Publié par Guillaume Champeau, le Vendredi 15 Juin 2012

La Commissaire EU Neelie Kroes dit qu'il faut prendre le Parti Pirate au sérieux

Dans une tribune publiée en Suède, à l'occasion de la conférence EuroDIG à laquelle elle participait, la commissaire européenne Neelie Kroes a estimé que le Parti Pirate était une force politique à ne pas négliger, comparable au mouvement écologiste des années 1980.

Elle l'avait sous-entendu le mois dernier à mots couverts. Elle l'affirme désormais sans hésitations. Pour la commissaire Neelie Kroes, la montée du Parti Pirate en Europe est le signe d'un mouvement de fond dans la population qu'il faut prendre en compte, sous peine d'en subir les conséquences politiques.

"Pour les jeunes, la lutte pour les libertés sur Internet est équivalente à ce que la vague verte a été pour la génération 68 et la génération du baby-boom. Le printemps arabe, le débat sur ACTA et l'explosion des Partis Pirates ont montré que la liberté sur Internet était un sujet important et quelque chose que nos politiciens doivent prendre au sérieux s'ils ne veulent pas perdre leur pouvoir", a-t-elle écrit dans une tribune publiée sur le journal suédois SVD.

Déjà au début du mois de mai, la Commissaire européenne avait pris acte de la mort quasi certaine de l'accord ACTA, et avait invité les décideurs politiques à entendre les "milliers de gens (qui) sont prêts à manifester contre les règles qu'ils estiment contraignantes pour l'ouverture et l'innovation sur Internet".

Parlant sans le désigner nommément du Parti Pirate, Neelie Kroes avait reconnu que "c'est une nouvelle voix politique forte", et "en tant que force pour l'ouverture, je l'accueille volontiers, même si je ne suis pas toujours d'accord avec tout ce qu'elle dit sur tous les sujets".

Reste à joindre les actes à la parole. La Commission s'est prononcée contre une régulation contraignante sur la neutralité du net, lui préférant la libre concurrence en misant sur la transparence auprès des consommateurs. Elle soutient aussi des projets comme le Clean IT, qui vise à créer un cadre privé de suppression de contenus, sans vérification judiciaire.

(illustration : CC humanoid 23)

Publié par Guillaume Champeau, le 15 Juin 2012 à 13h07
 
52
Commentaires à propos de «La Commissaire EU Neelie Kroes dit qu'il faut prendre le Parti Pirate au sérieux»
Inscrit le 13/02/2012
584 messages publiés
3/4ème force politique en Allemagne, donc oui.
Inscrit le 24/04/2012
198 messages publiés
Torfirion, le 15/06/2012 - 13:20
3/4ème force politique en Allemagne, donc oui.


Nan, donc en Allemagne oui !!!
Après pour l'instant, pas en France pour l'instant (certainement trop tôt encore).
Et en Europe, on verra.
Les verts ont mis 30 ans à se construire en Europe (et encore, c'est pas fini quand on voit les débats en France : Hulot vs Joly, avec Mamere et Cohn-Bendit en arbitre), j'espere juste que ça ira un peu plus vite pour le PP
[message édité par tschaggatta le 15/06/2012 à 13:26 ]
Inscrit le 12/06/2009
135 messages publiés
Voir l'avis de Falkving là http://fr.falkvinge....e-neelie-kroes/ "Prenez garde aux Partis Pirates où vous perdrez votre boulot" qui est aussi repris ici "Les Partis Pirates menacent les équilibres politiques actuels" http://politiquedune...n-neelie-kroes/
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
SURTOUT SURTOUT
ne pas tomber dans le piège de l'analogie avec le mouvement écologiste!!!

C'est fondamental d'un point de vue stratégique pour PP et les mouvements citoyens qui pourraient s'en rapprocher "conjoncturellement".

La vocation citoyenne de PP est de NE PAS se cantonner aux questions strictement numériques évidentes, mais de décliner les logiques créatives du numérique dans des domaines autrement plus "sensibles" et devenus plus que nécessaires à réinventer.
[message édité par Amicalement le 15/06/2012 à 14:04 ]
Inscrit le 23/09/2006
3209 messages publiés
bah deja le pouvoir des politiciens en place est largement dépendant de l'absence d'internet, ou du ralentissement de son developpmeent, voire de son controle/sa censure/sa repression

donc non ils ne vont pas le prendre en compte et l'intégrer au reste de leur reflexion, ils vont le combattre bovinement et brutalement comme ils le font depuis 7 ans
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
Et en quoi l'analogie avec les mouvements écologistes est trompeuse ?
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
U., le 15/06/2012 - 14:14
Et en quoi l'analogie avec les mouvements écologistes est trompeuse ?

Oh noooon U.

:-)
Va voir ce que je viens de poster sur 466 tweets pour te répondre.
Détail : elle est non seulement trompeuse comme tu dis, mais très piégeuse, à mon point de vue bien entendu...
Inscrit le 17/11/2006
215 messages publiés
Le grand danger pour les PP c'est de faire comme les partis ecolo et de se subordonner aux sociaux-démocrates (au sens large du termes) Ils doivent garder leur indépendance, ce que n'ont malheureusement pas réussi a faire les écologistes. Ensuite viennent les problématiques à la marge du tronc commun qu'est la défense des libertés et libertés numériques. A savoir quelles politiques fiscales, sociales, etc... On doit pouvoir se sentir de gauche et soutenir le PP, mais aussi se sentir de droite et également soutenir le PP. C'est la le grand challenge des PP....
Inscrit le 24/04/2012
198 messages publiés
Amicalement, le 15/06/2012 - 14:25

U., le 15/06/2012 - 14:14
Et en quoi l'analogie avec les mouvements écologistes est trompeuse ?

Oh noooon U.

:-)
Va voir ce que je viens de poster sur 466 tweets pour te répondre.
Détail : elle est non seulement trompeuse comme tu dis, mais très piégeuse, à mon point de vue bien entendu...


Très bien, et tu le partage avec toi même :-)
Il n'est pas question ici de faire une analogie, mais juste de temporiser, en disant que le PP à un avenir, mais qu'il faudra peut être un certain tps avant qu'il ne décolle (du moins en FRANCE)
Après il existe qd même quelques similitudes (à défaut d'analogie) dans son parcours (jeune), notamment en Allemagne, où les partis ayant des fortes assises citoyenne font des bons scores (Verts et PP, notamment), ce qui n'est absolument pas le cas en France.
Je ne suis pas pro-EELV, mais dire qu'il ne parle que d'écologie, c'est à mon avis (et je le partage avec moi même, :-)) et de pas mal d'autre gens.
Bien sur que le PP n'a pas pour seul discourt : le numérique, mais il sera dur pour eu de se couper complétement (d'ailleurs pas sur que ce soit leur choix) de ça, c'est qd même un petit peu leur racine (tiens encore une similitude avec les Verts, feront-ils mieux?).
[message édité par tschaggatta le 15/06/2012 à 14:50 ]
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
The, le 15/06/2012 - 14:31
Le grand danger pour les PP c'est de faire comme les partis ecolo et de se subordonner aux sociaux-démocrates (au sens large du termes) Ils doivent garder leur indépendance, ce que n'ont malheureusement pas réussi a faire les écologistes. Ensuite viennent les problématiques à la marge du tronc commun qu'est la défense des libertés et libertés numériques. A savoir quelles politiques fiscales, sociales, etc... On doit pouvoir se sentir de gauche et soutenir le PP, mais aussi se sentir de droite et également soutenir le PP. C'est la le grand challenge des PP....

Tu me diras,
dans la mesure où l'électorat potentiel des PP est la jeunesse,
et que chez un large part de cette jeunesse le clivage droite gauche ne veut plus rien dire,
et qu'une large part de cette jeunesse a tourbé le dos aux "installés professionnels" de tous types,
cela devrait faciliter les choses...
Sauf bien entendu si des très mauvais membres de PP devaient céder aux sirènes de ceux qui ne manqueront pas de leur dire : "aidez nous à RECUPERER" cette jeunesse perdue.
On m'a un jour proposé de participer à "récupérer" les ouvriers perdus, pour la paix et la stabilité, parait il...
:-)
Inscrit le 22/09/2005
2045 messages publiés
Amicalement, le 15/06/2012 - 13:59
SURTOUT SURTOUT
ne pas tomber dans le piège de l'analogie avec le mouvement écologiste!!!

C'est fondamental d'un point de vue stratégique pour PP et les mouvements citoyens qui pourraient s'en rapprocher "conjoncturellement".

La vocation citoyenne de PP est de NE PAS se cantonner aux questions strictement numériques évidentes, mais de décliner les logiques créatives du numérique dans des domaines autrement plus "sensibles" et devenus plus que nécessaires à réinventer.


Et le mouvement écologique de ne pas se cantonner à des questions strictement écologique évidente. Et je suis certain que dans le futur il y aura un rapprochement entre les deux formations.
Inscrit le 31/03/2009
623 messages publiés
"quelque chose que nos politiciens doivent prendre au sérieux s'ils ne veulent pas perdre leur pouvoir"

Voilà donc leur principal soucis. Moi qui pensais naïvement que leur principale préoccupation était l'intérêt commun.
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
@ tschaggatta le 15/06/2012 à 14:39
Qui a parlé de "se couper du numérique"?
Vous certainement, moi certainement pas!

Relire post
Amicalement le 15/06/2012 à 13:59
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
@ Charo le 15/06/2012 à 14:43

Le futur? Quel futur?
:-)


Tout ce que je peux dire, c'est qu'accoler PP à des noms comme Duflot et ses semblables serait une grossière erreur.

Le futur dira si EELV est définitivement décadent ou non.


Mais que PP se garde bien de s'en rapprocher, en France en tout cas.
Inscrit le 24/04/2012
198 messages publiés
Amicalement, le 15/06/2012 - 14:44
@ tschaggatta le 15/06/2012 à 14:39
Qui a parlé de "se couper du numérique"?
Vous certainement, moi certainement pas!

Relire post
Amicalement le 15/06/2012 à 13:59


Un mot manquait....
Amicalement

Le futur dira si PP est définitivement décadent ou non...
[message édité par tschaggatta le 15/06/2012 à 14:53 ]
Inscrit le 17/11/2006
215 messages publiés
Charo, le 15/06/2012 - 14:43

Et le mouvement écologique de ne pas se cantonner à des questions strictement écologique évidente. Et je suis certain que dans le futur il y aura un rapprochement entre les deux formations.


Pourvu que celà n'arrive pas, ce serait leur mort, il suffit de voir ce que deviennent les partis écologistes en france et en allemagne...

Il faut réformer la representativité nationale en France, mais le risque de revenir aux pb de la IVeme Rep. sera alors très grands. Il faudrait aussi imposer de plus grandes limites: pas plus d'un mandat legislatifs et également executifs, et également donner plus d'indépendance aux députés, le désespoir de les voirs tous voter aux ordres avec le petit doigt sur la couture...
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Pour les jeunes, la lutte pour les libertés sur Internet est équivalente à ce que la vague verte a été pour la génération 68 et la génération du baby-boom. Le printemps arabe, le débat sur ACTA et l'explosion des Partis Pirates ont montré que la liberté sur Internet était un sujet important et quelque chose que nos politiciens doivent prendre au sérieux s'ils ne veulent pas perdre leur pouvoir


Quand on voit que les manifestations anti-ACTA en France réunissent 23 manifestants, je ne sais pas si on peut parler de "vague".
Contrairement à ceux d'autres pays qui descendent massivement dans la rue, les contestataires français sont surtout très forts assis devant leur écran.

SURTOUT SURTOUT
ne pas tomber dans le piège de l'analogie avec le mouvement écologiste!!!

C'est sûr qu'un parti qui réunissait 3 clampins que tout le monde considérait comme des beatniks mal lavés et qui maintenant a réussi à mettre sa préoccupation au centre des débats de tous les autres partis, c'est sûrement un exemple à ne pas suivre...
Pour le PP, il y a de grandes leçons à prendre sur l'histoire du mouvement écologiste, sur ses points forts et sur ses points faibles.
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
tschaggatta, le 15/06/2012 - 14:51

Amicalement, le 15/06/2012 - 14:44
@ tschaggatta le 15/06/2012 à 14:39
Qui a parlé de "se couper du numérique"?
Vous certainement, moi certainement pas!

Relire post
Amicalement le 15/06/2012 à 13:59



Un mot manquait....
Amicalement

Le futur dira si PP est définitivement décadent ou non...

PP n'ayant pas encore d'histoire, on ne peut encore parler de décadence à son sujet, contrairement au cas EELV et à cette Madame Duflot qui en est l'aboutissement "politique"
:-)
Par contre, PP et PP.fr particulièrement a des décisions stratégiques à prendre qui détermineront en bonne partie son avenir, et j'ai dis ce que j'en pensais plus haut.
Amitiés.
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
The beast is back

as i can read
Welcome!
Inscrit le 24/04/2012
198 messages publiés
@Amicalement

D'accord définitivement était de trop, j'aurais du dire :
"Le futur dira si PP sera décadent ou non..."
[message édité par tschaggatta le 15/06/2012 à 15:10 ]
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
tschaggatta, le 15/06/2012 - 15:09
@Amicalement

D'accord définitivement était de trop, j'aurais du dire :
"Le futur dira si PP sera décadent ou non..."

C'est mieux déjà...
:-)
Mais, entre nous, shhhht, PP sera forcément décadent un jour dans le futur, car tout décade un jour. Amen...
La seule question qui vaille je crois, c'est
aura t'il avant de jour rempli ses quelques missions principales?
Si il commet dès à présent des erreurs stratégiques majeures, la réponse est d'ores et déjà évidente, c'est Non

;-)
Amicalement.
Inscrit le 23/09/2008
1745 messages publiés
la liberté sur Internet était un sujet important et quelque chose que nos politiciens doivent prendre au sérieux s'ils ne veulent pas perdre leur pouvoir


Ca a le mérite d'être clair: Tout ce qui les intéresse est de garder le pouvoir.
Inscrit le 05/10/2011
2822 messages publiés
zig, le 15/06/2012 - 15:03

Pour les jeunes, la lutte pour les libertés sur Internet est équivalente à ce que la vague verte a été pour la génération 68 et la génération du baby-boom. Le printemps arabe, le débat sur ACTA et l'explosion des Partis Pirates ont montré que la liberté sur Internet était un sujet important et quelque chose que nos politiciens doivent prendre au sérieux s'ils ne veulent pas perdre leur pouvoir



Quand on voit que les manifestations anti-ACTA en France réunissent 23 manifestants, je ne sais pas si on peut parler de "vague".
Contrairement à ceux d'autres pays qui descendent massivement dans la rue, les contestataires français sont surtout très forts assis devant leur écran.


Ca tombe bien, elle ne parle pas spécialement de la France.
Inscrit le 28/05/2009
1276 messages publiés
En parlant de ça : La dernière intervention de Benjamin Bayart - Téléchargeable en torrent .
[message édité par Zergy le 15/06/2012 à 15:39 ]
Inscrit le 22/09/2005
2045 messages publiés
Amicalement, le 15/06/2012 - 15:03

tschaggatta, le 15/06/2012 - 14:51

Amicalement, le 15/06/2012 - 14:44
@ tschaggatta le 15/06/2012 à 14:39
Qui a parlé de "se couper du numérique"?
Vous certainement, moi certainement pas!

Relire post
Amicalement le 15/06/2012 à 13:59



Un mot manquait....
Amicalement

Le futur dira si PP est définitivement décadent ou non...

PP n'ayant pas encore d'histoire, on ne peut encore parler de décadence à son sujet, contrairement au cas EELV et à cette Madame Duflot qui en est l'aboutissement "politique"
:-)
Par contre, PP et PP.fr particulièrement a des décisions stratégiques à prendre qui détermineront en bonne partie son avenir, et j'ai dis ce que j'en pensais plus haut.
Amitiés.


"Décadence"
"Cette" madame

Je vois que les tics de langage à la limite de l'outrancier par contre font déjà bien parti de la culture du Parti Pirate...
Pourtant, il ne me semble pas qu'il soit affilié à l'UMP, au FN ou, dans une moindre mesure au FdG.

Sinon le PP a déjà une histoire. Ce ne sont que les succès, les victoires (ou les défaites) qui lui manque.

Question, le Parti Pirate se voit proposer un poste au gouvernement, le refuse t'il ?

Le Parti Pirate se voit associer à la possibilité de changer la donne numérique en France, refuse t'il ?


Si la réponse est "Oui", a quoi servira t'il ?
Si la réponse est "non", il pourra donc être taxé de "décadent" ....
[message édité par Charo le 15/06/2012 à 15:51 ]
Inscrit le 25/02/2012
1370 messages publiés
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
@ Charo le 15/06/2012 à 15:49

Je ne relèverai pas plus que ça.

D'une part je ne suis pas porte parole du PP et parle à titre personnel.

D'autre part ceux qui ont suivi et compris ce qu'il s'est réellement passé pendant les récentes présidentielles et quel rôle a eu cette Madame Duflot (et les autres), auront saisi ce que signifie "décadence" en politique pour un parti.
[message édité par Amicalement le 15/06/2012 à 16:17 ]
Inscrit le 24/04/2012
198 messages publiés

Je vois que les tics de langage à la limite de l'outrancier par contre font déjà


Rohhh, pas "tics" on dit "élément" en POLITIQUE !
"Je vois que les ÉLÉMENTS de langage à la limite de l'outrancier par contre font déjà"
Plus classe non....ou pas!
[message édité par tschaggatta le 15/06/2012 à 16:15 ]
Inscrit le 08/02/2005
920 messages publiés
Djaron, le 15/06/2012 - 14:14
bah deja le pouvoir des politiciens en place est largement dépendant de l'absence d'internet, ou du ralentissement de son developpmeent, voire de son controle/sa censure/sa repression

donc non ils ne vont pas le prendre en compte et l'intégrer au reste de leur reflexion, ils vont le combattre bovinement et brutalement comme ils le font depuis 7 ans


N'importe quoi...
Le parti pirate ne sera jamais un vrai parti parce qu'il assume sa visée segmentaire, un peu comme les verts.

Les grands partis continuent de mener les débats économiques et sociaux et on le PS compte beaucoup plus de défenseurs de la liberté d'expression et des libertés sur internet que le parti pirate !
Inscrit le 29/04/2009
1494 messages publiés
- Petit parti deviendrait grand si le scrutin à 2 Tours n'existait pas en France. Voyez la difficulté qu'éprouvent le Modem, EELV à faire leur trou pour commencer ! Ils ont de bonnes idées en phase avec les problèmes des gens ....mais ils se heurtent à un "bipartisme rétro" bien installé et les petits partis sont condamnés à survivre, embrigadés, à la remorque des 2 grands ( qui piochent de temps à autre dans leurs propositions en cas de nécessité ) . Les indépendants comme le FN, Debout la République ou le Modem sont toujours précarisés ! pour avoir une cartographie exacte du paysage électoral français; il faut absolument rétablir la proportionnelle intégrale pour les élections locales !
Ils ont l'exemple de l'écologie...donc à eux d'en tirer les leçons ! La politique oui ...mais n'oublions pas pour autant la Quadrature du Net, qui fait un travail remarquable ! Il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans le même panier, pour ne pas avoir de surprise ...on a besoin de tout le monde , qui travaille la main dans la main ... comme le font la Cabale du Copyright avec leurs affidés au Pouvoir ( raison de plus : ils restent costauds et ne lâchent rien )
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
kholl, le 15/06/2012 - 15:55

Tu veux bien te charger de la veille sur PP pour le forum Numerama, spécialisé dans les articles (enfin, article, ce n'est pas le trop le mot là) pondus par des débiles mentaux intégristes du genre comme ce "rédacteur"?
Because le lien, c'est "hihihihi", mais juste derrière le deuxième effet c'est "putain ça existe sur Terre et ça écrit des dangereux trépanés pareils???!!!!)".
hihaho
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
Zergy, le 15/06/2012 - 15:39

Aaaaah ce BB, un warrior, un vrai.

J'irai écouter ça.
Merci pour tous.
Inscrit le 23/09/2006
3209 messages publiés
Sheellon, le 15/06/2012 - 16:30
Djaron, le 15/06/2012 - 14:14
bah deja le pouvoir des politiciens en place est largement dépendant de l'absence d'internet, ou du ralentissement de son developpmeent, voire de son controle/sa censure/sa repression

donc non ils ne vont pas le prendre en compte et l'intégrer au reste de leur reflexion, ils vont le combattre bovinement et brutalement comme ils le font depuis 7 ans


N'importe quoi...
Le parti pirate ne sera jamais un vrai parti parce qu'il assume sa visée segmentaire, un peu comme les verts.

Les grands partis continuent de mener les débats économiques et sociaux et on le PS compte beaucoup plus de défenseurs de la liberté d'expression et des libertés sur internet que le parti pirate !


quand tu dis "un grand parti comme le PS" tu parles de celui qui a accueillit sans broncher le fichage généralisé des honnetes gens mis en place par decret à la sauvage par C Gueant avant son depart, le dimanche ou ils ont perdu les elections, ou bien le partie qui a massivement voté contre hadopi pendant son examen eclair/rapide à l'assemblée, mais qui decident finalement de conserver cette loi qu'ils ont combattu et critiqué ?
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Ca tombe bien, elle ne parle pas spécialement de la France.

Ben oui, parce que les vagues en Allemagne ou dans les pays de l'Est finissent en légères ondulations chez nous...

Voyez la difficulté qu'éprouvent le Modem, EELV à faire leur trou pour commencer

Le Modem ne commence pas : c'était un parti qui s'appelait l'UDF qui a sa création a eu plus de 120 députés. Après, il s'est déchiré et fragmenté en deux courants, dont l'un (le Modem) n'arrive pas à avoir une ligne politique cohérente (exemple : dans les Pyrénées, l'un des candidats Modem avait soutenu Hollande et donc se retrouve avec l'UMP sur le dos tandis que dans la circonscription à côté le candidat Modem avait soutenu Sarkozy et bénéficie donc de l'appui de l'UMP).
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
tu parles de celui qui a accueillit sans broncher le fichage généralisé des honnetes gens mis en place par decret à la sauvage par C Gueant avant son depart

Le décret de Guéant concerne la fusion des fichiers Stic (Police) et Judex (Gendarmerie) sur les personnes soupçonnées ou condamnées, ainsi que la mise en place du fichier d'analyse sérielle qui concerne l'environnement d'une infraction.

L'opposition a joué son rôle démocratique lors du débat et du vote de ces lois au Parlement. Elle n'a rien à dire sur les décrets d'application qui sont juste l'acte "administratif" qui permet de mettre en oeuvre ce qui a été voté par la majorité des parlementaires.

Ce qui est d'ailleurs profondément anti-démocratique, ce sont toutes ces lois qui sont votées et dont le décret d'application ne sort jamais.

Et si la gauche veut abroger les décrets elle peut le faire. Et si elle veut changer la loi elle pourra le faire (probablement).

mais qui decident finalement de conserver cette loi qu'ils ont combattu et critiqué ?

Pour l'instant, rien n'est fait ni dans un sens, ni dans l'autre. Attend que le Parlement se mette en place et que les sujets les plus prioritaires soient traités.
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
Zig : "Ben oui, parce que les vagues en Allemagne ou dans les pays de l'Est finissent en légères ondulations chez nous..."

Ton esprit particulièrement brillant et à la culture politique surdéveloppée (bisou) aura sans doute fait le rapprochement avex les "grosses vaguelettes"" Indignados comparées aux 3 pelés et tondus braillards qui osent s'appeler Indignés de par chez nous.

Passionnant, non...?

Pourquoi?

En tout cas, à vue d'Histoire, je dirai que le coup de la vaguelette, c'est pas trop frenchie comme trip. En France, le trip, c'est plutôt l'élastique qui se tend, se tend se tend, et à la fin cède.
Je le sens assez tendu là. Et j'ai comme une vague iodée de qui va se le prendre dans l'oeil, en gros, à un moment donné.
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
Je faisais moi aussi le paralèlle entre échec du PP français par rapport aux PP suédois ou allemand (ok, on peut relativiser l'échec en disant que le PP en est à ses balbutiements, mais ça reste décevant, je crois pas que les allemands soient moins cons que nous ou confrontés à des problématiques très différentes)... et échec du mouvement des Indignés.

C'est peut-être parce qu'en France, il est difficile de lancer quelque chose de réellement indépendant.

C'est peut-être aussi que dans un pays à forte tradition politique, il est un peu stupide de vouloir faire quelque chose de réellement indépendant.

On confond deux choses, et j'ai peur que le PP fasse cette confusion. On confond "adhésion au clivage politicien droite-gauche" (le refus du PP comme des Indignés de se voir affublés d'une quelconque couleur politique ou de se faire récupérer par des partis établis), d'une part, et inscription de son programme et de ses luttes dans une historicité des luttes politiques et sociales. Le clivage "droite-gauche" n'est pas univoque : certes on peut penser qu'il ne veut plus dire grand chose sur le plan de la "politique politicienne", et qu'entre le PS et l'UMP, finalement ya pas de monstrueuses différences... par contre le clivage idéologique entre conservatisme et progressisme, donc d'une certaine façon, entre les traditions de pensées de droite et de gauche, reste parfaitement pertinent.

En voulant échapper au premier clivage, qui est essentiellement médiatique et artificiel, le PP court le risque de s'extraire du second clivage, et donc de perdre toute pertinence.

C'est bien joli de lancer un nouveau "mouvement", un nouveau "parti", mais si c'est en prétendant ne pas tenir compte de l'histoire politique, et prétendre faire table rase, c'est présompteux et dangereux.

Présomptueux parce que le PP n'est pas une génération spontanée, il y a une tradition politique progressiste avec laquelle il correspond, et dont il constitue juste le dernier avatar.

Dangereux parce qu'en prétendant se couper des luttes précédentes, on s'expose à des instrumentalisations bien plus problématiques encore...

Idem pour les Indignés. Ils refusaient la présence d'une quelconque organisation politique ou syndicale dans leurs rangs, par peur de la récupération politique et du discrédit qui allait avec. Mais discrédit aux yeux de qui ? De ceux auxquels justement prétendaient s'opposer les Indignés ? C'est bien beau l'indépendance, c'est frais, c'est enthousiasmant, mais si le prix à payer c'est l'inefficacité... Alors je ne dis pas qu'il faut accepter la moindre forme de récupération, mais par contre, faut être conscient que nos luttes ne sont pas les premières sur terre, et qu'une tradition de pensée bien plus ancienne que nous existe déjà pour défendre les mêmes principes fondamentaux.

J'entendais certains Indignés hurler dans le micro contre les grandes compagnies industrielles qui rançonnent le monde... et finir leur speech en invitant tout le monde à les rejoindre sur Facebook. Quand tu entends ça, t'as compris que tu as à faire avec des gamins charmés par le Printemps Arabe, plus qu'à des contestataires conscients de la nature de leur ennemi.

On verra ce que donnera le PP dans l'avenir, mais à mon avis l'approfondissement et l'élargissement de ses revendications et propositions va de pair avec l'inscription de sa démarche dans une longue tradition de mouvements consacrés au progrès humain et à l'émancipation individuelle et collective. Quand on milite pour les Libertés Numériques, c'est pas interdit de se rappeler qui s'est battu pendant des décennies pour les Libertés Publiques.

Alors "ni droit ni gauche", ça pèse pas lourd selon moi.
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
Amicalement, le 15/06/2012 - 17:34
kholl, le 15/06/2012 - 15:55

Tu veux bien te charger de la veille sur PP pour le forum Numerama, spécialisé dans les articles (enfin, article, ce n'est pas le trop le mot là) pondus par des débiles mentaux intégristes du genre comme ce "rédacteur"?
Because le lien, c'est "hihihihi", mais juste derrière le deuxième effet c'est "putain ça existe sur Terre et ça écrit des dangereux trépanés pareils???!!!!)".
hihaho


Tu seras alors sans doute surpris de lire que Benjamin Bayart a retweeté l'article de CSP, de manière plutôt laudative...
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
U., le 15/06/2012 - 19:01

Amicalement, le 15/06/2012 - 17:34

kholl, le 15/06/2012 - 15:55


Tu veux bien te charger de la veille sur PP pour le forum Numerama, spécialisé dans les articles (enfin, article, ce n'est pas le trop le mot là) pondus par des débiles mentaux intégristes du genre comme ce "rédacteur"?
Because le lien, c'est "hihihihi", mais juste derrière le deuxième effet c'est "putain ça existe sur Terre et ça écrit des dangereux trépanés pareils???!!!!)".
hihaho



Tu seras alors sans doute surpris de lire que Benjamin Bayart a retweeté l'article de CSP, de manière plutôt laudative...

J'ai déjà noté chez ce valeureux Benjamin une tendance à sous-virer d'un côté systématiquement. Un pneu dégonflé peut être....

LOL


:-)

Le jour où il
a dit trouver que le seul programme numérique/téléchargt sérieux était celui du PC (plateforme centralisée et publique, comme il se doit chez eux, toujours, comme par réflexe conceptuel...) , lui le BB qui hurle contre le minitel 2.0, je me suis dis : BB, j't'aime bien, t'es un warrior, mais faut passer au garage pour les pneux minimum, voire ton moteur "politique et conceptuelel" histoire que tes soupapes elles travaillent de manière cohérente.

LOL, je me suis bien amusé sur celui là de post l'ami U.


:-)

Mais le propos est très sérieux.
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
Le côté où il penche ne te plaît peut-être pas, mais moi qui penche évidemment du même côté, j'y vois une grande cohérence.

Pour schématiser, quand tu veux promouvoir des libertés individuelles et des modes de travail collaboratifs qui contreviennent aux intérêts et politiques des groupes industriels, généralement t'es pas trop de droite.

A un moment, faut l'assumer.

ça ne veut pas dire s'acoquiner avec n'importe qui à gauche.

Mais c'est le préalable nécessaire pour cesser de s'échauffer sur le banc de touche.

Un peu comme les écolos à la fin du XXe siècle, quoi...
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
Et puis honnêtement, je savais pas que Bayart l'avait dit, mais la cellule numérique du FDG a effectivement enfoncé tous ses concurrents lors des prédidentielles. Faut savoir qu'en faisaient parti des gens particulièrement renseignés, y a avait même eu un sujet ici où on avait pisté les accointances entre FDG et PP (je sais plus où).
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
@ U. Harkogansk-Malatesta le 15/06/2012 à 18:59

Ca
y est, tu es reparti pour VLP (VeryLongPost - trademarkeg copyrighted dogs gaurding) très exigeant pour ton interlocuteur)
:-)
Je l'ai lu, de bout en bout.

Beaucoup de choses à dire, trop.

Je suis très étonné que tu fasses la confusion entre indignados et indignés français.

Quant aux clivages, ils existent de tout temps et sont de toutes les formes. Je préfère le terme de polarités, et je trouve ce
clivage habituel droite gauche inadapté à notre époque et à PP notamment. Individu/collectif, progressisme/conservatisme, chefs/pas chefs, exploiteurs/exploités, vifs/mous, open/not open, etc etct etc etc t'en sors 10 pages si tu veux :-) Mais droite/gauche, basta, pour moi ça ne signifie plus rien, pour la jeunesse non plus tu le sais.


Quant enfin à l'histoire des luttes, tu admettras que selon l'échelle historique considérée, ça change la perception des choses quant aux luttes. Tu es très marqué par les luttes ouvrières, et leur histoire, bref, tu es très proche de Front de Gauche je te l'ai déjà fait remarquer.
Tu reproches à PP de ne pas se situer dans ce champs là. Dieu l'en préserve, quelle impasse! ET si PP n'était qu'une des facettes d'un changement de paradigme global, ce qui n'en fait pas un mouvement classable selon les grilles convenues plus plus d'un siècle. Comme les indignados espagnols et certainement pas ceux de BAstille, au passage...

Bon, je me sauve, bonne soirée à toi U.
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Ton esprit particulièrement brillant et à la culture politique surdéveloppée (bisou) aura sans doute fait le rapprochement avex les "grosses vaguelettes"" Indignados comparées aux 3 pelés et tondus braillards qui osent s'appeler Indignés de par chez nous.

Ben non.
Je suis en train de parler des manifestations anti-ACTA qui sont beaucoup plus dans le coeur du sujet que les mouvements dits indignés.
Si tu as quelque chose à dire, dis-le et prends-en la responsabilité. Mais n'essaye pas de dire des choses à ma place.
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
Mince, il n'a pas fait le rapprochement. L'aurai je surestimé?

:-)
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
@U.

Vite fait. La question n'est pas une fois de plus droite gauche ou e que sais je là.

BB qui passe sont temps à tirer sur minitel 2.0 et qui fait l'apologie de la décentralisation du pouvoir aux marges etc,

et qui en parallèle soutient que le meilleur programme sur le cas téléchargement est celui d'un parti qui prône l'archétype d'un fonctionnement ultracentralisé (plateforme publique unique, pour rappel)

je me dis qu'il y a incohérence logique et conceptuelle
de fond, et je vois mal comment on pourrait dire le contraire.

Mais bon, ce travers est connu depuis longtemps, quand on adhère à un parti ou une idéologie politique de façon très marquée, peu à peu de lâcher prise en lâcher prise on en perd sa "raison" et son libre arbitre sur eux.
Expliqué clairement en 2 coups de cuillère à pot par Simone Weil dans sa très radicale et courte note pour la suppression des partis.

Pas dis méchamment, mais dis.
Inscrit le 09/07/2008
1013 messages publiés
Amicalement, le 16/06/2012 - 11:43
Mince, il n'a pas fait le rapprochement. L'aurai je surestimé?

:-)

Et sinon à la place d'un sous entendu méprisant tu veux pas lui répondre ?


Quant au PPF s'il a des résultats aussi décevant comparé à ses homologues d'allemagne ou d'ailleurs faut pas chercher bien loin.
Là où d'autres cherchaient à se faire connaître et à exprimer leurs idées ici le parti pirate a réussi à se bouffer le nez en interne pendant très longtemps (parti pirate canal historique ça parle à personne ?) et au moment où on commence à en parler à l'occasion des législatives à quoi se résume le discours du parti ? Faut voter pour nous pour qu'on ait du pognon. Non mais ça donne envie de voter PP ça ?
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
Concernant
les relations entre Zig et moi, shut up friend, c'est entre lui et moi, et tu ne connais pas l'historique. Et je n'aime pas le mot "méprisant" que tu emploies, complètement exagéré, ce n'est que de la taquinerie, comme je suppose sont des taquineries toutes les rhétoriques tordues et les syllogismes et le reste qu'il pose dans les colonnes ici.

Concernant PP.fr, j'ai déjà eu l'occasion de dire qu'il avait beaucoup de travail à faire sur lui même, beaucoup et beaucoup.

Et que des erreurs stratégiques majeures le menacent, ou que des erreurs de gouvernance interne le menacent aussi.

Ce qui n'enlève rien à mon intérêt de citoyen pour cette mouvance (parti...?) qui POTENTIELLEMENT pourrait être intéressante non seulement pour les questions directement numériques mais aussi pour la démocratie "légèrement" malade.

Vous êtes bien d'accord j'en suis sûr.
Inscrit le 09/07/2008
1013 messages publiés
Amicalement, le 17/06/2012 - 12:10
Concernant
les relations entre Zig et moi, shut up friend, c'est entre lui et moi, et tu ne connais pas l'historique.

Non seulement je ne connais pas l'historique mais il ne m'intéresse pas. Par contre si c'est entre vous pourquoi ne pas vous échaper par messages privés au lieu d'étaler ça sur le forum ?
Et encore je dis vous mais là où il s'attaque à tes arguments tu t'en prends toi à l'auteur. C'est dommage à te lire t'as l'air d'être capable de mieux que ça.


Et pour en revenir au sujet si la démocratie est malade (et je suis loin de le contester) il va falloir des faits avant que le PP puisse se présenter comme un possible remède.
À terme peut être que je les verrai s'exprimer sur de vraies problèmatiques mais jusque là et je me répète le discours qu'on a relayé d'eux c'était : Votez pour nous on veut du pognon.
Encore une fois je veux bien leur accorder le bénéfice du doute et voir comment les choses évolueront de leur coté mais pour l'instant l'image que j'ai pu avoir d'eux c'était que loin de vouloir réformer le système ils voulaient simplement y faire leur trou.
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
Mais oui c'est ça, c'est ça, "arguments" comme tu dis.
Pas de temps à perdre à réagir plus avant à tes "lubies"!!!
.
Quant à ce PP, une autre fois, 'ai donné sur ce fil ci, relis!

Ciao.
Inscrit le 09/07/2008
1013 messages publiés
Je me suis probablement un peu avancé en t'imaginant capable d'argumenter sereinement.
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
Amicalement, le 16/06/2012 - 11:52
@U.

Vite fait. La question n'est pas une fois de plus droite gauche ou e que sais je là.

BB qui passe sont temps à tirer sur minitel 2.0 et qui fait l'apologie de la décentralisation du pouvoir aux marges etc,

et qui en parallèle soutient que le meilleur programme sur le cas téléchargement est celui d'un parti qui prône l'archétype d'un fonctionnement ultracentralisé (plateforme publique unique, pour rappel)

je me dis qu'il y a incohérence logique et conceptuelle
de fond, et je vois mal comment on pourrait dire le contraire.

Mais bon, ce travers est connu depuis longtemps, quand on adhère à un parti ou une idéologie politique de façon très marquée, peu à peu de lâcher prise en lâcher prise on en perd sa "raison" et son libre arbitre sur eux.
Expliqué clairement en 2 coups de cuillère à pot par Simone Weil dans sa très radicale et courte note pour la suppression des partis.

Pas dis méchamment, mais dis.


J'ai pas l'impression que BB ait adhéré "à un parti ou une idéologique politique de façon très marquée"...

Et je ne trouve aucune incohérence dans la position de BB :

- d'une part il reproche au PP de vouloir donner dans la "génération spontanée", alors qu'il est stupide de prétendre faire fi de l'histoire des luttes sociales, juridiques et politiques, (comme les écolos l'ont appris en Europe au cour de la décennie précédente) ;

- d'autre part il reproche aux autres formations politiques des choses qu'il juge mauvaises dans leurs réflexions. Exemple ici justement avec le FDG et l'idée d'un service public centralisé consacré à la circulation des oeuvres : http://blog.fdn.fr/?...liser-les-FAI-!

Et pour le coup je suis entièrement d'accord avec les deux affirmations.

Le PP, plutôt que de s'effaroucher comme une bande de fanboys, devrait surtout réfléchir aux raisons pour lesquelles il n'a pas connu le succès du PP allemand par exemple. Trop peu connu, trop peu investi sur le terrain (dans l'ensemble, je ne nie pas les efforts des candidats mais combien ont déjà indiqué ici qu'ils n'avaient pas entendu parler de la campagne du candidat PP chez eux ?), sans doute.

Et puis donc peut-être aussi trop jeune et un peu présomptueux s'il croit réellement pouvoir s'extraire des clivages idéologiques anciens, qui sont un peu plus consistants que les segmentations médiatiques classiques.

Prétendre "faire de la politique autrement", c'est pas la première fois qu'on entend ça. Tout le monde le prétend à intervalle régulier. Certains (comme l'article de CSP, un peu sévère mais pas idiot) ont dénoncé les phrases-valises et les expressions toute-faites qu'on regrette de trouver chez le PP.

Quand je constate le nombre de crétins patentés qui étaient prêts à voter FN uniquement parce que la fille Lepen s'est dite prête à "abolir Hadopi" et a réussi à leur faire croire qu'elle allait "inscrire la liberté d'expression sur le web dans la Constitution"... je me dis que oui, il y a besoin d'une culture politique chez les geeks, et que leur propension à vouloir jeter "la politique à papa" (fort louable au départ) devient une erreur tragique si elle conduit à balancer "LE" politique par-dessus bord également.
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
Amicalement, le 15/06/2012 - 19:39
Quant enfin à l'histoire des luttes, tu admettras que selon l'échelle historique considérée, ça change la perception des choses quant aux luttes. Tu es très marqué par les luttes ouvrières, et leur histoire, bref, tu es très proche de Front de Gauche je te l'ai déjà fait remarquer.


Je pense que la théorie de la lutte des classes a parfaitement rendu compte des premières évolutions du capitalisme moderne, il y a plus d'un siècle. Je pense que la notion de prolétarisation, qui sous-tendait ces luttes, est encore plus d'actualité, elle est au coeur des problématiques que soulèvent à la fois le numérique d'une part, et le capitalisme consumériste d'autre part.

On confond bêtement "prolétaire" et "secteur ouvrier"... parce qu'historiquement, le secteur ouvrier a été le premier à subir la prolétarisation, très violemment et pendant longtemps. L'erreur des communistes aujourd'hui est sans doute de penser que la prolétarisation ne concerne encore que la classe ouvrière, alors qu'elle est devenue assez générale (et s'étend dans le tertiaire notamment).

Et puis, autre phénomène que les marxistes ne savent pas toujours percevoir, c'est que la prolétarisation ne concerne plus que les rapports de production, mais aussi les rapports de consommation, avec le pouvoir du dieu marketing. Et j'incline à penser que des gens comme Bourdieu, Deleuze, Guattari, ou Stiegler aujourd'hui ne disent pas autre chose.

Je veux bien admettre que tout ça n'est pas clair dans l'esprit de bien des gens qui se disent à gauche, voire à l'extrême gauche. En tous cas, ça ne traverse jamais la petite tête d'un Jeune Pop... Par contre il est regrettable que le PP ne soit pas conscient de tout cela, ou n'articule pas ses idées autour de cela.

Parce que le vecteur de cette prolétarisation aujourd'hui, c'est certes les médias classiques comme la télévision, mais aussi internet. Par re-centralisation du web, par abandon progressif de son modèle initial en P2P pour des conceptions top-down purement consuméristes, aux mains d'oligopoles pré-constituées irl (Microsoft, Orange, les FAI qui viennent de la téléphonie, et puis bien entendu à sa façon, les Majors du contenu culturel tels qu'Universal, Warner ou Sony, etc.) ou constitués justement sur le net (Amazon, Google, Apple puis Facebook).

Ce contre quoi il faut se battre, justement, en recourant aux idées que le PP veut défendre : les logiciels libres (dans lesquels le développeur n'est pas prolétarisé mais conserve son savoir-faire et sa personnalité dans les évolutions qu'il fait du logiciel), la neutralité du net, les biens communs, etc.

La notion de bien commun, tiens. Elle ne vient pas de nulle part. La théorie des biens communs est une idée politique ancienne, ramenée au goût du jour par Stallman et plus encore Olstrom. Mais elle a des racines politiques assez claires, ça serait idiot que de les évacuer.

La notion "d'enclosure" n'est pas nouvelle non plus. Elle est en droite ligne avec la dialectique anticapitaliste. Si on passe d'un capitalisme productiviste/consumériste à un capitalisme cognitif, comme décrit par Moulier-Boutang, alors la réflexion doit suivre.

Vous pouvez gesticuler comme vous voulez, on ne sortira pas "du" politique, même si on s'extrait "de la" politique.

Vous pouvez regarder la notion de "lutte des classes" d'un oeil méfiant, parce qu'elle vous semble stérile ? Sa vieille expression l'est sans doute, mais son existence n'est pas sérieusement contestable. Il se trouve justement que dans un contexte de plus en plus oligarchique, la classe des exploitants se réduit en même temps qu'elle s'enrichit et renforce son pouvoir, pendant que les classes exploitées s'élargissent. Il y a certainement un mauvais usage de la notion, qui consiste justement à opposer des classes intermédiaires, toutes exploitées différemment, mais toutes exploitées (diviser pour régner), mais la notion de dialectique des classes n'est pas morte - elle n'a jamais été autant d'actualité après de 5 ans de sarkozysme, c'est-à-dire après 5 ans d'un gouvernement de classe.

Il y a eu des tentatives pour s'extraire du champ lexical de la lutte des classes, que ne j'aime pas non plus exagérément. On a parlé de "masses", de "multitudes" ou de "dividus". Mais c'est la même notion qui est derrière, elle évolue simplement en termes d'ampleur, de nombre d'une part) et d'intensité et d'efficacité des moyens de contrôle et de coercition (d'autre part).

Un PP qui prétendrait faire abstraction de tout cela, se planterait.


Amicalement, le 15/06/2012 - 19:39

Tu reproches à PP de ne pas se situer dans ce champs là. Dieu l'en préserve, quelle impasse! ET si PP n'était qu'une des facettes d'un changement de paradigme global, ce qui n'en fait pas un mouvement classable selon les grilles convenues plus plus d'un siècle.


Je pense justement qu'à défaut de se situer dans ce champ-là, le PP n'est pas pertinent. Il se prive des fondements intellectuels, philosophiques et politiques de son action, et s'expose à des récupérations particulièrement vicelardes.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Juin 2012
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8