Les négociations entre Apple et Samsung sont un échec. Les deux entreprises n'ont pas réussi à surpasser leurs divergences et à trouver une issue au conflit qui mine leurs relations depuis plus d'un an. C'est désormais à la justice de trancher le litige, l'ouverture du procès étant programmée pour juillet.

C’était une rencontre attendue, qui devait dénouer la crise qui secoue depuis plusieurs mois les relations entre Apple et Samsung. Elle n’aura finalement été qu’un coup d’épée dans l’eau. Après deux jours de médiation organisée sous le regard attentif de la justice américaine, les responsables des deux entreprises n’ont pas réussi à trouver un terrain d’entente. La bataille judiciaire peut donc reprendre de plus belle.

Les deux entreprises avaient pourtant donné beaucoup d’importance à cette réunion de la dernière chance. Apple avait dépêché son directeur général, Tim Cook, tandis que Samsung avait envoyé son président, Choi Gee-sung. Objectif pour les deux groupes ? Parvenir à trouver une porte de sortie à la guerre des brevets qui les oppose, pour ne s’affronter que sur le plan commercial.

Au c
?ur du différend qui agite les liens entre Apple et Samsung, la propriété intellectuelle. Pour la firme de Cupertino, les produits de son rival copient beaucoup trop le design de ses smartphones et de ses tablettes. Pour le géant sud-coréen, son adversaire exploite sans autorisation des brevets portant sur des technologies sans fil. Et chacun exige que l’autre sorte le porte-monnaie.

Et maintenant ? Puisque la tentative de médiation n’a servi qu’à confirmer l’antagonisme des deux entreprises, c’est la justice qui va reprendre en main le dossier. L’ouverture du procès aux États-Unis devrait s’ouvrir en juillet.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés