Le propriétaire chinois de la marque "iPad" a réussi à faire retirer la tablette d'Apple des rayons de certaines régions de son pays. Si cela se généralisait à l'ensemble de la Chine, le manque à gagner pour la firme américaine serait colossal. En effet, elle est considérée comme un "marché clé" par Tim Cook, le PDG d'Apple.

En janvier dernier, un tribunal a confirmé qu’un fabricant local d’écrans était le propriétaire légitime de la marque « iPad » en Chine, empêchant ainsi Apple d’exploiter sa marque internationale dans le pays. C’est ce même propriétaire qui aurait revendu la marque à la firme américaine pour d’autres régions du monde en 2006, d’après TheNextWeb. Aux Etats-Unis, c’est à Fujitsu que les droits ont été rachetés.

Un article du journal chinois Hebei Youth Daily affirme que, depuis, certaines administrations locales de l’industrie et du commerce ont donc commencé à faire enlever les iPad des rayons. Plusieurs boutiques auraient également retiré d’elles-même les appareils de leurs étalages sans attendre le passage des autorités.

Apple a évidemment fait appel de cette décision qui pourrait le priver d’importants revenus, même s’il est pour le moment impossible de connaître le nombre de boutiques qui appliquent cette décision. La firme se doit d’agir vite pour éviter que cela ne se généralise et que son produit ne disparaisse de l’ensemble des étalages chinois. Le manque à gagner serait alors colossal. En effet, son PDG Tim Cook a affirmé que la Chine était un « marché clé » pour Apple et que les efforts de la firme s’y concentreraient en 2012.

Enfin, que les Chinois qui voudraient se procurer la tablette dans les régions concernées se rassurent. Certaines boutiques qui n’affichent plus le produit en magasin continue tout de même de le vendre. Si elles n’en font plus la promotion, il suffit que les clients la réclament pour qu’ils puissent repartir avec.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés