La députée Laure de la Raudière (UMP) s'appuie sur les données collectées par l'initiative citoyenne NosDéputés.fr pour présenter un bilan chiffré de son activité parlementaire, et ainsi solliciter sa réélection en juin prochain. Un modèle à suivre ?

Et si ça devenait une obligation ou au minimum une coutume pour tous les candidats sortants ? Hier, nous rappelions que la députée Sylvia Pinel, devenue ministre du gouvernement Ayrault, avait menacé de porter plainte contre un site internet qui avait exposé le maigre bilan de son activité parlementaire avec quelques commentaires et photographies qui lui étaient désagréables. Dans une démarche totalement contraire, la députée UMP Laure de La Raudière a choisi d’écrire à ses électeurs sur son blog pour présenter son activité parlementaire, en s’appuyant sur le site NosDeputés.fr réalisé, précisément, par les citoyens qu’avait menacés Sylvia Pinel.

« Pendant ces 5 années, je suis intervenue 1.788 fois en séance ou en commission, et j’ai posé 153 questions au gouvernement par oral ou par écrit. J’ai publié 12 rapports, déposé ou cosigné 537 amendements. J’ai par ailleurs déposé 3 propositions de loi et j’en ai cosigné 224. Par ce travail, je suis devenue l’un des députés les plus actifs de l’Assemblée nationale« , détaille ainsi Laure de la Raudière, qui renvoie à la synthèse publiée par NosDéputés.

L’élue d’Eure-et-Loir s’est faite connaître ces dernières années par son omniprésence dans les dossiers liés au numérique, sous l’angle économique et industriel. Elle a ainsi été rapporteur de la loi de 2009 sur la lutte contre la fracture numérique, rapporteur de la transposition du Paquet Télécom, et co-auteur (avec la socialiste Corine Erhel) d’un rapport sur la neutralité des réseaux.

Et si Jack Lang publiait lui-aussi son bilan parlementaire auprès des électeurs qu’il veut encore solliciter ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés