Alors que la Thaïlande est encore convalescente suite aux inondations de 2011, quelle est la situation du marché des disques durs ? Après l'emballement des prix constaté en fin d'année dernière, Numerama fait le point sur l'évolution des tarifs des disques durs les plus recherchés sur son comparateur.

Au cours du second semestre 2011, la Thaïlande a été frappée par de très importantes inondations. Les dommages ont été considérables, avec plus de 800 victimes et des dégâts matériels évalués par la Banque Mondiale à plus de 35,2 milliards d’euros. De nombreuses industries ont été touchées par la catastrophe naturelle, à commencer par le secteur des disques durs.

Plusieurs usines de production ont été contraintes d’être mises à l’arrêt, entraînant une pénurie de l’offre à l’échelle mondiale. Conséquence de cette raréfaction, les produits ont subi une hausse mécanique des prix parfois très importante. Des grands groupes comme Intel ont été obligés de revoir leurs prévisions à la baisse, tandis que les spécialistes du secteur affirment que la situation sera stabilisée avant la fin 2012.

Près de quatre mois après la fin des inondations en Thaïlande, où en sont les prix ? Pour dégager la tendance, nous avons extrait les données que nous possédons grâce à notre comparateur de prix. Nous avons extrait pour les cinq plus grandes marques (Western Digital, Seagate, Hitachi, Toshiba et Samsung) l’historique du prix le plus bas proposé pour chacun de leurs disques durs les plus recherchés sur Numerama

Les graphiques présentés ci-dessous retracent l’évolution des prix sur la période courant du 1er janvier au 15 avril 2012. Ils sont présentés à titre indicatif afin de constater une tendance, dans la mesure où le prix affiché sur chaque page de notre comparateur de prix est le prix le plus bas chez les différents marchands que nous référençons.

Ils peuvent donc subir des variations dues à la politique des revendeurs, mais la tendance globale semble refléter assez bien l’orientation générale du marché pour chaque marque.

Dans le détail, les prix des produits vendus par les deux géants que sont Western Digital et Seagate et que nous avons observé dans cet article suivent une courbe descendante. En revanche, les graphiques dédiés aux disques durs vendus par Hitachi (dont l’acquisition a été finalisée par Western Digital), Toshiba et Samsung (racheté par Seagate) relèvent une certaine stabilité au niveau des prix.

Western Digital

Disques durs analysés :

Seagate

Disques durs analysés :

Hitachi

Disques durs analysés :

Toshiba

Disques durs analysés :

Samsung

Disques durs analysés :

( photo : Hard Disk Drive – CC BY pobre.ch )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés