Sony et Samsung avaient mutualisé leur production d'écrans LCD depuis 2004, mais le Japonais a décidé de revendre ses parts de la joint-venture au Coréen qui intègrera l'entreprise comme une filiale. Les deux firmes continueront leur collaboration puisque Samsung fabriquera les dalles LCD de Sony, qui n'aura plus à supporter les frais de fonctionnement des usines.

Depuis 2004, Sony et Samsung étaient réunis dans une joint-venture appelée S-LCD mutualisant les chaînes de production d’écrans LCD des deux firmes. C’est désormais de l’histoire ancienne puisque elles viennent d’annoncer que le Coréen rachetait les parts du Japonais et intégrait entièrement l’entreprise comme une filiale.

L’opération est évaluée à 939 millions de dollars (environ 720 millions d’euros) et n’est pas surprenante tant la situation de Sony dans ce secteur était préoccupante. En effet, la firme avait annoncé des résultats en berne pour l’année 2011 notamment à cause de ses téléviseurs qui ne se vendaient pas suffisamment, et à cause du Yen qui est trop fort en ce moment.

Les deux entreprises ne mettent cependant pas fin à toute collaboration. Samsung devient le fournisseur de dalles LCD pour Sony qui lui seront vendus à des prix variants en fonction du marché, sans que Sony n’ait à supporter les coûts de fonctionnement des usines.

La transaction devrait être effective d’ici à fin janvier 2012, après son examen par les autorités japonaises.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés