Google va unifier à partir de mars la majorité de ses règles relatives à la vie privée et à la confidentialité. Dans le même temps, l'entreprise explique que ce changement s'accompagne d'une intégration plus accrue des services et des produits de la firme. Selon Google, cela se traduira par des informations croisées entre elles afin de proposer à l'utilisateur une meilleure expérience en ligne.

Qu'il semble loin le temps où Google n'était qu'un simple moteur de recherche parmi d'autres ! Depuis son lancement en 1998, le service n'a cessé de prendre de l'importance et de faire des petits. Aujourd'hui, impossible d'évoquer Google sans penser à la galaxie de produits qui ont vu le jour ou qui ont été acquis au prix fort au cours de la dernière décennie.

Ce dynamisme, s'il permet à Google d'être présent sur divers secteurs d'activité, a aussi apporté son lot de complications qu'il faut désormais traiter. C'est le cas des règles sur la vie privée et des paramètres de confidentialité, qui sont bien compliqués à gérer lorsque l'on est à la tête d'une myriade de services et de produits et où chacun applique sa propre politique, indépendamment des autres.

Google unifie sa politique de confidentialité et de vie privée

Dans un billet de blog publié mardi, Google annonce donc un grand ménage de printemps. À partir du 1er mars, le géant de Moutain View va unifier l'ensemble afin de se simplifier l'existence ainsi que celle des utilisateurs. Car à l'heure actuelle, Google doit composer avec 70 versions différentes de documents relatifs à la vie privée et à la confidentialité.

L'entreprise compte donc fusionner une soixantaine de documents en un seul, ce qui ramènerait le nombre total de documents à une dizaine. Ce document principal, qui s'appliquera sur bon nombre de produits de la firme, va aussi permettre de répondre aux demandes des régulateurs du monde entier, qui plaident pour des règles plus simples, plus claires et plus courtes.

Quels sont les services qui ne sont pas concernés par cette unification ? Google en cite deux dans une foire aux questions mise en place pour l'occasion. C'est le cas de Google Wallet, qui dispose d'un cadre particulier au regard de son objectif (système de paiement par téléphone mobile), et du navigateur web Chrome, qui continuera d'avoir ses propres règles et conditions.

La décision de Google revoir sa politique en matière de vie privée et de confidentialité, afin de faciliter sa compréhension, est donc a priori une bonne chose. Cependant, ces changements s'accompagnent d'une autre annonce. À l'avenir, l'entreprise va faire en sorte de considérer l'internaute inscrit sur ses différents produits comme un seul et unique interlocuteur.

Google combine et croise les données des internautes

Et cela passe par le recoupement des informations sur l'utilisateur. "Nos nouvelles règles exposent que, lorsque vous êtes connecté, nous pouvons combiner les informations qui ont été fournies depuis d'autres services. En clair, nous allons vous traiter comme un seul et même utilisateur à travers tous nos produits, ce qui signifie une expérience plus simple et plus intuitive" explique l'entreprise américaine.

Dans les faits, Google pouvait déjà rapprocher différentes informations concernant l'internaute. Sauf que cette fois, l'affaire est officialisée. L'entreprise américaine assure que cela n'a que des avantages pour l'utilisateur. Par exemple en cas d'une recherche sur un terme, le tri entre d'éventuels homonymes sera plus facile grâce à l'historique web, les vidéos vues sur YouTube ou les centres d'intérêt listés dans Google+.

Évidemment, Google lui aussi va en tirer un avantage. Dans sa FAQ, la firme explique ainsi que les résultats mais aussi les publicités seront plus cohérentes avec la recherche effectuée, le service fréquenté ou la page visitée. Cela pourrait également aller assez loin, dans la mesure où Google propose un service de géolocalisation avec Latitude. Avec le croisement d'autres données, c'est un outil redoutable pour Google.

Google veut toutefois se montrer rassurant. Les données partagées à travers le compte Google (ce qui inclut la galaxie de services et de produits appartenant à la firme) n'en sortiront pas. Autrement dit, aucune donnée ne sera vendue à un tiers. Toutes les informations resteront privées et l'utilisateur a toujours la possibilité de quitter Google en rapatriant ses informations grâce au front de libération des données.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos