Chaque samedi, Numerama vous propose de découvrir l'actualité du livre numérique de la semaine à travers une sélection d'articles de notre partenaire Actualitté. Si le temps passe, les journées ne se ressemblent pas. Le monde du livre numérique bouge, et bouge beaucoup, un peu partout dans le monde. Une semaine en forme d'écran total, donc, mais quoi de plus logique puisque l'on parle de lecture numérique ?

Lundaï : Grande nouvelle, le numérique ne coûte rien. Ou presque. Mais malgré tout, la distribution, de fichiers numériques semble avoir un coût. Et pour ne rien vous cacher, selon les ebookstores en ligne, les frais ne seraient pas les mêmes…

Quels frais de port pour le livre numérique ?

Mardaï : C’est la mode outre-Atlantique, les éditeurs testent la vente de fichiers numériques exclusivement, sans passer par l’impression de livres. L’éditeur français Bragelonne inaugure le lancement de Brage, sa collection de textes courts. Un mouvement à suivre, pour lire beaucoup et sans flinguer son porte-monnaie

Brage, le court et petit dernier numérique chez Bragelonne

Mercredaï : Fuji Xerox travaille dur. Et durant le SID 2012, qui se déroulait à Boston, le fabricant a dévoilé un modèle d’écran à encre électronique – la techno des lecteurs ebook classiques – mais avec de la couleur. Et surtout, une approche complètement inédite. Bon, problème, c’est pas encore super joli…

Fuji Xerox : une nouvelle technologie d’encre électronique couleur

Jedi (hé, hé…) : La numérisation des œuvres indisponibles en France a fait l’objet d’une loi, adoptée voilà quelque temps. Les décrets d’application tardent, certes, mais les modalités semblent toujours aussi floues. Surtout pour les auteurs, qui dénoncent une méthode peu respectueuse. Un petit point était fait par un organisme professionnel. ActuaLitté s’est infiltré…

Oeuvres indisponibles : la numérisation pour les nuls, sans les auteurs

Vendredaï : Une des grandes revendications dans le monde du piratage, et plusieurs études le montrent, les téléchargeurs seraient aussi de gros acheteurs de produits culturels. Eh bien, alors que l’édition panique à l’idée de prêter des livres numériques en bibliothèque, une nouvelle étude vient de montrer que ces mêmes usagers qui téléchargent gratuitement leurs ebooks depuis les bib’… sont aussi de grands acheteurs de livres. Champagne ?

Le prêt d’ebooks en bibliothèque entraîne l’achat

Excellent week-end !

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés