancienne présidence, avec une mission de pré-figuration débutée en octobre 2011, pour une mise en place alors programmée au printemps 2012. Mais les disputes intestines dans l'industrie de la musique, pour décider en particulier des règles de gouvernance du fonds d'aide à la création musicale, ont eu raison du projet.

La couleur politique du CNM a certainement contribué aussi à sa perte, Aurélie Filippetti ayant aussi annoncé l'abandon de divers projets culturels initiés par Nicolas Sarkozy, dont sa "Maison de l'histoire de France", qui devait être son grand projet (à l'instar du Centre Pompidou, de la Bibliothèque François Mitterrand, ou du Musée du Quai Branly de Jacques Chirac).

Au total, il était prévu à terme que le CNM dispose d'un budget de 145 millions d'euros, dont 20 millions affectés à "la diffusion de la musique sous toutes ses formes, en particulier à travers des services numériques innovants".

Déjà cet été, Aurélie Filippetti avait attaqué le projet du CNM. "Il y avait 50 millions d'euros par an annoncés dans le budget de l'éventuel CNM et qui devaient être pris sur le programme de soutien à la politique du livre et des industries culturelles. Il ne me semble pas de bonne politique de chercher à déshabiller une politique de soutien à la culture au profit d'une autre", avait-elle critiqué. "Je ne veux pas me laisser dicter mon agenda ministériel ou mes priorités budgétaires par l'héritage inconséquent du précédent gouvernement".

La ministre avait aussi pointé du doigt un budget basé sur des sommes qui "n'étaient pas sécurisées d'un point de vue juridique pour ce qui était des taxes sur les fournisseurs d'accès internet". Les FAI, en effet, avaient prévenu de leur hostilité, et sous-entendu une possible action auprès des autorités de Bruxelles.

Publié par Guillaume Champeau, le 10 Septembre 2012 à 15h06
 
10
Commentaires à propos de «Le Centre National de la Musique (CNM) est abandonné»
Inscrit le 09/12/2002
1200 messages publiés
On s'en tape du CNM, que le pognon soit mis dans la secu.
Inscrit le 22/04/2011
9 messages publiés
on peut pas vraiment dire que ce sont des luttes intestines sur la gouvernance qui ont posé pb : le débat n'était meme pas lancé. Plus chiant quand meme : pour la première fois en effet services numériques, petits indés, artiste producteurs étaient listés sur des dispositfs nouveaux plutot que de laisser les memes se gaver. Au final A. Filippetti garde le crédit d'impot qui vient financer les moyens et les gros... RIP la diversité, l'indépendance et le non formaté
Inscrit le 10/09/2012
1 messages publiés
Le premoer commentaire me laisse perplexe devant sa vacuité...

Il semblerait donc que les premiers à s'être pris une crise majeure - celle du numérique - dans la figure, soient les derniers à se montrer capables de se fédérer pour survivre et trouver des solutions pérennes pour leur industrie. Ces mêmes personnes seront également celles qu'on va entendre pleurer dans les prochains jours, parce que Mme Filippetti aura finalement pris une décision.
[message édité par Eienblog le 10/09/2012 à 15:50 ]
Inscrit le 09/12/2002
1200 messages publiés
Eienblog, le 10/09/2012 - 15:50
Le premoer commentaire me laisse perplexe devant sa vacuité...

Il semblerait donc que les premiers à s'être pris une crise majeure - celle du numérique - dans la figure, soient les derniers à se montrer capables de se fédérer pour survivre et trouver des solutions pérennes pour leur industrie. Ces mêmes personnes seront également celles qu'on va entendre pleurer dans les prochains jours, parce que Mme Filippetti aura finalement pris une décision.


Inscrit aujourd hui, t'es quoi un fonctionnaire qui vit grâce a mes impôts.
Inscrit le 17/10/2008
407 messages publiés
inconnu, le 10/09/2012 - 16:39
Eienblog, le 10/09/2012 - 15:50
Le premoer commentaire me laisse perplexe devant sa vacuité...

Il semblerait donc que les premiers à s'être pris une crise majeure - celle du numérique - dans la figure, soient les derniers à se montrer capables de se fédérer pour survivre et trouver des solutions pérennes pour leur industrie. Ces mêmes personnes seront également celles qu'on va entendre pleurer dans les prochains jours, parce que Mme Filippetti aura finalement pris une décision.


Inscrit aujourd hui, t'es quoi un fonctionnaire qui vit grâce a mes impôts.

Une boite de comme payé par nos impôts.
Inscrit le 19/04/2010
6 messages publiés
Ouf! Nous avons échappé à un comité thédodule de plus.
Inscrit le 13/08/2010
8801 messages publiés
Eaque, le 10/09/2012 - 19:50
Ouf! Nous avons échappé à un comité thédodule de plus.


Je pense aussi.
Des taxes (encore) destinées à financer les "amis de mes amis", il y en a déjà trop.
Une usine à gaz d'évitée, c'est toujours bon à prendre.
Inscrit le 27/10/2008
738 messages publiés
Tant mieux. Il reste à supprimer l'IRCAM, qui produit de la musique inécoutable que personne n'a jamais entendue.
Inscrit le 16/06/2009
372 messages publiés
@J_P_M l'ircam produit bien plus que de la musique inécoutable, et reste bien une des institutions qui défend une musique différente et en évolution, à contre courant de la musique "pop" (écoutable?) qui depuis 50 ans réduit son amplitude tonale et rythmique de manière drastique à quelques accords et du 4 temps pour faire vendre des disques préformatés. Et qui ne serait d'ailleurs pas produite aujourd'hui sans les évolutions technologiques que des laboratoires comme l'IRCAM ont développé dans le passé.

Ce qu'on voudrait, c'est une véritable reconnaissance de la fonction de l'artiste dans notre société, de nous permettre de (sur)vivre en mettant notre talent au service de la société et non de crever la bouche ouverte en "se donnant corps et âme à son art" pour rien...

musique gratuite, artiste mort.

les 50 miyon de l'hadopi et ceux du CNM seraient bien utile à toute une génération de crêve la faim dont les politiques et le public se soucient bien peu, sauf quand il faut en profiter.
Inscrit le 02/07/2011
477 messages publiés
Elle a raison, rien de plus Orwellien que les approches licence globale et CNM qui va bien avec :

http://iiscn.wordpre...icence-globale/

Ce qu'il faut surtout c'est quelque chose comme ça :

http://iiscn.wordpre...umerique-draft/
C'est à dire principe atawad (any time any where any device) non monopolistique avec séparation claire entre organisations maintenant les bibliothèques personnelles (que des références pas des copies), et celles créant, éditant, diffusant, opérant, vendant, les contenus ou services.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Septembre 2012
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
1 2 3 4 5 6 7