Premiers pas hésitants pour Facebook à la bourse de New York. Le cours de l'action du réseau social, introduit à 42 dollars, s'est rapidement contracté pour finir sa course juste au-dessus du palier des 38 dollars. D'aucuns estiment que l'entrée en bourse du site communautaire a été ratée.

Mise à jour : L’ouverture du NASDAQ ce lundi confirme le scepticisme des investisseurs, puisque Facebook ouvre à 35,52 $ l’action, soit en dessous de son tarif d’introduction. Au moment où nous publions cette mise à jour, le cours de l’action continue même de baisser, à moins de 34,25 $.

Article du 19 mai 2012 –

L’enthousiasme des dirigeants de Facebook n’a finalement pas déteint sur les boursicoteurs. Abondamment commentée ces derniers mois, l’entrée en bourse du réseau social a donné l’impression d’un pétard mouillé. Si l’action de Facebook, estampillée « FB » à la bourse de New York (NASDAQ), ne s’est pas effondrée, elle a terminé à un niveau inférieur à celui fixé lors de son introduction.

L’action du site communautaire a pourtant débuté à 42,05 dollars, ce qui est un montant bien supérieur à celui évoqué jusqu’alors. Dans un communiqué, il était en effet question d’un prix par titre de 38 dollars. Mais à mesure des échanges, la valeur de l’action a progressivement reculé, jusqu’à atteindre la barre des 38 dollars. Cependant, celle-ci n’est pas descendue plus bas.

En fin de séance, c’est donc à 38,23 dollars que le titre s’est fixé contredisant nombre de prédictions d’analystes qui prévoyaient son envolée. Reste que malgré cette contre-performance, des millions d’actions ont été échangées au cours de cette première journée. Un volume de 580,59 millions de titres Facebook a été enregistré par le NASDAQ.

Pour expliquer cette médiocre entrée en bourse, les observateurs mettent en avant une faible perspective de croissance pour le réseau social et un modèle économique qu’ils jugent fragile. D’autres ont mis en avant les difficultés rencontrées par la plate-forme boursière pour gérer une opération d’une telle ampleur. Plus de 421 millions d’actions ont en effet été mises sur le marché.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés