Gameloft va porter le jeu Order and Chaos Online sur la Freebox Révolution, faisant du titre le premier MMORPG disponible sur le boîtier multimédia d'un opérateur télécom. Il donne, à cette occasion, une vue de ce que pourrait être le jeu vidéo du futur.

Se dirige-t-on progressivement vers un monde numérique où certains contenus dépenderont du fournisseur d’accès à Internet auquel l’abonné a souscrit ? Le modèle est déjà connu, puisqu’il a été largement exposé par Orange avec ses chaînes Orange Cinéma Séries et Orange Foot, disponibles exclusivement sur le réseau de l’opérateur, privant ainsi les abonnés des FAI concurrents de contenus qu’ils ne peuvent obtenir par ailleurs. Mais il pourrait se déployer aussi sur des contenus d’une autre nature : les jeux vidéo.

Le site Univers Freebox raconte ainsi sa visite dans les locaux parisiens de Gameloft, qui réalise un portage du jeu massivemement multijoueurs Order and Chaos Online, spécifiquement pour la Freebox Révolution. Par sa puissance, le boîtier multimédia de Free est devenu une console de jeu à part entière sur laquelle le studio peut travailler, comme il le fait avec les smartphones ou les tablettes tactiles.

« Un des gros défis pour Gameloft était d’adapter un jeu qui se joue habituellement sur ordinateur, et donc avec un clavier, à une manette de jeux. L’éditeur a donc mis en place un très astucieux menu circulaire, dans lequel on navigue grâce aux joysticks de la manette« , raconte le site dédié aux freenautes. « Par ailleurs, les communications téléphoniques avec la Freebox étant gratuites, les joueurs pourront tout à fait se mettre en mode conférence téléphonique et ainsi échanger plus librement« .

S’agissant d’un portage, on imagine que l’univers du MMORPG sera partagé entre tous les joueurs de Order and Chaos Online, et donc que les freenautes ne joueront pas qu’avec des freenautes (mise à jour : ça ne sera pas le cas : les serveurs seront bien dédiés aux freenautes). Mais demain (et c’est en fait déjà le cas sur de petits jeux), des jeux pourraient se jouer exclusivement chez un opérateur.

Ca n’est pas en soit une nouveauté. Depuis toujours, des jeux ont été développés spécifiquement, soit pour des ordinateurs, soit pour un type de console, créant ainsi des exclusivités de plateformes. Les boîtiers des FAI étant devenus des consoles, il est logique qu’elles bénéficient aussi de leurs propres exclusivités. Mais s’il est possible (bien qu’onéreux) d’acheter et d’accumuler différentes consoles, pour jouer à tous les jeux du marché, il est quasi impossible d’accumuler chez soi les différents fournisseurs d’accès à Internet. Il faudra donc choisir entre les exclusivités de l’un ou les exclusivités de l’autre.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés