Arrêté l'an dernier par le FBI, Cody Kretsinger risque jusqu'à quinze ans de prison pour avoir participé au piratage des serveurs de Sony Pictures et dérobé des données personnelles. Lors d'une audience organisée jeudi, il a changé de tactique et plaidé coupable. Le jugement sera rendu fin juillet.

Virage à 180° dans la stratégie de défense de Cody Kretsinger. Après avoir plaidé non coupable lors d’une audience en décembre, le jeune homme a décidé jeudi de plaider coupable devant un tribunal de Los Angeles. L’Américain de 24 ans est accusé d’avoir participé au piratage des serveurs de Sony Pictures au cours du mois de juin 2011. Il risque jusqu’à quinze ans de prison.

Dans son compte-rendu de l’audience, Reuters indique que le suspect, connu sous le pseudonyme de Recursion et membre du collectif LulzSec, a reconnu avoir participé à une attaque par injection SQL contre le site web de Sony Pictures et dérobé des informations personnelles de plusieurs milliers d’internautes inscrits sur le site (il est question de plus d’un million de comptes concernés).

Le jeune homme a aussi avoué avoir transmis ces données aux autres membres de LulzSec afin qu’ils puissent ensuite les publier sur Internet. Une partie des informations personnelles avait été mise en ligne pour démontrer la réussite de l’attaque. À l’époque, le groupe s’était gaussé des tracas sécuritaires de Sony, qui avait subi quelques mois plus tôt un grave incident de confidentialité sur le PlayStation Network.

C’est finalement au mois de septembre que la plaisanterie a cessé, lorsque le FBI a interpellé le jeune homme dans l’Arizona. Il a alors été inculpé par un grand jury d’association de malfaiteurs et de détérioration non autorisée d’un système informatique protégé. En plaidant coupable, Cody Kretsinger espère réduire autant que possible sa peine… et éviter la prison.

Le verdict sera rendu le 26 juillet.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés