Si le message n'était pas assez clair, il l'est aujourd'hui plus que jamais : Twitter ne veut plus entendre parler des logiciels qui concurrencent ses applications officielles, même s'ils ont fait le succès du service de micro-blogging. Au milieu du mois, la société a déjà annoncé de sévères restrictions à l'utilisation de son API, en allant jusqu'à interdire la création de services qui mixent Twitter et d'autres réseaux sociaux. Et voilà que désormais, Twitter cache le nom du logiciel ou du site internet utilisé pour tweeter.

Lorsque l'internaute utilise le site officiel de Twitter, le nom de l'application utilisée par la personne qui poste un message n'est plus mentionné. Impossible de savoir si elle utilise TweetDeck, Twitter pour iPhone ou encore EchoFon. Le vecteur le plus populaire pour faire connaître des clients Twitter alternatifs a disparu :

L'information est pour le moment toujours diffusée dans la base de données accessible par l'API, comme en témoigne le même fil Twitter vu par TweetDeck. Mais pour combien de temps encore ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés