Face à l'utilisation croissante du filtrage, des développeurs ont adapté une extension Firefox destinée à éviter les tentatives de blocage DNS et IP contre les sites accusés de favoriser le piratage, comme The Pirate Bay, isoHunt ou encore Newzbin. L'extension s'appuie sur une liste aléatoire de proxys pour connecter l'internaute à ces espaces.

Confrontée depuis toujours au piratage, l’industrie du divertissement a cherché une réponse judiciaire et législative pour circoncrire ce phénomène. En plus des classiques actions en justice contre les internautes et les plates-formes suspectés d’enfreindre le droit d’auteur, elle a concentré ses efforts pour pousser les parlementaires et les gouvernements à changer la loi et prendre à bras-le-corps ce problème.

C’est dans ce contexte qu’est apparue en début d’année une toute nouvelle extension pour Firefox. Alors que le filtrage des sites illégaux est dans l’air du temps, en France et dans le monde, (à l’image de la récente demande de l’industrie du cinéma), l’add-on MafiaaFire cherche au contraire à contrer les efforts des ayants droit, en offrant aux internautes le moyen de passer outre les tentatives de blocage.

À l’origine, MafiaaFire était apparu dans un seul but : limiter au maximum l’impact des saisies de noms de domaine ordonnées par les autorités américaines. Les États-Unis se sont en effet mis à neutraliser les sites web suspectés d’enfreindre la propriété intellectuelle en saisissant leur nom de domaine, dès lors que les organismes de gestion se trouvent sur le sol américain.

Lorsque des noms de domaine alternatifs étaient disponibles pour un site ayant subi une saisie, l’utilitaire redirigeait alors automatiquement l’internaute vers la page miroir valide lorsqu’il tentait de se rendre sur le site via l’adresse originale. L’idée des développeurs était alors de contrer l’opération « In Our Sites » en proposant aux internautes de nouveaux chemins d’accès.

Avec le développement du blocage DNS (Domaine Name System) et IP, l’add-on MafiaaFire refait parler de lui. En effet, Torrentfreak indique que la petite extension propose désormais de contourner les restrictions d’accès mis en place contre les sites pirates. Quatre domaines sont pour l’instant concernés : The Pirate Bay, BTJunkie, Newzbin et Google.

Gratuite, l’extension propose à l’internaute de se rendre sur ces sites malgré un éventuel filtrage, comme c’est le cas dans plusieurs pays européens. Pour cela, MafiaaFire fait appel à une liste de proxys sélectionnés aléatoirement afin de dénicher un accès valide.

L’extension peut être récupérée directement sur le site dédié ou sur le site de Mozilla.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés