C'est une bouffée d'oxygène importante pour le fondateur de MegaUpload. La justice néo-zélandaise a donné son feu vert pour le dégel partiel des comptes de Kim Dotcom, afin que celui-ci puisse faire face à certaines échéances. Au total, Kim Dotcom va récupérer 4,83 millions de dollars, en plus des 48 300 dollars qu'il touche chaque mois pour ses dépenses quotidiennes.

En attendant de savoir si son extradition vers les États-Unis sera acceptée par la justice néo-zélandaise, où l'attend un combat judiciaire difficile contre l'industrie du divertissement, Kim Dotcom a marqué de nouveaux points devant les tribunaux du pays des kiwis. La magistrate Potter a en effet accepté de débloquer une partie des fonds gelés depuis l'intervention de police en début d'année.

Le patron de MegaUpload va pouvoir mettre la main sur 4,83 millions de dollars (environ 3,85 millions d'euros) pour faire face à des dépenses supplémentaires. Selon Wired, cette somme va en particulier lui permettre de payer son loyer jusqu'en février 2013 et de satisfaire certaines dépenses judiciaires. La compagne de Kim Dotcom pourra également accéder à ces fonds, sous contrôle de l'autorité judiciaire néo-zélandaise.

La justice a en effet limité l'emploi de ces fonds. Kim Dotcom ne pourra pas employer une partie de ces 4,83 millions de dollars pour venir en aide à ses comparses (Bram van der Kolk, Finn Batato et Mathias Ortmann), la police estimant que ces derniers disposent de fonds leur permettant de subvenir à leurs besoins. Kim Dotcom pourra également rémunérer ses avocats néo-zélandais mais pas ceux venant des États-Unis.

Kim Dotcom a applaudi la décision de la juge Potter, estimant que "désormais nous n'avons pas à nous battre avec les mains attachées dans le dos". Le patron de MegaUpload a toutefois vu certaines de ses requêtes rejetées, en particulier celle où il demandait 18 millions de dollars pour acheter directement son domicile. "Toute cette affaire devient plus intéressante semaine après semaine".

Ce printemps, la justice néo-zélandaise avait validé une autre demande de Kim Dotcom. L'homme a été autorisé à percevoir tous les mois 60 000 dollars néo-zélandais (environ 38 500 euros) pour subvenir à ses besoins quotidiens, payer ses frais médicaux et rembourser certaines dettes.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés