Publié par Guillaume Champeau, le Lundi 02 Avril 2012

Le Parti Pirate français lance son site de campagne

Le Parti Pirate a lancé lundi son site de campagne pour les législatives de juin 2012, avec l'espoir de fédérer de nouveaux soutiens et des candidats pour les élections qui détermineront la composition de l'Assemblée Nationale.

S'il a (très logiquement) fait l'impasse sur l'élection présidentielle, le Parti Pirate français s'est lancé depuis plusieurs mois dans l'organisation de sa campagne pour les législatives, qui seront organisées les 10 et 17 juin 2012. Revigoré par le succès renouvelé du Parti Pirate en Allemagne, qui s'est imposé comme la quatrième force politique lors des élections du land de Sarre, le Parti Pirate français a lancé lundi son site de campagne. Il espère remporter suffisamment de suffrages pour connaître son premier député pirate à l'Assemblée Nationale.

Largement déficitaire en nombre d'adhérents par rapport à son homologue allemand (à peine 200 membres contre plus de 21 000 !), le parti français a commencé à préparer l'échéance de juin 2012 dès le mois d'août 2011. Il avait lancé un premier appel à candidatures il y a quelques semaines, qu'il a renouvelé lundi.

"En France métropolitaine comme outre-mer, le Parti Pirate compte bien fédérer sous sa bannière les citoyens qui partagent la culture et la connaissance, refusent les lois sécuritaires et les atteintes à la vie privée, et ne se reconnaissent plus dans la classe politique actuelle. Le Parti Pirate invite tous ceux et celles qui souhaitent embarquer sur le vaisseau Pirate, à le contacter d'ici le 15 avril", écrit l'organisation.

Sur son site de campagne, le Parti Pirate détaille son programme très complet, décliné en différentes rubriques, qui ne s'intéressent pas exclusivement au numérique. Il est surtout beaucoup moins caricatural que ce que le nom du parti laisse imaginer de prime abord ; pas question par exemple d'abolir purement et simplement les droits de propriété intellectuelle.

On trouve bien sûr dans le programme les préoccupations traditionnelles du Parti Pirate, comme la légalisation de la copie et de la diffusion des œuvres hors but lucratif, la diminution de la durée de protection des droits d'auteur, l'interdiction de certains types de brevets, la défense du droit à l'anonymat, la protection de la vie privée via l'encadrement strict du "fichage" des citoyens, la garantie de la neutralité des réseaux, le déploiement du très haut-débit, le rejet du filtrage, ou la défense du logiciel libre...

Mais on trouve aussi des thématiques annexes, comme la préservation du droit à l'IVG, la suppression du lien hiérarchique entre les magistrats du parquet et le gouvernement, la promotion des énergies alternatives au nucléaire, ou la comptabilisation du vote blanc.

Lors des législatives de juin 2006, le co-président du Parti Pirate Maxime Rouquet avait obtenu 2 % des voix dans les Yvelines. Son score avait néanmoins chuté à 0,66 % lors du nouveau scrutin organisé après l'annulation de l'élection de Jean-Frédéric Poisson.

"Avoir des élus est un moyen, non une fin en soi : notre but est avant tout de porter des propositions que les autres partis ne défendent pas", indique aujourd'hui Maxime Rouquet.

Publié par Guillaume Champeau, le 2 Avril 2012 à 15h01
 
65
Commentaires à propos de «Le Parti Pirate français lance son site de campagne»
Inscrit le 20/05/2011
127 messages publiés
Le mois de juin 2012 va être fun sur les Journaux TV de France, lol
Inscrit le 12/12/2008
301 messages publiés
Dommage que le fonctionnement de ce PP soit une profonde insulte aux valeurs qu'il est censé porter.
Inscrit le 30/05/2011
19 messages publiés
Tiens, un troll est de retour
Inscrit le 12/12/2008
301 messages publiés
Tiens, quelqu'un qui ne connaît pas la définition du mot " troll ", et qui l'emploie à tour de bras pour insulter quiconque ose émettre une critique sur le PP

https://gordon.re/hacktivisme/parti-pirate-le-navire-prend-l'eau.html pour rappel, avant qu'on ne prétende que je n'ai pas d'arguments.
edit : c'est une blague ? Mes guillemets français (typographiquement corrects) sont automatiquement remplacés par des guillemets droits (qui n'existent qu'en informatique, pas en typographie) sur les commentaires !
[message édité par gordontesos le 02/04/2012 à 15:22 ]
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
gordontesos, le 02/04/2012 - 15:20

https://gordon.re/hacktivisme/parti-pirate-le-navire-prend-l'eau.html pour rappel, avant qu'on ne prétende que je n'ai pas d'arguments.

Arg des guillemets dans des urls... Beurk.
Inscrit le 08/04/2008
172 messages publiés
On a Joly et Cheminade pour nous faire marrer pour les Présidentielles, on aura le Parti Pirate pour les Législatives, cool.
Inscrit le 04/01/2011
60 messages publiés
J'adore l'ambiance! C'est où qu'on s'inscrit?

Nan c'était une blague, déconner, faire chier ou troller, appelez ça comme vous voulez, dès le 2ème commentaire sous un billet qui vous donne de la visibilité, chapeau la com'
Inscrit le 12/12/2008
301 messages publiés
Appelle ça comme tu veux, je considère que j'alerte, via ma propre expérience, sur le fonctionnement du PPfr, et que j'ai pris conscience que c'était une pure perte de temps.
Inscrit le 29/11/2010
67 messages publiés
C'est une pure perte de temps principalement à cause du fonctionnement politique en France (et aussi c'est vrai que le fait d'avoir trois comités pour... encadrer ? une centaine de membres fait doucement rigoler). Pas de proportionnelle signifie qu'il ne sert à rien de se lancer dans la course aux législatives sans alliances. Et pour ça, les présidentielles auraient été utiles. De tout temps la présidentielle sert à compter les forces. À 2%, on pouvait espérer pouvoir négocier une circonscription peut être gagnable avec une autre force politique. Bon ok, vu notre historique ça aurait été les verts et ils sont partis pour se ramasser.


Le système politique en France est une blague pour les petits partis. Refuser de hacker un peu ce système, c'est refuser d'exister. Mais bon, c'est vrai, le PP est fâché avec les hackerspaces Français. Et avec la quadrature du net. Et avec ses propres antennes régionales... Il faudrait faire l'unité des geeks avant de se lancer dans quoi que ce soit...
Inscrit le 07/01/2012
33 messages publiés
En Suisse, le parti a 1854 adhérents. Rien que pour la Suisse romande (francophone) il y a plus de pirates que partout en France.

https://my.piratenpartei.ch/stats/

Est-ce l'élection présidentielle à deux tours qui pousse les français au bipartisme et qui les empêche de créer de nouvelles entités politiques?
Inscrit le 23/12/2011
376 messages publiés
gordon n'est pas au PP, son avis ne concerne que lui.

@Yvanhoe : ok, donc on ferme sa gueule et on se prosterne devant Dieu le Président. Va-z-y, je te suis (ou pas).
Inscrit le 28/11/2008
3158 messages publiés
En rappelant que les instances nationales du PP ne devraient avoir qu'un rôle de soutien: les législatives, ça se fait au niveau des circonscriptions, donc avec des sections locales Et il parait que ça marche bien, pas comme l'UMPS qui parachute ses sbires parisiens un peu partout en France alors qu'ils n'ont aucune connaissance du terrain.

Allez rencontrer les pirates de votre coin autour d'une bouteille de rhum Ceux en Midi-Pyrénées et Alsace sont très actifs ! Sans oublier: https://twitter.com/...498974696980481
Inscrit le 08/12/2010
180 messages publiés
programme interessant, mais qui manque de matiere sur pas mal de sujets: retraite, chomage etc....
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
Franchement en allant sur le site du PPfr donné en lien on a du mal à croire que c'est un "vrai" parti : Toutes les propositions tournent autour de la même problématique de façon nombriliste.
On ne peut pas prétendre à se faire élire dans une élection locale sans traiter la plupart des sujets qui composent la vie politique.
En gros à part des mesures sur l'anonymat, le partage numérique et la justice juridique, rien.
Rien sur le chômage, le pouvoir d'achat, la santé, l'éducation...

Ce n'est pas un parti, c'est un lobby.
Inscrit le 28/11/2008
3158 messages publiés
metzgergine & tass_ -> précisément, c'est un lobby de citoyens sous forme de parti. Renseignez-vous Et je suis d'avis qu'en démocratie, c'est mieux si c'est le peuple qui traite des sujets et non un parti. Mais pour ce faire, il faut donner le pouvoir au peuple. CQFD.

Avouez que c'est quand même mieux qu'un "syndicat pirate" ?
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
Arkados, le 02/04/2012 - 16:45
metzgergine & tass_ -> précisément, c'est un lobby de citoyens sous forme de parti. Renseignez-vous Et je suis d'avis qu'en démocratie, c'est mieux si c'est le peuple qui traite des sujets et non un parti. Mais pour ce faire, il faut donner le pouvoir au peuple. CQFD.

Avouez que c'est quand même mieux qu'un "syndicat pirate" ?

Bof, si je vote pour un parti j'estime qu'il peut gouverner. Tant que le PP sera un lobby, il ne pourra pas gouverner. Donc pourquoi voter pour lui ?
Pour entériner encore un peu plus le système de lobbies ?
Sans moi.

Et non un syndicat pirate ça aurait bien plus la classe, surtout de nos jours en France où les syndicats autres que l'extrême gauche se font rares (cf le nombre de syndicats anarchistes en Italie, Espagne,... par rapport à la France).
Inscrit le 29/08/2008
1135 messages publiés
Et non un syndicat pirate ça aurait bien plus la classe, surtout de nos jours en France où les syndicats autres que l'extrême gauche se font rares (cf le nombre de syndicats anarchistes en Italie, Espagne,... par rapport à la France).


Les syndiqués en France représentent moins de 10% des actifs et toi tu trouves logique qu'on négocie avec eux au niveau gouvernemental ? Niveau représentativité on a vu mieux...
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
golgo2017, le 02/04/2012 - 16:51

Les syndiqués en France représentent moins de 10% des actifs et toi tu trouves logique qu'on négocie avec eux au niveau gouvernemental ? Niveau représentativité on a vu mieux...

DOnc tu voudrais quoi ? Qu'on ne négocie plus avec eux ? Bonne chance mon ami, mais moi j'ai l'intention de garder mes acquis sociaux (bien minces dans l'informatique, vu la gueule de nos conventions collectives).
[message édité par tass_ le 02/04/2012 à 16:55 ]
Inscrit le 21/02/2006
4270 messages publiés
si le PPF passe on va rire (les politiques moins)

Dix contre un que ou un mec du PPF passera qu'on aura une affaire de recompte des votes avec étrangement a la fin le mec du PPF qui n'est pas élu
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
gordontesos, le 02/04/2012 - 16:04
Appelle ça comme tu veux, je considère que j'alerte, via ma propre expérience, sur le fonctionnement du PPfr, et que j'ai pris conscience que c'était une pure perte de temps.


GORDONTESOS, développez svp votre expérience, que nous comprenions.

Personnellement, "je ne le sens pas trop" ce PP de France, comme je ne sens pas trop Wikimedia France.
Il y a comme une "culture de fond" qui suinte et qu'on ne retrouve pas ailleurs en Europe dans ces organisations...
(ça me fait d'ailleurs penser à l'arnaque Indignés français, qui n'ont rien mais alors rien à voir avec les Indignados ; pas un hasard à mon avis!)

Développez svp, donnez nous des éléments pour mieux "penser". Merci.
Inscrit le 29/08/2008
1135 messages publiés
tass_, le 02/04/2012 - 16:55
golgo2017, le 02/04/2012 - 16:51

Les syndiqués en France représentent moins de 10% des actifs et toi tu trouves logique qu'on négocie avec eux au niveau gouvernemental ? Niveau représentativité on a vu mieux...

DOnc tu voudrais quoi ? Qu'on ne négocie plus avec eux ? Bonne chance mon ami, mais moi j'ai l'intention de garder mes acquis sociaux (bien minces dans l'informatique, vu la gueule de nos conventions collectives).


Ben qu'on autorise les référendums "populaires" ça sera plus efficace et plus représentatif mais plus complexe à mettre en oeuvre. Après si ça ne te dérange pas qu'une minorité de personnes non élues "démocratiquement" puissent négocier pour l'ensemble des actifs, libre à toi (mais ça arrange tlm les syndicats, le gouvernement et les français qui croient être défendus par les syndicats).
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
golgo2017, le 02/04/2012 - 17:23

Ben qu'on autorise les référendums "populaires" ça sera plus efficace et plus représentatif mais plus complexe à mettre en oeuvre.

TU sais si j'adhères à un syndicat ça sera un syndicat anar' (même si côté représentativité en informatique, lol). Donc oui je suis totalement pour les référendums populaires, mais en attendant on n'en a pas.
golgo2017, le 02/04/2012 - 17:23

Après si ça ne te dérange pas qu'une minorité de personnes non élues "démocratiquement" puissent négocier pour l'ensemble des actifs, libre à toi (mais ça arrange tlm les syndicats, le gouvernement et les français qui croient être défendus par les syndicats).

Personne n'empêchent les actifs non syndiqués de discuter avec les syndicats hein. Voire de fonder un autre syndicat s'ils ne sont pas d'accord avec ceux présents.
Mais tu biaises : les syndiqués sont les seuls à vouloir négocier, les autres actifs s'en foutent totalement et ont trop peur du licenciement pour essayer de faire valoir leurs droits.
Va demander à un cadre informatique si ses heures sup sont payées
Inscrit le 02/04/2012
29 messages publiés
Arkados, le 02/04/2012 - 16:30
Allez rencontrer les pirates de votre coin autour d'une bouteille de rhum Ceux en Midi-Pyrénées et Alsace sont très actifs !

Ceux d'àle de France sont très actifs également, et c'est d'ailleurs en ma qualité d'adhérent au Parti Pirate et membre du Parti Pirate IDF que je vais formuler ma réponse.

Premièrement, le Parti Pirate (en France) est loin d'avoir une organisation anti-démocratique. Il y a certes une certaine concentration de pouvoir autour du Conseil Administratif et Politique, du Conseil National, et des sections locales, mais je vais vous expliquer en quoi cela n'est pas malsain.

Le Conseil Administratif et Politique est élu démocratiquement (par méthode de Schulze) en Assemblée Générale par tous les adhérents, et est chargé de les représenter dans le prise de décisions administratives et politiques. Il s'agit par exemple de voter un budget (comme récemment pour relancer la boutique), ou encore de signer au nom du Parti Pirate une pétition manifestement en accord avec les valeurs que nous défendons.
Nous sommes en train de mettre en place, comme les pirates allemands l'ont fait, un système de démocratie liquide (qui est déjà opérationnel, mais pas encore très utilisé) qui nous permettra à terme de laisser les adhérents décider sur des questions non-urgentes, mais il faut nécessairement une instance élue capable de réagir vite quand il le faut (pour voter des dépenses urgentes, inviter les membres à participer à un événement organisé au dernier moment, etcâ€).

Le Conseil National gère quant à lui l'organisation interne du Parti Pirate. Il s'occupe notamment de l'organisation des élections, et les sections locales sont à ce titre représentées en son sein.
Le Conseil National s'occupe par exemple dernièrement des candidatures pirates aux législatives, et le Conseil Administratif ne mettra son nez dans cette affaire que pour des raisons évidentes, telles que rappeler aux candidats la loi s'ils ne la respectent pas (aspect administratif), ou encore intervenir lorsqu'un candidat prend des positions clairement contraires aux valeurs défendues au Parti Pirate (aspect politique).

Les sections locales quant à elles sont libres de s'organiser comme elles veulent, à condition de respecter un certain nombre de règles qui permettent une cohésion à l'échelle nationale. Il s'agit par exemple de nommer un coordinateur qui représentera la section au Conseil National, ou encore d'avoir un fonctionnement démocratique statutaire qui garantira notamment que décisions prises par et les fonds alloués à la section locale ne seront pas détournés pour une utilisation personnelle. Il faut bien évidemment ajouter à ces deux contraintes celle d'avoir un trésorier tenant les comptes de la section locale si elle prévoit d'avoir des fonds propres.

Ceci était ma réponse à Gordon sur la partie organisationnelle du Parti Pirate. Tout n'est pas parfait, mais tout ne fonctionne pas non plus si mal, et grâce à la Démocratique Liquide, je dirais même que la situation s'améliore. Donc, quand tu émets des réserves vis à vis de l'organisation ou de l'efficacité du Parti Pirate, je le comprends bien (et je soutiens même certaines de tes propositions, notamment la séparation entre Conseil Administratif et Conseil Politique), mais je trouve très inadapté de ta part (rappelons que tu n'es plus adhérent) de nuire à l'image du Parti Pirate partout où tu le peux.

Concernant le programme et les valeurs défendus par le Parti Pirate, il y a une méconception généralisée du concept de " Parti Pirate ". Beaucoup pensent que cela s'arrête aux questions numériques, et qu'un Parti Pirate est conséquemment incapable d'avoir une vision globale de la société.
Ce n'est pas tout à fait faux en Suède, où le Parti Pirate local revendique officiellement son champ d'intérêts limité, et s'associe aux Verts (notamment au Parlement Européen) pour ce qui concerne les points sur lesquels il ne se prononce pas.

Pourtant, le Parti Pirate n'est qu'un concept qui dispose de nombreuses variantes. En Allemagne par exemple, les Pirates disposent d'un programme complet†qui repose pourtant sur les valeurs essentielles défendues par tous les Partis Pirates : Liberté, Neutralité, Partage, Transparence, Démocratie, etcâ€
De la même façon, le Parti Pirate en France, même s'il n'a pas de programme complet, dispose de mesures concernant assez de sujets pour pouvoir dessiner son projet de société, qui est à mon sens le projet d'une société libre composée de citoyens libres.

À mon sens, le Parti Pirate ne doit pas être un ensemble d'idées arrêtées. Un Pirate doit toujours pouvoir remettre en question, tout en défendant un certain nombre de valeurs fondamentales. C'est ce que stipule le point n
° 3 du code des Pirates [0] :
" Les Pirates ont l'esprit critique.

Les Pirates sont créatifs, curieux, et ne se satisfont pas du statu quo. Ils défient les systèmes, cherchent des points faibles, et trouvent des façons de les corriger. Les Pirates apprennent de leurs erreurs."

Pour conclure, être pirate n'est pas pour moi défendre telle ou telle mesure, c'est défendre une vision globale de la société qui découle tout naturellement des valeurs nécessaires au fonctionnement d'une société juste et équitable ; je les ai énumérées tout à l'heure, même si on pourrait allonger la liste.

Et même si je les respecte, j'estime que les gens qui disent que défendre un certain nombre de valeurs fondamentales ne permet pas de garantir un projet de société ont totalement tort. Si on est cohérent, il est étrange de défendre la liberté d'expression sur Internet, mais pas dans la rue, ou encore de défendre globalement défendre les libertés individuelles de chacun, tout en les empêchant d'en jouir pour des raisons économiques (une personne à la rue a du mal à appliquer son droit à la vie privée, par exemple).

[0] : http://partipirate.o...com.php?id=1423

PS: Comme énoncé au début, ce commentaire n'est que l'expression de ma vision du Parti Pirate, et des valeurs que je m'efforce de défendre en son sein.
Inscrit le 29/08/2008
1135 messages publiés
Personne n'empêchent les actifs non syndiqués de discuter avec les syndicats hein. Voire de fonder un autre syndicat s'ils ne sont pas d'accord avec ceux présents.


T'as déjà essayé ? Moi j'ai vu le cas là où je travaillais ben le mec de FO a envoyé gentiment la personne se faire foutre comme elle était pas adhérente.

Va demander à un cadre informatique si ses heures sup sont payées


Le temps de travail chez les cadres n'est pas annualisé par la loi (je demande)? Tu veux qu'on te paye comment des heures sur un temps de travail annualisé, en fin d'année peut être ?

Quand aux actifs, je te rejoins, ça râle beaucoup autour de la machine à café par contre lorsqu'il faut y aller et qu'on regarde derrière soi ben y a plus grand monde voire plus personne (oui le credit, les gosses, la maison etc mais à ce moment là on joue pas les gros bras ou grandes gueules)
Inscrit le 12/12/2008
301 messages publiés
Amicalement, le 02/04/2012 - 16:56


GORDONTESOS, développez svp votre expérience, que nous comprenions.

Personnellement, "je ne le sens pas trop" ce PP de France, comme je ne sens pas trop Wikimedia France.
Il y a comme une "culture de fond" qui suinte et qu'on ne retrouve pas ailleurs en Europe dans ces organisations...
(ça me fait d'ailleurs penser à l'arnaque Indignés français, qui n'ont rien mais alors rien à voir avec les Indignados ; pas un hasard à mon avis!)

Développez svp, donnez nous des éléments pour mieux "penser". Merci.


Merci de lire mon billet posté plus haut.

Et pour Captain â€
Neeko
†Obvious, non je ne suis plus au PP. Mais j'ai été très actif en son sein, responsable de l'équipe technique, puis élu au CAP, puisque ça a l'air d'avoir de l'importance.
Inscrit le 31/12/2010
212 messages publiés

Mais tu biaises : les syndiqués sont les seuls à vouloir négocier, les autres actifs s'en foutent totalement et ont trop peur du licenciement pour essayer de faire valoir leurs droits.
Va demander à un cadre informatique si ses heures sup sont payées

Deux choses :

- De base cadre, ça veut dire pas d'heures sup. Même pas à chercher plus loin, on voit l'expertise du post, déjà.

- Ne pas "faire valoir ses droits" ne veut pas forcément dire avoir peur du licenciement. Ne pas aller faire le guignol dans la rue, c'est aussi parce que : on aime son travail, on s'entend bien avec son patron, ou même défois un minimum d'estime de soi suffit. Quand aux syndicats eux même, ce sont pour la grande majorité des escrocs et des voleurs. Il suffit de lire les rapports de la Cour des Comptes pour s'en rendre compte (copinage, racket, détournement de fonds, abus de bien sociaux, ect). Tu vois, c'est facile de lancer des généralités idiotes, moi aussi je peux le faire. L'avantage c'est que les miennes sont fondées, le rapport de la CdC vaut son pesant d'or.
[message édité par Thrawninioub le 02/04/2012 à 17:49 ]
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
cmal, le 02/04/2012 - 17:40


Concernant le programme et les valeurs défendus par le Parti Pirate, il y a une méconception généralisée du concept de " Parti Pirate ". Beaucoup pensent que cela s'arrête aux questions numériques, et qu'un Parti Pirate est conséquemment incapable d'avoir une vision globale de la société.
Ce n'est pas tout à fait faux en Suède, où le Parti Pirate local revendique officiellement son champ d'intérêts limité, et s'associe aux Verts (notamment au Parlement Européen) pour ce qui concerne les points sur lesquels il ne se prononce pas.

Pourtant, le Parti Pirate n'est qu'un concept qui dispose de nombreuses variantes. En Allemagne par exemple, les Pirates disposent d'un programme completâ
€ qui repose pourtant sur les valeurs essentielles défendues par tous les Partis Pirates : Liberté, Neutralité, Partage, Transparence, Démocratie, etcâ

De la même façon, le Parti Pirate en France, même s'il n'a pas de programme complet, dispose de mesures concernant assez de sujets pour pouvoir dessiner son projet de société, qui est à mon sens le projet d'une société libre composée de citoyens libres.

Alors il faudra me dire où sont ces mesures couvrants assez de sujets pour dessiner un projet de société.
Parce que moi je n'ai que ça : http://legislatives....otre-programme/

Ce qui est extrêmement faible et ne traite d'aucun des "grands" sujets (chômage, santé, éducation,...).
Inscrit le 12/12/2008
301 messages publiés
Je viens de m'apercevoir que ce foutu forum massacrait les caractères et que mon lien n'était pas passé
: le voici donc
: http://ppfr.it/ppfail
Inscrit le 02/04/2012
29 messages publiés
tass_, le 02/04/2012 - 17:45
cmal, le 02/04/2012 - 17:40


Concernant le programme et les valeurs défendus par le Parti Pirate, il y a une méconception généralisée du concept de " Parti Pirate ". Beaucoup pensent que cela s'arrête aux questions numériques, et qu'un Parti Pirate est conséquemment incapable d'avoir une vision globale de la société.
Ce n'est pas tout à fait faux en Suède, où le Parti Pirate local revendique officiellement son champ d'intérêts limité, et s'associe aux Verts (notamment au Parlement Européen) pour ce qui concerne les points sur lesquels il ne se prononce pas.

Pourtant, le Parti Pirate n'est qu'un concept qui dispose de nombreuses variantes. En Allemagne par exemple, les Pirates disposent d'un programme completâ

€ qui repose pourtant sur les valeurs essentielles défendues par tous les Partis Pirates : Liberté, Neutralité, Partage, Transparence, Démocratie, etcâ


De la même façon, le Parti Pirate en France, même s'il n'a pas de programme complet, dispose de mesures concernant assez de sujets pour pouvoir dessiner son projet de société, qui est à mon sens le projet d'une société libre composée de citoyens libres.

Alors il faudra me dire où sont ces mesures couvrants assez de sujets pour dessiner un projet de société.
Parce que moi je n'ai que ça : http://legislatives....otre-programme/

Ce qui est extrêmement faible et ne traite d'aucun des "grands" sujets (chômage, santé, éducation,...).

Pour le coup, cela me fait penser que j'ai effectivement oublié deux éléments.

Le premier est que le programme ainsi que les mesures compatibles sont votées par les adhérents en Assemblée Générale. Et oui, il y a bien une différence entre le programme et les mesures compatibles.
Il y a d'un côté un ensemble de points jugés fondamentaux qui doivent être défendus par tous les candidats, et de l'autre des propositions qui sont jugées comme étant en accord avec les valeurs que nous défendons.

Cela m'amène au second point qui est que jamais le Parti Pirate ne forcera quelqu'un à penser quelque chose.
Ce concept fondamental du Parti Pirate peut s'expliquer par le fait que nous défendons un certain nombre de valeurs, et que chacun arrive en notre sein avec ses propres idées ; ont lieu des débats, et les idées peuvent in fine s'harmoniser, ou parfois au contraire rester des questions non-consensuelles.

En pratique, cela se traduit par le fait que si tu as des idées concernant tous ces sujet que tu listes, je t'encourage à venir les défendre en alimentant des débats au sein du Parti Pirate, puis en les proposant pour le programme qui sera voté à la prochaine Assemblée Générale (après l'été).
De plus, les candidats pirates aux législatives sont libres de prendre position en leur nom sur les sujets qui ne figurent ni dans le programme ni dans les mesures compatibles ; il ne peuvent simplement pas affirmer que ce sont des mesures qui sont défendues par le Parti Pirate (même s'ils peuvent expliquer que ces mesures lui semblent tout à fait compatibles avec les valeurs défendues par le Parti Pirate).

Donc en conclusion, demande au candidat pirate de ta circonscription quelles sont ses positions personnelles sur les sujets que tu estimes manquer dans le programme du Parti Pirate. S'il n'y a pas de candidat dans ta circonscription, tu peux t'y présenter ; qui défendra tes propres idées mieux que toi-même ?
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
golgo2017, le 02/04/2012 - 17:42

T'as déjà essayé ? Moi j'ai vu le cas là où je travaillais ben le mec de FO a envoyé gentiment la personne se faire foutre comme elle était pas adhérente.

Je n'ai jamais dit que les syndicats jouaient le jeu, je parlais de discussions avec le patronat (pas d'obligation d'être dans un syndicat pour négocier). Après le syndicalisme en France est pourri je le sais bien, c'est pour ça qu'à part la CNT ils auront pas mon adhésion.
Va demander à un cadre informatique si ses heures sup sont payées

Le temps de travail chez les cadres n'est pas annualisé par la loi (je demande)? Tu veux qu'on te paye comment des heures sur un temps de travail annualisé, en fin d'année peut être ?
/quote]
Non, même s'il est annualisé (cadre au forfait jour, généralement les plus hauts placés), la loi s'applique aussi, donc les heures sup' pareil.
golgo2017, le 02/04/2012 - 17:42

Quand aux actifs, je te rejoins, ça râle beaucoup autour de la machine à café par contre lorsqu'il faut y aller et qu'on regarde derrière soi ben y a plus grand monde voire plus personne (oui le credit, les gosses, la maison etc mais à ce moment là on joue pas les gros bras ou grandes gueules)

Tout à fait, généralement ceux qui gueulent le plus ne sont pas ceux qui en font le plus.

Thrawninioub, le 02/04/2012 - 17:45


- De base cadre, ça veut dire pas d'heures sup. Même pas à chercher plus loin, on voit l'expertise du post, déjà.

Faux, désinformation :
http://www.cadremplo...hypocrisie.html
Désolé tu t'es fait bourrer le mou, les cadres (hors dirigeants) sont bien concernés par la durée maximale hebdomadaire du travail. Quand on dit "forfait jour" ça veut dire "8h" pas "24h" hein.
Thrawninioub, le 02/04/2012 - 17:45


- Ne pas "faire valoir ses droits" ne veut pas forcément dire avoir peur du licenciement. Ne pas aller faire le guignol dans la rue, c'est aussi parce que : on aime son travail, on s'entend bien avec son patron, ou même défois un minimum d'estime de soi suffit.

avec ce raisonnement on aurait encore 0 congés payés, pas de congés maternité, des horaires de folies et un SMIC à 200 euros.
Si t'es bien dans ton boulot et que t'acceptes de te faire plumer, très bien pour toi, mais laisse les autres avoir des droits.
Thrawninioub, le 02/04/2012 - 17:45

Quand aux syndicats eux même, ce sont pour la grande majorité des escrocs et des voleurs. Il suffit de lire les rapports de la Cour des Comptes pour s'en rendre compte (copinage, racket, détournement de fonds, abus de bien sociaux, ect). Tu vois, c'est facile de lancer des généralités idiotes, moi aussi je peux le faire. L'avantage c'est que les miennes sont fondées, le rapport de la CdC vaut son pesant d'or.

Et alors ? J'ai bien précisé deux fois ne pas soutenir les grands syndicats français justement à cause de ces problèmes (la CNT n'est pas touchée, ils n'ont pas assez d'argent )
[message édité par tass_ le 02/04/2012 à 18:12 ]
Inscrit le 18/06/2011
871 messages publiés
Il est évident que gordontesos est un troll: regarder son avatar (La race Trolle dans Wow)
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
cmal, le 02/04/2012 - 17:40
Arkados, le 02/04/2012 - 16:30
Allez rencontrer les pirates de votre coin autour d'une bouteille de rhum Ceux en Midi-Pyrénées et Alsace sont très actifs !

Ceux d'àle de France sont très actifs également, et c'est d'ailleurs en ma qualité d'adhérent au Parti Pirate et membre du Parti Pirate IDF que je vais formuler ma réponse.

Premièrement, le Parti Pirate (en France) est loin d'avoir une organisation anti-démocratique. Il y a certes une certaine concentration de pouvoir autour du Conseil Administratif et Politique, du Conseil National, et des sections locales, mais je vais vous expliquer en quoi cela n'est pas malsain.

Le Conseil Administratif et Politique est élu démocratiquement (par méthode de Schulze) en Assemblée Générale par tous les adhérents, et est chargé de les représenter dans le prise de décisions administratives et politiques. Il s'agit par exemple de voter un budget (comme récemment pour relancer la boutique), ou encore de signer au nom du Parti Pirate une pétition manifestement en accord avec les valeurs que nous défendons.
Nous sommes en train de mettre en place, comme les pirates allemands l'ont fait, un système de démocratie liquide (qui est déjà opérationnel, mais pas encore très utilisé) qui nous permettra à terme de laisser les adhérents décider sur des questions non-urgentes, mais il faut nécessairement une instance élue capable de réagir vite quand il le faut (pour voter des dépenses urgentes, inviter les membres à participer à un événement organisé au dernier moment, etcâ
€).

Le Conseil National gère quant à lui l'organisation interne du Parti Pirate. Il s'occupe notamment de l'organisation des élections, et les sections locales sont à ce titre représentées en son sein.
Le Conseil National s'occupe par exemple dernièrement des candidatures pirates aux législatives, et le Conseil Administratif ne mettra son nez dans cette affaire que pour des raisons évidentes, telles que rappeler aux candidats la loi s'ils ne la respectent pas (aspect administratif), ou encore intervenir lorsqu'un candidat prend des positions clairement contraires aux valeurs défendues au Parti Pirate (aspect politique).

Les sections locales quant à elles sont libres de s'organiser comme elles veulent, à condition de respecter un certain nombre de règles qui permettent une cohésion à l'échelle nationale. Il s'agit par exemple de nommer un coordinateur qui représentera la section au Conseil National, ou encore d'avoir un fonctionnement démocratique statutaire qui garantira notamment que décisions prises par et les fonds alloués à la section locale ne seront pas détournés pour une utilisation personnelle. Il faut bien évidemment ajouter à ces deux contraintes celle d'avoir un trésorier tenant les comptes de la section locale si elle prévoit d'avoir des fonds propres.

Ceci était ma réponse à Gordon sur la partie organisationnelle du Parti Pirate. Tout n'est pas parfait, mais tout ne fonctionne pas non plus si mal, et grâce à la Démocratique Liquide, je dirais même que la situation s'améliore. Donc, quand tu émets des réserves vis à vis de l'organisation ou de l'efficacité du Parti Pirate, je le comprends bien (et je soutiens même certaines de tes propositions, notamment la séparation entre Conseil Administratif et Conseil Politique), mais je trouve très inadapté de ta part (rappelons que tu n'es plus adhérent) de nuire à l'image du Parti Pirate partout où tu le peux.

Concernant le programme et les valeurs défendus par le Parti Pirate, il y a une méconception généralisée du concept de " Parti Pirate ". Beaucoup pensent que cela s'arrête aux questions numériques, et qu'un Parti Pirate est conséquemment incapable d'avoir une vision globale de la société.
Ce n'est pas tout à fait faux en Suède, où le Parti Pirate local revendique officiellement son champ d'intérêts limité, et s'associe aux Verts (notamment au Parlement Européen) pour ce qui concerne les points sur lesquels il ne se prononce pas.

Pourtant, le Parti Pirate n'est qu'un concept qui dispose de nombreuses variantes. En Allemagne par exemple, les Pirates disposent d'un programme completâ
€ qui repose pourtant sur les valeurs essentielles défendues par tous les Partis Pirates : Liberté, Neutralité, Partage, Transparence, Démocratie, etcâ

De la même façon, le Parti Pirate en France, même s'il n'a pas de programme complet, dispose de mesures concernant assez de sujets pour pouvoir dessiner son projet de société, qui est à mon sens le projet d'une société libre composée de citoyens libres.

À mon sens, le Parti Pirate ne doit pas être un ensemble d'idées arrêtées. Un Pirate doit toujours pouvoir remettre en question, tout en défendant un certain nombre de valeurs fondamentales. C'est ce que stipule le point n

° 3 du code des Pirates [0] :
" Les Pirates ont l'esprit critique.

Les Pirates sont créatifs, curieux, et ne se satisfont pas du statu quo. Ils défient les systèmes, cherchent des points faibles, et trouvent des façons de les corriger. Les Pirates apprennent de leurs erreurs."

Pour conclure, être pirate n'est pas pour moi défendre telle ou telle mesure, c'est défendre une vision globale de la société qui découle tout naturellement des valeurs nécessaires au fonctionnement d'une société juste et équitable ; je les ai énumérées tout à l'heure, même si on pourrait allonger la liste.

Et même si je les respecte, j'estime que les gens qui disent que défendre un certain nombre de valeurs fondamentales ne permet pas de garantir un projet de société ont totalement tort. Si on est cohérent, il est étrange de défendre la liberté d'expression sur Internet, mais pas dans la rue, ou encore de défendre globalement défendre les libertés individuelles de chacun, tout en les empêchant d'en jouir pour des raisons économiques (une personne à la rue a du mal à appliquer son droit à la vie privée, par exemple).

[0] : http://partipirate.o...com.php?id=1423

PS: Comme énoncé au début, ce commentaire n'est que l'expression de ma vision du Parti Pirate, et des valeurs que je m'efforce de défendre en son sein.


CONCRETEMENT, quelle réponse CONCRETE proposez vous au cas du téléchargement par exemple (à part dire nous sommes pour le partage non marchand)?

Vers quelle solution PRATIQUE vont les préférences de votre parti (je pense que vous connaissez les diverses possibilités...)?
Inscrit le 02/04/2012
29 messages publiés
Amicalement, le 02/04/2012 - 18:24
CONCRETEMENT, quelle réponse CONCRETE proposez vous au cas du téléchargement par exemple (à part dire nous sommes pour le partage non marchand)?

Vers quelle solution PRATIQUE vont les préférences de votre parti (je pense que vous connaissez les diverses possibilités...)?

La réponse à cette question rejoint ce que j'ai dit par la suite, à savoir qu'il y a des opinions divergentes à ce sujet là au sein du Parti Pirate.

Toutefois, plusieurs points font consensus.
Par exemple, personne n'envisage de continuer la lutte insensée contre le partage de la Connaissance (mot que j'utilise pour regrouper sous une bannière la Culture et le Savoir) à but non-lucratif.
En effet, toutes les études (sérieuses) tendent à montrer qu'il n'a dans le pire des cas aucun impact sur les ventes de versions matérielles via lesquelles les artistes sont rémunérés, et dans le meilleur des cas, qu'il a au contraire un effet on ne peut plus positif ; les études justifient cela par le fait que le partage d'une ?uvre est une forme de promotion de l'?uvre, et que si une personne en est satisfaite, elle finira par soutenir l'artiste d'une façon ou d'une autre.

De nos jours, très rares sont ceux qui peuvent se targuer de ne jamais s'être procuré illégalement un bien immatériel ; en revanche, beaucoup peuvent affirmer avoir acheté au moins une fois un bien immatériel (ou un support matériel pour un bien immatériel). La HADOPI elle-même admet d'ailleurs que ceux qui partagent le plus sont ceux qui achètent le plus. [0]
D'ailleurs, je prends note que quand Jérémie Zimmermann a posé la semaine dernière à Sciences Po (en conférence sur ACTA) la question : " Qui d'entre vous n'a jamais illégalement téléchargé une ?uvre ? " (je n'ai pas le transcript exact) Personne n'a levé la main, pas-même Marielle Gallo qui revendique pourtant ouvertement sa lutte contre le partage de la Connaissance.

Donc déjà, on peut tirer le bilan que criminaliser le partage de la Connaissance est, en plus d'être profondément liberticide et dangereux (aussi bien dans le concept que dans ses méthodes d'applications), dénué de sens dans la mesure où il reviendrait à condamner à peu près 100% des plus de 15 ans.

Ensuite se pose la question du financement de la création artistique, car nous sommes tous d'accord sur le fait que les artistes doivent vivre. Mais c'est là que les divergences apparaissent : certains considèrent que les artistes doivent être rémunérés pour leur travail, et d'autre que l'on doit contribuer au travail des artistes.

Ces deux conceptions peuvent sembler identiques au premier abord, et sont pourtant relativement différentes.
On peut lire dans un dictionnaire en ligne [1] des synonymes de rémunérer : " appointer, dédommager, donner, payer, récompenser, régler, rétribuer ". Ces synonymes font véhiculer l'idée qu'il faut payer l'artiste pour ce qu'il a fait ; la contribution, au contraire, sous-entend qu'il faut permettre (financièrement parlant) à l'artiste de commencer ou continuer à créer des ?uvres.

Ces deux idées bien séparées, lorsqu'elle sont utilisées comme base d'un raisonnement concernant le financement de la création, mènent à deux discours radicalement opposés.

Il y a d'un côté ceux qui estiment que la société a une dette envers l'auteur et qu'une façon de la rembourser est de payer l'auteur, et de l'autre côté ceux qui estiment que l'art une forme comme une autre de contribution à la société (de même que le bénévolat, ou encore l'activisme), et que la société ne doit rien en retour à l'auteur†bien qu'elle puisse l'encourager à poursuivre ses activités !

Il faut bien comprendre que même si l'on part du principe que l'art n'est qu'une contribution aux biens communs et que la société ne doit donc rien en retour à l'auteur, cela n'interdit pas l'auteur de monétiser son ?uvre, et cela n'autorise pas quelqu'un d'autre à tirer profit de son ?uvre. L'idée n'est pas d'abolir l'exclusivité commerciale, ni les droits moraux sur l'?uvre, mais d'assouplir l'exclusivité de diffusion afin d'y ajouter une exception concernant les échanges à but non-lucratif.

Cette vision de la Culture et de sa diffusion peut ressembler en certains points à la licence globale, mais il existe pourtant une différence majeure : la licence gloale â' du moins dans ses applications que j'ai lues jusqu'à aujourd'hui â' reste dans l'idée de rémunérer l'auteur pour son travail accompli, dans la mesure où elle se base sur le critère de qui a été écouté/téléchargé le plus, et non pas de qui le public souhaite soutenir.

Qui plus est, la licence globale n'est pas du tout appliquable sans réaliser une surveillance massive des communications électroniques, et même en surmontant cet obstacle (auquel les pirates s'opposeront au motif évident de la protection de la vie privée), il demeurera impossible de savoir avec exactitude qui a été le plus écouté ou téléchargé (par des humains consentants, du moins). Pour plus d'information sur cette question, il y a un très bon article de Rick Falkvinge (le fondateur du Parti Pirate Suédois) qui a été publiée sur le blog du Parti Pirate [2].

En définitive, le Parti Pirate n'a pas de proposition unique pour répondre à cette question, mais plusieurs pistes de réflexion, aucune d'elle n'étant à jeter, et chaque candidat étant libre de se prononcer pour celle qu'il défendra s'il est élu.

À titre purement personnel, ma solution préférée à la problématique du financement de la création artistique est exactement la même que celle pour le financement du développement de logiciels libres : le revenu universel.
J'estime comme je l'ai dit dans mon premier message que défendre les libertés et droits des citoyens n'a pas de sens si on les prive artificiellement de leur possibilité de dispoer de ces libertés d'exercer ces droits.
C'est pour moi la meilleure façon de garantir les droits et libertés de chacun au sein de notre société, et de s'assurer que tous ceux contribuant de façon directe ou indirecte à la société (en donnant des cours de soutien, en faisant de l'art, en écrivant des logiciels libres, en faisant de l'art, etcâ€) puissent continuer à le faire de façon pérenne.

En conclusion, il existe de nombreuses solutions que l'on peut apporter au problème du financement de la création artistique, mais à mon sens, une seule permet de vraiment répondre aux mêmes problématiques qui se posent dans d'autres domaines. Je vous encourage d'ailleurs à lire la page Wikipedia sur le revenu universel [3], qui est très bien construit et détaillé.
Pour en revenir à la question initiale, le Parti Pirate n'a aucune position fixe sur cette question, mais ne se prive pas de débattre en interne afin de proposer des solutions concrètes qui soient un peu plus intelligentes que celles qui sortent habituellement de la bouche des politiciens.

[0] http://www.laquadrat...de_de_la_HADOPI
[1] http://dictionnaire....munérer/fr-fr/
[2] http://partipirate.o...com.php?id=1417
[3] http://fr.wikipedia....ion_universelle
[message édité par cmal le 02/04/2012 à 19:37 ]
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
cmal, le 02/04/2012 - 19:21
Amicalement, le 02/04/2012 - 18:24
CONCRETEMENT, quelle réponse CONCRETE proposez vous au cas du téléchargement par exemple (à part dire nous sommes pour le partage non marchand)?

Vers quelle solution PRATIQUE vont les préférences de votre parti (je pense que vous connaissez les diverses possibilités...)?

La réponse à cette question rejoint ce que j'ai dit par la suite, à savoir qu'il y a des opinions divergentes à ce sujet là au sein du Parti Pirate.

Toutefois, plusieurs points font consensus.
Par exemple, personne n'envisage de continuer la lutte insensée contre le partage de la Connaissance (mot que j'utilise pour regrouper sous une bannière la Culture et le Savoir) à but non-lucratif.
En effet,.............................etc................... le Parti Pirate n'a aucune position fixe sur cette question, mais ne se prive pas de débattre en interne afin de proposer des solutions concrètes qui soient un peu plus intelligentes que celles qui sortent habituellement des politiciens.

[0] http://www.laquadrat...de_de_la_HADOPI
[1] http://dictionnaire....munérer/fr-fr/
[2] http://partipirate.o...com.php?id=1417
[3] http://fr.wikipedia....ion_universelle


Ok, je vois, en gros, PP n'a pas de position officielle sur la question, lui non plus...
Et je discerne quelques axes de votre logique personnelle (à vous) d'ensemble sur la société, puisque vous parlez du revenu universel, sujet que je connais.

Mais..., juste un truc tout de même ; il y a comme un léger bug à mon avis par là :
Je vous cite : "L'idée n'est pas d'abolir l'exclusivité commerciale, ni les droits moraux sur l'oeuvre, mais d'assouplir l'exclusivité de diffusion afin d'y ajouter une exception concernant les échanges à but non-lucratif."

Merci pour votre réponse en tout cas.
Inscrit le 02/04/2012
29 messages publiés
Amicalement, le 02/04/2012 - 19:32
Ok, je vois, en gros, PP n'a pas de position officielle sur la question, lui non plus...
Et je discerne quelques axes de votre logique personnelle (à vous) d'ensemble sur la société, puisque vous parlez du revenu universel, sujet que je connais.

Mais..., juste un truc tout de même ; il y a comme un léger bug à mon avis par là :
Je vous cite : "L'idée n'est pas d'abolir l'exclusivité commerciale, ni les droits moraux sur l'oeuvre, mais d'assouplir l'exclusivité de diffusion afin d'y ajouter une exception concernant les échanges à but non-lucratif."

Merci pour votre réponse en tout cas.

Le Parti Pirate a une position officielle, qui est celle de légaliser le partage de la Connaissance à but non-lucratif. Pour le reste, il y a des positions officielles, mais pas de position fixe ; le Parti Pirate se prononce pour un certain nombre de suggestions, et contre d'autres, bien qu'il n'en favorise à l'heure actuelle aucune du fait que les débats sont relativement longs et complexes, et n'ont toujours pas trouvé de conclusion.
Par contre, je ne vois pas de bug concernant mon explication sur l'exclusivité de diffusion ; je vais donc essayer de la reformuler
L'idée n'est pas, contrairement à ce que certains affirment (et notamment Marielle Gallo et Pedro Velasco Martins lors de la conférence à Sciences Po de la semaine dernière) de priver l'auteur de son droit à exploiter commercialement son ?uvre, ni d'autoriser quelqu'un d'autre à le faire sans rien lui reverser, ni encore de le priver de la paternité de son ?uvre ; il est interdit en droit français de se prétendre auteur d'une ?uvre que l'on a pas créé†même quand cette ?uvre est du domaine public. Il s'agit en revanche, puisqu'on estime (comme je l'ai détaillé dans mon troisième commentaire) que le partage de la Connaissance à but non-lucratif est au moins inoffensif envers et au mieux bénéfique à la création artistique, de le légaliser.
C'est plus clair comme ça ?
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
cmal, le 02/04/2012 - 19:45

Amicalement, le 02/04/2012 - 19:32
Ok, je vois, en gros, PP n'a pas de position officielle sur la question, lui non plus...
Et je discerne quelques axes de votre logique personnelle (à vous) d'ensemble sur la société, puisque vous parlez du revenu universel, sujet que je connais.

Mais..., juste un truc tout de même ; il y a comme un léger bug à mon avis par là :
Je vous cite : "L'idée n'est pas d'abolir l'exclusivité commerciale, ni les droits moraux sur l'oeuvre, mais d'assouplir l'exclusivité de diffusion afin d'y ajouter une exception concernant les échanges à but non-lucratif."

Merci pour votre réponse en tout cas.

Le Parti Pirate a une position officielle, qui est celle de légaliser le partage de la Connaissance à but non-lucratif. Pour le reste, il y a des positions officielles, mais pas de position fixe ; le Parti Pirate se prononce pour un certain nombre de suggestions, et contre d'autres, bien qu'il n'en favorise à l'heure actuelle aucune du fait que les débats sont relativement longs et complexes, et n'ont toujours pas trouvé de conclusion.
Par contre, je ne vois pas de bug concernant mon explication sur l'exclusivité de diffusion ; je vais donc essayer de la reformuler
L'idée n'est pas, contrairement à ce que certains affirment (et notamment Marielle Gallo et Pedro Velasco Martins lors de la conférence à Sciences Po de la semaine dernière) de priver l'auteur de son droit à exploiter commercialement son ?uvre, ni d'autoriser quelqu'un d'autre à le faire sans rien lui reverser, ni encore de le priver de la paternité de son ?uvre ; il est interdit en droit français de se prétendre auteur d'une ?uvre que l'on a pas crééâ
€ même quand cette ?uvre est du domaine public. Il s'agit en revanche, puisqu'on estime (comme je l'ai détaillé dans mon troisième commentaire) que le partage de la Connaissance à but non-lucratif est au moins inoffensif envers et au mieux bénéfique à la création artistique, de le légaliser.
C'est plus clair comme ça ?

Oui, enfin, bon, comment dire...
Vous êtes équilibriste IRL? ;-)
Tssss tsss, bug il y a entre possibilité de partage entre individus généralisé et possibilité d'exclusivité commerciale, et vous le savez.
Ne sous estimez pas ceux qui comptent, ils ont compris à présent, la preuve, après avoir hésité un temps ils (sociétés de gestion des droits très précisément) ont rué dans les brancards il y a 1 an environ au sujet des termes licence+globale ou équivalents, devenus bannis...

:-)
[message édité par Amicalement le 02/04/2012 à 20:33 ]
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Il espère remporter suffisamment de suffrages pour connaître son premier député pirate à l'Assemblée Nationale.


Et donc, selon le Parti Pirate, la démocratie, c'est qu'un candidat dont on n'a jamais entendu parler, issu d'un parti de 200 membres recueille plus de 50% des voix (ou un peu moins en cas de triangulaire).

La politique, c'est d'abord du travail de terrain avec beaucoup d'humilité : commencer à se faire connaître dans les comités de quartier, puis au niveau de la commune, du canton, ...

Mais les gars qui arrivent comme ça et qui pense qu'ils auront un député, c'est à hurler de rire. Ils viennent juste d'acheter une raquette de tennis et ils pensent qu'ils vont faire la finale de Roland-Garros.


Ce n'est pas un parti, c'est un lobby.

+1

Cela dit, j'aime bien les gens qui se lancent en politique, même si je ne partage pas (toutes) leurs idées. Les Verts ont commencé comme ça, par des mecs qui ne parlaient que d'un seul sujet. Mais à part Dumont qui se présentait aux présidentielles (et qui faisait à peine moins que Joly), ils commençaient par "en bas". Cela n'a rien de péjoratif : mais si tu veux avoir une audience nationale, il faut commencer par avoir une audience locale.

Maintenant, l'écologie et l'environnement sont au coeur de beaucoup des autres partis et on peut dire qu'à la limite, le rôle des écolos est terminé. Sauf qu'il faut qu'ils restent pour continuer à maintenir la pression sur les autres.

Mais tant que le PP restera un parti élitiste réservé à quelques geeks qui n'osent pas sortir de chez eux pour aller confronter leurs idées à celles de monsieur et madame tout le monde, ils ne serviront à rien.
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
mais je trouve très inadapté de ta part (rappelons que tu n'es plus adhérent) de nuire à l'image du Parti Pirate partout où tu le peux.


"inadapté"... Il y a des termes qui fleurent bon le soviétisme où ceux qui critiquaient le parti étaient inadaptés et envoyés dans des endroits où on les réadaptaient.

Attention au vocabulaire, monsieur le pirate. Et il n'est jamais inadapté que quelqu'un donne son avis. Même si cela ne fait pas plaisir.

Sinon, c'est sympa un parti où quand tu as 200 adhérents, tu as 350 opinions différentes... Ca n'aide pas à l'unité (regardez les Verts), mais ça met de l'ambiance et promet des scissions.
Inscrit le 29/08/2008
1135 messages publiés
"inadapté"... Il y a des termes qui fleurent bon le soviétisme où ceux qui critiquaient le parti étaient inadaptés et envoyés dans des endroits où on les réadaptaient.

C'est sur que si on prend à chaque fois la 7eme ou 8eme définition d'un dico tous les mots fleurent bon une idéologie...
[message édité par golgo2017 le 02/04/2012 à 20:42 ]
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés

Machin : "inadapté"... Il y a des termes qui fleurent bon le soviétisme où ceux qui critiquaient le parti étaient inadaptés et envoyés dans des endroits où on les réadaptaient.

golgo2017 le 02/04/2012 à 20:41
C'est sur que si on prend à chaque fois la 7eme ou 8eme définition d'un dico tous les mots fleurent bon une idéologie...

Ce Zig et Puce est une plaie, un emmerdeur qui prend plaisir à tordre les propos des gens en n'en citant qu'une infime partie, à détourner le sens des mots et des arguments par une rhétorique à deux balles, juste pour satisfaire une suffisance qui suinte de manière évidente de chacun de ses posts.
Je l'ai repéré déjà, disons, je ne lui réponds pas.

Bref, je le trouve très "inadapté" à ce forum, sauf si il faut un con pédant pour "l'ambiance" :-)
[message édité par Amicalement le 02/04/2012 à 21:20 ]
Inscrit le 05/11/2008
184 messages publiés
zig, le 02/04/2012 - 20:34
mais je trouve très inadapté de ta part (rappelons que tu n'es plus adhérent) de nuire à l'image du Parti Pirate partout où tu le peux.


"inadapté"... Il y a des termes qui fleurent bon le soviétisme où ceux qui critiquaient le parti étaient inadaptés et envoyés dans des endroits où on les réadaptaient.

Attention au vocabulaire, monsieur le pirate. Et il n'est jamais inadapté que quelqu'un donne son avis. Même si cela ne fait pas plaisir.

Sinon, c'est sympa un parti où quand tu as 200 adhérents, tu as 350 opinions différentes... Ca n'aide pas à l'unité (regardez les Verts), mais ça met de l'ambiance et promet des scissions.


J'ai l'impression que c'est surtout une façon bien polie de dire "ça serait bien que tu arrêtes tes coups dans le dos".
Après, oui, il a le droit d'avoir son avis, mais là ça devient carrément du militantisme anti-Parti Pirate.
Inscrit le 05/11/2008
184 messages publiés
tester111, le 02/04/2012 - 21:46


Pour le reste, il y a des positions officielles, mais pas de position fixe ; le Parti Pirate se prononce pour un certain nombre de suggestions, et contre d'autres, bien qu'il n'en favorise à l'heure actuelle aucune du fait que les débats sont relativement longs et complexes, et n'ont toujours pas trouvé de conclusion.


on dirait des centristes. C'est pourtant pas difficile d'avoir des positions cohérentes/tranchées sur le sujet avec une vue d'ensemble...c'est quand même votre thème de prédilection "le droit d'auteur & co dans le numérique" ! Si vous n'arrivez pas à faire ressortir des propositions consensuelles au sein de votre parti, mais qu'adviendra t-il du reste ???
N'importe quoi, débile et inutile (parce que rien ne ressort, le flou le plus total !)...décevant.

Si on suit ton raisonnement, les meilleurs partis politiques sont les partis extrémistes genre FN...
Perso, je préfères les partis "centristes" comme tu dis, qui ne font pas de la politique dans la cohérence d'une seule vision, mais plutôt de la politique pragmatique et en n'ayant pas de vision globale tranchée, mais plutôt une vision du détail.
Inscrit le 05/11/2008
184 messages publiés
tester111, le 02/04/2012 - 22:12
ya un temps pour le blablablablablablabla et un temps pour la prise de position/décision.
Blablablablablablabla.
edit : on dirait des petits cons élèvés chez sciences po & co...option : langue de bois bien rapeuse pour torcher le cul de tout le monde (on ne peut pas plaire à tout le monde...sachez-le).

Si le "blablabla" doit céder sa place à une mauvaise position/décision (ce qui est souvent le cas lorsque le "blablabla" n'est pas assez long), il me semble que c'est une idiotie.
Après, libre à toi de voter Le Pen, Sarkozy, Holande ou Mélanchon, hein !
EDIT : Et pour les législatives : je t'invite à voter UMP, "moins de blabla, plus d'action", c'est justement leur idéal. Bon, après, les détracteurs pourraient rappeler que cette technique a déjà été reconnue plusieurs fois donnant des résultats anti-constitutionnels, mais c'est une broutille...
[message édité par moicpit le 02/04/2012 à 22:25 ]
Inscrit le 05/11/2008
184 messages publiés
tester111, le 02/04/2012 - 22:25
ouai bey je voterais peut-être pour le pp quand ils auront fini de discuter hein

Tu ne voteras donc sûrement jamais pour eux alors.
Inscrit le 05/11/2008
184 messages publiés
tester111, le 02/04/2012 - 22:30
ça dépend ! On peut toujours espérer qu'une position consensuelle ressorte de leur épiternelle discusion !
zéro + zéro

àa dépend à quel niveau tu attends ce consensus.
Et merci pour la correction sur l'aut' machin, là ! '
Inscrit le 17/02/2010
1205 messages publiés
Il est surtout beaucoup moins caricatural que ce que le nom du parti laisse imaginer de prime abord


Que ce parti change de dénomination ensuite on en reparlera.
Inscrit le 05/11/2008
184 messages publiés
tester111, le 02/04/2012 - 23:45
écoutes, c'est pas moi qui ait créé un parti politique pour lutter contre les abus de position dominante (pour faire court), c'est vous ! Vous avez créé un parti pour quoi au juste ? Pour faire de la figuration ???
Encore une fois ce n'est pas à moi de vous dire qui sont vos alliés et qui sont vos "ennemis" dans l'affaire mais ya un truc qui ne devrait pas vous échapper : "parti pirate" != "parti des lobbies". A partir de là il faut bien que vous compreniez que vous n'arriverez jamais à fédérer du côté des lobbies ni des majors. A partir de là il faut bien que vous compreniez vers qui doivent se diriger vos propositions (exemple : taxer non pas les internautes mais les majors lesquels font d'énorme bénéfices sur le dos des artistes. Exemple : reverser intégralement la taxe sur la copie privée + taxe sur les industries culturelles au
ministère de la culture ou à une structure conçue à cet effet dans le but de financer divers projets. Exemple ETC !!! Au lieu de discuter, commencez déjà par calculer combien ça rapporterait...normalement ça devrait largement suffir à financer n'importe quel projet -et savoir dire stop si c'est suffisant-).
Voilà bande de puceaux !

Toi, tu mériterait un bon gros point Godwin rien que pour ta dernière phrase.
Après, je ne sais pas à qui tu t'adresse (pas à moi car je n'ai pas non plus créé de parti politique pour lutter contre les abus de position dominante (j'ai créé aucun parti d'ailleurs).
Après, vu que rien que ta définition du Parti Pirate est complètement hors sujet, je vais considérer que tu es un troll et on va terminer ici notre semblant de débat.
Aller, je suis sympa, je te le donne ton point Godwin.
EDIT : T'as éditer pour mettre que tu t'adressait à moi : bon ben ça me conforte dans mon idée que ta parole n'est pas pertinente.
[message édité par moicpit le 02/04/2012 à 23:52 ]
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Ce Zig et Puce est une plaie, un emmerdeur qui prend plaisir à tordre les propos des gens en n'en citant qu'une infime partie, à détourner le sens des mots et des arguments par une rhétorique à deux balles, juste pour satisfaire une suffisance qui suinte de manière évidente de chacun de ses posts.
Je l'ai repéré déjà, disons, je ne lui réponds pas.

Un emmerdeur qui t'a fait remarqué la stupidité de tes propos quand tu as développé toute une théorie sur la fatuité de PPDA battu -selon toi- à une élection à laquelle il ne se présentait pas.

Du coup, je comprends ta réaction.
Inscrit le 10/10/2010
1873 messages publiés
tass_, le 02/04/2012 - 16:55
golgo2017, le 02/04/2012 - 16:51

Les syndiqués en France représentent moins de 10% des actifs et toi tu trouves logique qu'on négocie avec eux au niveau gouvernemental ? Niveau représentativité on a vu mieux...

DOnc tu voudrais quoi ? Qu'on ne négocie plus avec eux ? Bonne chance mon ami, mais moi j'ai l'intention de garder mes acquis sociaux (bien minces dans l'informatique, vu la gueule de nos conventions collectives).

Et au passage, c'est souvent la majorité qui profite des actions de quelques un. 10 % de syndiqués en France ?, je sais pas. La bonne question est plutôt, combien de non syndiqués ont profité de leurs actions ...
Inscrit le 29/08/2008
1135 messages publiés
Encore une fois ce n'est pas à moi de vous dire qui sont vos alliés et qui sont vos "ennemis" dans l'affaire mais ya un truc qui ne devrait pas vous échapper : "parti pirate" != "parti des lobbies". A partir de là il faut bien que vous compreniez que vous n'arriverez jamais à fédérer du côté des lobbies ni des majors. A partir de là il faut bien que vous compreniez vers qui doivent se diriger vos propositions (exemple : taxer non pas les internautes mais les majors lesquels font d'énorme bénéfices sur le dos des artistes. Exemple : reverser intégralement la taxe sur la copie privée + taxe sur les industries culturelles au ministère de la culture ou à une structure conçue à cet effet dans le but de financer divers projets. Exemple ETC !!! Au lieu de discuter en pure perte de temps, commencez déjà par calculer combien ça rapporterait...normalement ça devrait largement suffir à financer n'importe quel projet -et savoir dire stop si c'est suffisant-).

Tu crois que la taxe copie privée c'est combien ? 20 milliards par an ?

Une taxe sur les industries culturelles pourquoi pas, mais ne confonds pas leur chiffre d'affaires en France et leur chiffre d'affaires mondial premièrement; deuxièmement si tu crois que celles-ci ne vont pas la répercuter sur le prix final à mon avis tu te trompes...donc au bout du compte c'est le consommateur qui paiera quand même.

"ou à une structure conçue à cet effet dans le but de financer divers projets": on a pas assez d'organismes déjà ? il faut encore en créer un et payer ses employés ?
Et au passage, c'est souvent la majorité qui profite des actions de quelques un. 10 % de syndiqués en France ?, je sais pas. La bonne question est plutôt, combien de non syndiqués ont profité de leurs actions

C'est même 8% d'après les derniers chiffres. Tu voulais surement dire "combien de non syndiqués mais futurs adhérents" en ont profité. Tu te souviens de l'opération paille quand il y a eu la sécheresse. les agriculteurs s'envoyaient de la pailel ou fourrage à leurs collègues. Ben dans quelques départements t'étais pas FNSEA, t'allais te faire foutre.
Je ne dis pas qu'ils ont rien obtenu (le terme juste serait plutot ils ont évité que certains trucs passent) mais croire qu'ils représentent le monde actif désolé je n'adhère pas à cette opinion. Une majorité de 52% signifie qu'il y a quand même 48% de l'autre coté c'est pas rien...et eux n'ont rien eu alors ? (je te taquine )
[message édité par golgo2017 le 03/04/2012 à 01:04 ]
Inscrit le 10/10/2010
1873 messages publiés
petitsurfeur, le 02/04/2012 - 15:40
On a Joly et Cheminade pour nous faire marrer pour les Présidentielles, on aura le Parti Pirate pour les Législatives, cool.

Le PP tente de porter certaines idées/réflexions. C'est un peu dommage de vouloir tuer le bébé dans l'oeuf. Les problèmes d'organisation ou dysfonctionnement interne du PPfr ne discréditent pas pour autant les idées véhiculés, "juste" l'efficacité avec laquelle les idées seront portés au plus grand nombre (ce qui est qd même la base de la politique, j'en conviens).

Ziq et Puce a raison lorsqu'il rappel l'histoire politique des verts qui ont mis du temps à "germer" (choisissons nos mots tant qu'à faire ). Sauf que l'histoire des verts s'inscrit dans une culture antérieur à sa matérialisation politique que beaucoup comprennent sans grandes formulations (protection de la nature, sécurité alimentaire, économie des ressources, recyclage ... etc).

Concernant le PPfr, il est beaucoup plus difficile d'expliquer simplement des mécanismes qui ne le sont pas (Droit d'auteur, Brevet, neutralité des réseaux ...), mais ce n'est pas impossible. Maintenant, si certains qualifient de "Geek" les gens qui s'y intéressent, c'est peut-être que ce sont ces passionnés qui sont le plus à même d'appréhender le programme du PP, mais rien ne dit que dans quelques dizaines d'années, ces notions soient commune dans notre culture sociétale. Pour cela, il faudra qu'ils rendent leur discours accessibles ...

De mon coté, je ne pense pas comme je l'ai déjà dit voter pour eux. Je suis davantage ancré sur le terrain de l'économie, du travail, ou de la justice sociale que sur leur programme (partage ...), qui malgré tout soulève de réel problèmes (brevets, vie privé). Ils ont le mérite de mettre sur le tapis des sujets que les autres P.Politique n'abordent pas. Alors, nous ne sommes pas d'accord, mais toutes les moqueries à leur égard ne me semblent pas justifié.
Inscrit le 17/02/2010
1205 messages publiés
J'explique,

Il ne s'agit pas de donner un point godwin dans le sens, unité.

il s'agit D'ATTEINDRE UN POINT GODWIN, dans le sens, seuil.
[message édité par H4rlocK le 03/04/2012 à 01:48 ]
Inscrit le 28/11/2008
3158 messages publiés
Youpi, ça part dans tous les sens
Merci cmal pour tes commentaires exhaustifs pour clarifier quelques points fondamentaux, mais attention au TL;DR

Pour ceux qui estiment que le Parti Pirate n'a pas un programme suffisamment "mainstream" et que le parti doit avoir vocation à arriver au pouvoir pour lui-même, vous êtes libres d'apporter votre pierre à l'édifice et faire voter vos propositions à la prochaine assemblée générale. Mais je préfère prévenir: vous aurez beaucoup d'opposition.

Ou alors fondez-donc votre propre parti politique. Pourquoi ça doit toujours vous venir tout cuit dans la bouche, vous les citoyens français ? Et si vous estimez que la république ne représente pas les intérêts du peuple, pourquoi ne pas s'insurger ? S'abstenir ou voter blanc c'est la solution de la facilité. Le devoir citoyen il est de défendre les Droits de l'Homme.

Maintenant si vous préférez que le Parti Pirate vous promette monts et merveilles au sujet de vos petits tracas individuels ou sociétaux de second plan tel un parti "mainstream", je ne peux rien pour vous.
Inscrit le 10/10/2010
1873 messages publiés
golgo2017, le 03/04/2012 - 00:55

Et au passage, c'est souvent la majorité qui profite des actions de quelques un. 10 % de syndiqués en France ?, je sais pas. La bonne question est plutôt, combien de non syndiqués ont profité de leurs actions

C'est même 8% d'après les derniers chiffres. Tu voulais surement dire "combien de non syndiqués mais futurs adhérents" en ont profité. Tu te souviens de l'opération paille quand il y a eu la sécheresse. les agriculteurs s'envoyaient de la pailel ou fourrage à leurs collègues. Ben dans quelques départements t'étais pas FNSEA, t'allais te faire foutre.
Je ne dis pas qu'ils ont rien obtenu (le terme juste serait plutot ils ont évité que certains trucs passent) mais croire qu'ils représentent le monde actif désolé je n'adhère pas à cette opinion. Une majorité de 52% signifie qu'il y a quand même 48% de l'autre coté c'est pas rien...et eux n'ont rien eu alors ? (je te taquine )

je parle de non syndiqué, oui, pas forcément futur adhérent. C'est regrettable pour l'opération Paille effectivement. Je n'ai pas dit que les syndicats étaient tout blanc et le reste tout noir (il y a eu des livres dessus), mais les actions syndicales, ce ne sont pas que l'opération paille (il y a aussi les grèves ! . je taquine).

Récemment, ils ont évités que certains trucs passent, et notamment en face du Medef qui s'opposait à la revalorisation du Point AGIRC et ARCCO (régime de retraite complémentaire. Pas besoin d'être syndiqué ou futur adhérent pour profiter de cette action (revalo de 2.3% au lieu de 1.56%).

Après, ma position est plutôt de préférer qu'un truc imparfait (syndicat) fonctionne mieux, que de le faire disparaitre complètement, tant qu'il n'y a pas d'autres forces aussi organisés à mettre en face de l'état ou du patronat (et qd je dis ça, je suis loin d'être pro-syndicaliste. Je me souviens juste que je n'ai pas toujours été mon propre patron).
PS: Oui, je suis HS p/r au sujet. Méa culpa.
[message édité par lot le 03/04/2012 à 02:37 ]
Inscrit le 02/04/2012
29 messages publiés
Oui, enfin, bon, comment dire...
Vous êtes équilibriste IRL? ;-)
Tssss tsss, bug il y a entre possibilité de partage entre individus généralisé et possibilité d'exclusivité commerciale, et vous le savez.
Ne sous estimez pas ceux qui comptent, ils ont compris à présent, la preuve, après avoir hésité un temps ils (sociétés de gestion des droits très précisément) ont rué dans les brancards il y a 1 an environ au sujet des termes licence+globale ou équivalents, devenus bannis...

:-)

Je t'invite à ouvrir un débat sur un vrai forum sur un topic dédié à cette question, afin qu'on puisse vraiment en discuter, mais je ne vois personnellement aucune incompatibilité entre la légalisation du partage *à but non-lucratif* (il ne faut pas oublier ce point) entre individus, et la conservation de l'exclusivité commerciale. Quant au reste, je n'ai juste pas compris ce que tu voulais dire.
Donc viens sur un forum (au pif, http://forum.partipirate.org ), et discutons-en plus en détail.


Il espère remporter suffisamment de suffrages pour connaître son premier député pirate à l'Assemblée Nationale.


Et donc, selon le Parti Pirate, la démocratie, c'est qu'un candidat dont on n'a jamais entendu parler, issu d'un parti de 200 membres recueille plus de 50% des voix (ou un peu moins en cas de triangulaire).

La politique, c'est d'abord du travail de terrain avec beaucoup d'humilité : commencer à se faire connaître dans les comités de quartier, puis au niveau de la commune, du canton, ...

Mais les gars qui arrivent comme ça et qui pense qu'ils auront un député, c'est à hurler de rire. Ils viennent juste d'acheter une raquette de tennis et ils pensent qu'ils vont faire la finale de Roland-Garros.

Le fait que le Parti Pirate de France espère obtenir un député est une extrapolation effectuée par le journaliste. Le communiqué de presse originel [0] n'en fait pas état, et semble même stipuler l'inverse :
" " Avoir des élus est un moyen, non une fin en soi : notre but est avant tout de porter des propositions que les autres partis ne défendent pas. " complète Maxime Rouquet "
D'ailleurs, au sein du Parti Pirate, tout le monde a conscience que le système électoral français ne nous permettra pas (du moins dans l'immédiat) de disposer de sièges à l'Assemblée Nationale ; affirmer l'inverse comme tu le fais, c'est attaquer le Parti Pirate sans le connaître.

Sinon, ce que tu appelles la démocratie (qui n'en est pas une au sens grec du terme [1]), cela peut également être qu'un parti de 200 adhérents soit représenté au niveau national, et ce pour deux raisons.
La première, c'est qu'il peut avoir beaucoup plus de sympathisants que d'adhérents ; c'est notamment le cas du Parti Pirate, qui déjà lorsqu'il avait moins de 100 adhérents avait recueilli 2,08% des votes lors de la législative partielle de la dixième circonscription des Yvelines, soit 472 voix [2].
La seconde, c'est qu'en démocratie (et c'est une des raisons pour laquelle nous ne sommes pas en démocratie), il est absolument inadmissible que la voix de ne serait-ce qu'un citoyen ne compte pour du beurre. Je suis absolument contre les ignobles idées du Front National, mais il me semble intolérable qu'il ne puisse pas être représenté au niveau national alors qu'il recueille aux alentours de 15% des suffrages.

Enfin, quand tu parles de politique sur le terrain, avec changement d'échelle, je ne sais pas quoi te répondre. D'une part parce que les sections locales du Parti Pirate s'organisent plutôt bien depuis plusieurs mois pour remplir cette fonction, et d'autre part parce que si pour toi il faut pour pouvoir faire valoir ses idées avoir une certaine reconnaissance à l'échelle locale, c'est que tu es contre le fondement même de la démocratie, à savoir que toute personne est libre d'exprimer son opinion et qu'elle devrait idéalement être entendue par tous.


Ce n'est pas un parti, c'est un lobby.

+1

Cela dit, j'aime bien les gens qui se lancent en politique, même si je ne partage pas (toutes) leurs idées. Les Verts ont commencé comme ça, par des mecs qui ne parlaient que d'un seul sujet. Mais à part Dumont qui se présentait aux présidentielles (et qui faisait à peine moins que Joly), ils commençaient par "en bas". Cela n'a rien de péjoratif : mais si tu veux avoir une audience nationale, il faut commencer par avoir une audience locale.

Maintenant, l'écologie et l'environnement sont au coeur de beaucoup des autres partis et on peut dire qu'à la limite, le rôle des écolos est terminé. Sauf qu'il faut qu'ils restent pour continuer à maintenir la pression sur les autres.

Mais tant que le PP restera un parti élitiste réservé à quelques geeks qui n'osent pas sortir de chez eux pour aller confronter leurs idées à celles de monsieur et madame tout le monde, ils ne serviront à rien.

Le Parti Pirate n'est pas à proprement parler un lobby. Il cherche certes à défendre ses idées auprès des politiques actuels, mais il ne s'arrête pas là : il propose une véritable alternative politique. C'est d'ailleurs à mon sens la différence majeure (même si on peut en trouver d'autres) entre le Parti Pirate et des associations comme La Quadrature Du Net ; les deux mènent à mon sens un travail complémentaire, où LQDN cherche à convaincre les politiques actuels du bienfait de nos idées, alors que le Parti Pirate propose une alternative politique (car il n'est pas toujours facile de convaincre un élu du fait qu'il ne défend pas des idées saines).

Donc non, le Parti Pirate n'est pas un lobby, et non il ne faut pas nécessairement avoir une audience locale pour avoir une audience nationale. C'est un point que je n'ai pas développé précédemment, mais les réseaux libres et acentrés (typiquement, Internet) permet d'avoir une audience à l'échelle internationale.
Si je devais citer un exemple, je prendrais celui de Wikileaks. C'est probablement un des sites les plus écoutés à l'échelle internationale, alors même qu'il n'a absolument aucune diffusion locale.

Quant à ta conclusion, non le Parti Pirate n'est pas un Parti élitiste. Tout le monde est invité à apporter s'il le souhaite sa pierre à l'édifice.
Autre idée qui a la vie dure, le Parti Pirate n'est pas un groupement de geeks affamés de lolcats qui ne sortent pas de chez eux ; je serais même contents d'avoir un peu plus de ces " geeks " pour me filer un coup de main à l'Équipe Technique. Le Parti Pirate français est composé de citoyens venus de tous milieux : parents souhaitant protéger leurs enfants du fichage, jeunes hacktivistes voulant préserver la neutralité du Net, militants LGBT, etcâ€


mais je trouve très inadapté de ta part (rappelons que tu n'es plus adhérent) de nuire à l'image du Parti Pirate partout où tu le peux.


"inadapté"... Il y a des termes qui fleurent bon le soviétisme où ceux qui critiquaient le parti étaient inadaptés et envoyés dans des endroits où on les réadaptaient.

Attention au vocabulaire, monsieur le pirate. Et il n'est jamais inadapté que quelqu'un donne son avis. Même si cela ne fait pas plaisir.

Sinon, c'est sympa un parti où quand tu as 200 adhérents, tu as 350 opinions différentes... Ca n'aide pas à l'unité (regardez les Verts), mais ça met de l'ambiance et promet des scissions.

Tu noteras bien que je n'ai pas insulté Gordon, et que je ne l'ai pas non plus invité à ne pas exprimer son opinion ; j'ai simplement fait remarquer qu'il existe une différence entre apporter son opinion (ce qu'il a fait par la suite) et simplement venir cracher sa bile (comme dans son premier message), et qu'un des deux comportements me paraît plus adapté (oui, j'assume d'avoir employé ce mot) que l'autre.

tester111, le 02/04/2012 - 21:46


Pour le reste, il y a des positions officielles, mais pas de position fixe ; le Parti Pirate se prononce pour un certain nombre de suggestions, et contre d'autres, bien qu'il n'en favorise à l'heure actuelle aucune du fait que les débats sont relativement longs et complexes, et n'ont toujours pas trouvé de conclusion.

on dirait des centristes. C'est pourtant pas difficile d'avoir des positions cohérentes/tranchées sur le sujet avec une vue d'ensemble...c'est quand même votre thème de prédilection "le droit d'auteur & co dans le numérique" ! Si vous n'arrivez pas à faire ressortir des propositions consensuelles au sein de votre parti, mais qu'adviendra t-il du reste ???
N'importe quoi, débile et inutile (parce que rien ne ressort, le flou le plus total !)...décevant.

Les questions de droits d'auteur et de droits des brevets sont certes bien ancrées au sein du Parti Pirate, mais elles ne sont pas les seules préoccupations.
Qui plus est, comme je l'ai déjà expliqué, le Parti Pirate ne cherche pas à imposer d'idées à qui que ce soit ; nous pourrions bien évidemment mettre tout le monde d'accord si on décidait sans l'accord des membres
L'idée sous-jacente aux débats organisés au sein du Parti Pirate n'est pas nécessairement de dégager un consensus, mais d'encourager les gens à réfléchir collectivement à ces questions. Alors certes, à l'heure actuelle, il n'y a pas de consensus sur un programme global concernant la création artistique, mais il y a déjà un certain nombre de mesures consensuelles (cf. le programme [3])†et si tu estimes que la décision est simple à prendre, je t'invite à venir nous en faire prendre conscience en alimentant les débats sur les forums du Parti Pirate ; lorsque nous sommes plusieurs à réfléchir et débattre sur des sujets, la réflexion avance plus vite.

Sinon, ta remarque sur les centristes est juste totalement hors-sujet ! Le Parti Pirate n'a peut-être pas de position officielle sur tous les sujets, mais il est très cohérent dans ce qu'il dit et ne fait pas de compromis au motif de mettre tout le monde d'accord.

tester111, le 02/04/2012 - 22:12
ya un temps pour le blablablablablablabla et un temps pour la prise de position/décision.
Blablablablablablabla.
edit : on dirait des petits cons élèvés chez sciences po & co...option : langue de bois bien rapeuse pour torcher le cul de tout le monde (on ne peut pas plaire à tout le monde...sachez-le).

Pour l'instant, et à ma connaissance, aucun membre du Parti Pirate n'est étudiant ou dimplômé de Sciences Po. Nous ne pratiquons pas la langue de bois, ce qui nous vaut d'être régulièrement critiqués pour avoir osé affirmer nos idées.
Encore une fois, tu émets une attaque sans rien montrerâ€

tester111, le 02/04/2012 - 22:25
ouai bey je voterais peut-être pour le pp quand ils auront fini de discuter hein

Au risque de me répéter, inscris toi sur les forums, et viens discuter ; plus on sera nombreux, plus ça avancera vite
tester111, le 02/04/2012 - 23:45
@moicpit : écoutes, c'est pas moi qui ait créé un parti politique pour lutter contre les abus de position dominante (pour faire court), c'est vous ! Vous avez créé un parti pour quoi au juste ? Pour faire de la figuration ???
Encore une fois ce n'est pas à moi de vous dire qui sont vos alliés et qui sont vos "ennemis" dans l'affaire mais ya un truc qui ne devrait pas vous échapper : "parti pirate" != "parti des lobbies". A partir de là il faut bien que vous compreniez que vous n'arriverez jamais à fédérer du côté des lobbies ni des majors. A partir de là il faut bien que vous compreniez vers qui doivent se diriger vos propositions (exemple : taxer non pas les internautes mais les majors lesquels font d'énorme bénéfices sur le dos des artistes. Exemple : reverser intégralement la taxe sur la copie privée + taxe sur les industries culturelles au ministère de la culture ou à une structure conçue à cet effet dans le but de financer divers projets. Exemple ETC !!! Au lieu de discuter en pure perte de temps, commencez déjà par calculer combien ça rapporterait...normalement ça devrait largement suffir à financer n'importe quel projet -et savoir dire stop si c'est suffisant-).
Voilà bande de puceaux !

Nous sommes bien d'accord sur le fait que le Parti Pirate n'est pas là pour tendre la main aux lobbies (et encore moins aux lobbies du divertissement), et c'est bien pour ça que personne au Parti Pirate ne le fait. Je ne comprends donc pas exactement où tu veux en venir.

Au sujet d'oser se dresser contre les majors et les éditeurs, le Parti Pirate n'a jamais eu peur de le faire, mais si tu as une idée précise comme tu sembles l'avoir, et s'il est si simple de faire ces calculs, fais les : cela sera une forme de contribution au Parti Pirate, pour faire avancer ce qui te semble si simple et n'avance pas à ton goût.
C'est facile de dire que cela n'avance pas quand on n'aide pas et qu'on n'a aucune idée de l'ampleur de la tâche

Pour ta dernière phrase, no comment.

En conclusion de ce long pamphlet, beaucoup n'ont pas lu mes messages, et encore moins les articles vers lesquels je pointais. Pour comprendre une des nombreuses raisons pour lesquelles trouver un consensus sur le financement de la création artistique, je vous recommande toujours la traduction de l'article de Rick Falkvinge qui explique en quoi la licence globale ne peut pas être une solution [4], auquel j'ajoute Sharing [5], le dernier livre de Philippe Aigrain (co-fondateur de La Quadrature du Net).

[0] http://partipirate.o...com.php?id=1447
[1] http://fr.wikipedia....représentative
[2] http://fr.wikipedia....on_des_Yvelines
[3] http://legislatives....otre-programme/
[4] http://partipirate.o...com.php?id=1417
[5] http://paigrain.deba...t/?page_id=3968
[message édité par cmal le 03/04/2012 à 02:13 ]
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
golgo2017, le 03/04/2012 - 00:55

Et au passage, c'est souvent la majorité qui profite des actions de quelques un. 10 % de syndiqués en France ?, je sais pas. La bonne question est plutôt, combien de non syndiqués ont profité de leurs actions

C'est même 8% d'après les derniers chiffres. Tu voulais surement dire "combien de non syndiqués mais futurs adhérents" en ont profité. Tu te souviens de l'opération paille quand il y a eu la sécheresse. les agriculteurs s'envoyaient de la pailel ou fourrage à leurs collègues. Ben dans quelques départements t'étais pas FNSEA, t'allais te faire foutre.

Encore une fois pointer des exemples d'abus ne sert à rien, personne n'a jamais dit que c'était parfait, surtout pas moi... Et la FNSEA est un mauvais exemple : c'est un syndicat patronal (la plupart des exploitants sont auto entrepreneurs) rien à voir avec un syndicat comme on l'entend (CNT, CGT,...)
golgo2017, le 03/04/2012 - 00:55

Je ne dis pas qu'ils ont rien obtenu (le terme juste serait plutot ils ont évité que certains trucs passent) mais croire qu'ils représentent le monde actif désolé je n'adhère pas à cette opinion. Une majorité de 52% signifie qu'il y a quand même 48% de l'autre coté c'est pas rien...et eux n'ont rien eu alors ? (je te taquine )

Salarié t'avais 5 semaines de congés payés ? Comment crois tu que tes prédécesseurs les ont obtenus... Je te le donne dans le mille : après des grêves et manifestations lancées par des syndicats ! http://fr.wikipedia....ayés#En_France
[message édité par tass_ le 03/04/2012 à 09:10 ]
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
cmal, le 03/04/2012 - 02:10

Amicalement dit :Oui, enfin, bon, comment dire...
Vous êtes équilibriste IRL? ;-)
Tssss tsss, bug il y a entre possibilité de partage entre individus généralisé et possibilité d'exclusivité commerciale, et vous le savez.
Ne sous estimez pas ceux qui comptent, ils ont compris à présent, la preuve, après avoir hésité un temps ils (sociétés de gestion des droits très précisément) ont rué dans les brancards il y a 1 an environ au sujet des termes licence+globale ou équivalents, devenus bannis...

:-)

Je t'invite à ouvrir un débat sur un vrai forum sur un topic dédié à cette question, afin qu'on puisse vraiment en discuter, mais je ne vois personnellement aucune incompatibilité entre la légalisation du partage *à but non-lucratif* (il ne faut pas oublier ce point) entre individus, et la conservation de l'exclusivité commerciale. Quant au reste, je n'ai juste pas compris ce que tu voulais dire.
Donc viens sur un forum (au pif, http://forum.partipirate.org ), et discutons-en plus en détail.



Ok, vu...
[message édité par Amicalement le 03/04/2012 à 12:00 ]
Inscrit le 24/12/2011
2285 messages publiés
Merci à cmal pour ses longs et intéressants messages.
Entre quelqu'un qui développe des idées dans le respect, et quelqu'un qui écrit 2 lignes limite insultantes, mon jugement est vite fait. Je vais m'intéresser de beaucoup plus près au PPfr du coup
Inscrit le 29/08/2008
1135 messages publiés
@gogo2017 : j'en sais rien combien la copie privée rapporte. Tout ce que je sais c'est qu'elle a été créée pour palier les "pertes" liées aux supports servant de receptacles aux
"copies" et qu'elle n'est pas reversée intégralement aux projets culturels. Mais je sais aussi que la différence est loin d'être anodine...si ça t'intéresse, renseignes-toi.


Je te rassure je t'ai pas attendu (ca évite de balancer des conneries). On tourne autour de 500 millions. Après je te rejoins sur l'affectation de ces sommes qui est plus qu'opaque.

Quant au reste, tu m'emmerdes. Avant de questionner, essaies d'abord de trouver quelques réponses à tes questions


Heu c'est toi qui propose des trucs...Si t'es pas capable de défendre ce que tu proposes ben...

1) je ne parle pas de taxer sur le CA, je parle de taxer sur les BENEFICES. Lis bordel !


Je lis, je lis et je me dis : c'est quoi la différence ? Je reformule alors : il ne faut pas confondre leur bénéfice national et leur bénéfice mondial (au passage le montant de la taxe sera encore plus ridicule si c'est juste sur le bénéfice).

2) et répercuper sur quel prix ? Sur des trucs invendables ? Je te signale quand même qu'une musique ou un film numérique fait partie des seuls trucs impossible a revendre ! Quand t'achètes, t'es sûr d'acheter en pure perte ! Et Pourquoi d'après toi ? Parce que ça ne vaut plus rien ! Tout du moins directement...


On parle de vente pas de revente. Répercuter sur le prix de vente, je pensais que ma phrase était assez compréhensible apparemment pas.
Inscrit le 12/12/2008
301 messages publiés
thb, le 03/04/2012 - 12:32
Merci à cmal pour ses longs et intéressants messages.
Entre quelqu'un qui développe des idées dans le respect, et quelqu'un qui écrit 2 lignes limite insultantes, mon jugement est vite fait. Je vais m'intéresser de beaucoup plus près au PPfr du coup


Et bien, en toute sincérité, je te souhaite de parvenir à en faire quelque chose.

Ha, et à l'occasion, lis plus bas que le premier commentaire, parce que du pavé, j'en ai écrit sur le PP.
Inscrit le 05/11/2008
184 messages publiés
thb, le 03/04/2012 - 12:32
Merci à cmal pour ses longs et intéressants messages.
Entre quelqu'un qui développe des idées dans le respect, et quelqu'un qui écrit 2 lignes limite insultantes, mon jugement est vite fait. Je vais m'intéresser de beaucoup plus près au PPfr du coup

+1
Il a aussi réussi à bien me faire comprendre quelle était ma position vis-à-vis du soutient des artistes.
C'est rare les posts d'aussi bonne qualité ici (comme ailleurs).
Inscrit le 05/11/2008
184 messages publiés
H4rlocK, le 03/04/2012 - 01:46
J'explique,

Il ne s'agit pas de donner un point godwin dans le sens, unité.

il s'agit D'ATTEINDRE UN POINT GODWIN, dans le sens, seuil.

Les 2 concepts existent.
Après, il est vrai que j'ai un peu abusé : il n'a fait que m'insulter (moi et les membres d'un groupe qui n'existe pas), car de sa bouche, ça ressemblait fortement à une insulte.

Mais l'idée était tout de même qu'il était allé trop loin et que notre débat avait atteint la fin.
Sous forme de seuil, le point Godwin me semble disproportionné car il "interdit" aux participants non concernés par le problème de continuer à discuter.
Inscrit le 29/08/2008
1135 messages publiés
500 millions c'est le budget de l'immigration et de l'intégration, c'est le budget de l'action du gouvernement, c'est plus que le budget de la politique des territoires, c'est le budget de la sécurité civile et c'est un peu moins que le budget du sport et de la jeunesse.


Ne confonds pas les missions affectées (qui peuvent être interministérielles) et les budgets des ministères.

Le tout est de savoir comment et à qui sera affecter ces sommes CAD qui pourra en bénéficier sachant que le budget de la culture est déjà énorme... Les sociétés de production/industries culturelles (les fameux lobbies) ? Les ayant-droit (les fameuses rentes) ? Ou quiconque avec un projet créatif "digne de ce nom" ayant vocation à enrichir notre média ?


Ben je t'avoue que dans le budget 2012 du ministère de la culture il y apparait 4.6 milliards pour le livre et les industries culturelles alors après qu'est ce que cela regroupe. Mais effectivement c'est une somme non négligeable comme tu dis.

Bah la différence tu la connais non ? Le CA se calcul sur "les recettes" et le bénéfice sur les "recettes-dépenses". Si tu taxes les recettes sans tenir compte des dépenses, tu plombes l'activité donc il faut ponctionner (si nécessaire -voir plus haut-) sur les gains afin de ne pénaliser personne hormis quelques actionnaires. Pour te faire une idée de combien ça pourrait rapporter, regardes les bénéfices des différentes industries culturelles (la crise, c'est pas pour eux et ce malgré internet ) du cac 40 et vois combien elles dégagent de bénéfices sur le dos de ceux qui créent.
Quant au fait que ce soit "mondialisé", ça on s'en fout : on parle d'entreprises imposables en france...


Merci du cours...Quand on t'impose sur tes revenus tu déduis tes dépenses avant de payer ? Une telle taxe si elle voyait le jour ne serait de toute façon pas super élevée pour comme tu dis ne pas plomber l'activité.

fait partie des seuls trucs impossible a revendre


golgo2017, le 03/04/2012 - 14:43
On parle de vente pas de revente. Répercuter sur le prix de vente, je pensais que ma phrase était assez compréhensible apparemment pas.


Mais je t'ai répondu ! Tu fais semblant de ne pas comprendre ou tu ne captes vraiment rien ?


C'était pourtant quelque posts plus haut.
Inscrit le 23/12/2010
2 messages publiés
Quels sont leurs positions sur les dossiers "chaud" ? International (Conflit Isralo-Palestinien, guerre en Afghanistan...), local (impôts, héritage, age de la retraite), sécuritaire (nombre de place en prison, budget des polices...) ?



RIEN.
[message édité par CactusNinja le 04/04/2012 à 19:30 ]
Inscrit le 22/07/2010
70 messages publiés
Apparemment une partie des forumeurs ont leurs idées pour résoudre la faim dans le monde, le conflit israelo-palestinien et les 10% de chomage en France. Un peu comme nos hommes politiques actuels non ? Laissez moi rire donc.

En tant que membre du Parti Pirate, je n'ai pas cette prétention.
Mon Parti n'a pas cette prétention non plus.
Mais on est prête à y bosser fortement.

Maintenant, ce dont nous sommes sûrs et ce que nous voulons :

- il faut légaliser le partage non lucratif de la culture : out Hadopi.

- Stop au fichage des citoyens : il n'est pas normal de relever les empreintes ADN pour un oui ou pour un non d'un suspect ou d'un gars qui passe par là. Nous ne sommes pas des numéros, nos enfants non plus donc stop au fichage des enfants dès 3 ans. Surtout pour éviter que ces données se retrouvent une fois de plus à l'air libre, vendu à des sociétés privées.

- il faut que la justice soit indépendante : au revoir le garde des sceaux et création d'une direction de la justice complétement détaché de l'executif. Ca rendra compliqué d'étouffer les affaires de financement.

- nécessité d'une transparence de la vie politique : déclarer les conflits d'intérets, publier toutes les depenses des députés et des ministres sur internet afin que les citoyens puissent juger du comportement de leurs élus.

- qu'il faut ouvrir les données publiques : que les données ne soient pas expoités par le privé contre les citoyens

Si ces 5 projets ne vous plaisent pas, vous pouvez voter pour un autre parti.

Nous ne fonctionnons pas comme les autres partis : nous n'avons pas des idées fixes et arrêtées sur tous les sujets du monde. Je reconnais mon incompétence dans certains domaines et je ne demanderais à personne de tout savoir sur tout.

Rejoignez nous si vous voulez défendre ses 5 axes !


ps : spécial dédicace à tous les économistes depuis 30 ans qui se sont plantés sur toute la ligne, sur tous les sujets (chomage, subprimes, CDS, dette...) Sauf Pierre Larrouturou qui mérite mon respect car il est le seul à avoir prévu le début de la crise de 2008.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Avril 2012
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6