La République Tchèque accueillera le mois prochain la prochaine assemblée générale du Parti Pirate International. Plusieurs intervenants sont attendus, dont une représentante du groupe politique européen Les Verts / ALE, l'eurodéputée pirate Amelia Anderstotter et le fondateur du Parti pirate suédois Rick Falkvinge.

Dans un peu plus de deux semaines aura lieu l’assemblée générale annuelle du Parti Pirate International (PPI). À cette occasion, les représentants de tous les partis pirates seront conviés à Prague les 14 et 15 avril pour décider de l’admission de nouveaux membres au sein du PPI, élire un nouveau conseil d’administration et débattre sur des propositions d’amendements visant à réformer le statut du PPI.

Au cours de ces deux jours de rencontre et de discussion, le Parti Pirate International accueillera également la Suédoise Amelia Andersdotter, députée représentant les couleurs du Parti pirate au Parlement européen, et Cory Doctorow, blogueur et journaliste canadien partisan d’un assouplissement du droit d’auteur et militant pour les Creative Commons et l’Electronic Frontier Foundation (EFF).

La conférence internationale recevra également Laurence Vandewalle, la conseillère politique en matière de télécommunications et de culture libre au sein du groupe des Verts / Alliance libre européenne, et Rick Falkvinge, le fondateur du Parti Pirate suédois. Il est connu pour avoir contribué au succès de son mouvement lors des élections européennes de 2009.

L’assemblée générale annuelle du Parti Pirate International sera l’occasion de faire le point sur l’actualité du mouvement et revenir sur les deux bonnes nouvelles de ces dernières semaines, à savoir la reconnaissance officielle par la Tunisie d’un Parti pirate local et la victoire électorale du Parti pirate allemand dans le land de Rhénanie-Palatinat, lui permettant de siéger au parlement régional.

Sur le plan politique, l’accord commercial anti-contrefaçon (ACTA) devrait aussi se retrouver au centre des discussions. Le projet de traité international est en effet en cours de discussion au Parlement européen.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés