Publié par Julien L., le Vendredi 02 Décembre 2011

L'Europe interdit la vente de technologies de filtrage et de surveillance à la Syrie

L'Union européenne durcit ses sanctions contre la Syrie. De nouvelles restrictions ont été décidées, notamment l'interdiction d'exporter des outils permettant de filtrer ou surveiller les réseaux de télécommunications. Une décision louable mais qui survient bien trop tard.

Il était temps ! Le Conseil de l'Union européenne, qui regroupe les représentants des gouvernements des pays membres, a annoncé jeudi dans un communiqué (.pdf) de nouvelles sanctions économiques contre le régime syrien de Bachar el-Assad. Parmi les mesures restrictives prises à l'encontre de la Syrie se trouve l'interdiction d'exporter des outils de filtrage et de surveillance des réseaux de télécommunications.

"Les exportations d'équipements et de logiciels destinés à la surveillance des communications Internet et téléphoniques par le régime syrien seront également interdites" écrit le Conseil. Cette décision est accompagnée d'autres sanctions frappant le secteur bancaire syrien ainsi que les exportations de technologies portant sur le traitement des hydrocarbures. Plusieurs interdictions de visa ont été aussi décidées.

Ces restrictions commerciales ne sont évidemment pas les premières prises par l'Union européenne. Depuis cet été, les États membres - ainsi que les États-Unis - ont décidé de punir la Syrie qui s'emploie depuis plusieurs mois à écraser violemment la révolte qui gronde depuis le début de l'année. Comme de nombreux autres pays de la région, la Syrie a en effet elle aussi été gagnée par le printemps arabe.

La décision du Conseil de l'Union européenne de bloquer l'exportation d'outils dédiés à la surveillance et au filtrage des réseaux en Syrie est évidemment à saluer. Cependant, il est fort probable que celle-ci arrive trop tard. Le régime de Bachar el-Assad a sans doute eu tout le loisir de s'équiper. D'ailleurs, le pays est considéré comme un "ennemi d'Internet" par Reporters Sans Frontières.

L'Union européenne aurait dû interdire dès le début le moindre commerce sur ces technologies avec la Syrie. Et avec les autocraties du même accabit, comme la Libye. Rappelons au sujet de ce pays que la filiale de Bull, Amesys, a participé à la surveillance du net en employant des techniques d'inspection profonde de paquets (DPI), selon des documents révélés en octobre par Médiapart.

Les labs Hadopi avaient également évoqué la question du filtrage dans les pays autoritaires, en expliquant que la mise en place d'une telle technologie dans l'Hexagone, en plus de poser des graves problèmes en matière de vie privée, risque de donner un mauvais signal à ces régimes. Ces derniers se sentiront encouragés si des démocraties se lancent dans une pareille aventure.

Certains Etats ont déjà utilisé et utilisent encore, pour certains, des technologie de filtrage et de blocage, le DPI par exemple, notamment la Syrie ou encore la Lybie afin d'espionner les populations, tenter de contrôler les émeutes, ou encore anticiper les mouvements rebelles. Il serait possible de résumer grossièrement en disant que la technologie de DPI permet non seulement une violation de la vie privée, mais également une répression (parfois indirectement sanglante) des populations qui souhaiteraient faire usage de leurs libertés d'expression, de manifestation, de droits politiques.

Ce type d'actions n'est pas acceptable en France et ce pour deux raisons. La première tient au fait que la France fait figure de Mère Patrie en matière de Droits de l'Homme et de libertés constitutionnellement garanties. La seconde raison est une question de rayonnement de la France sur la scène diplomatique, justement pour son attachement profond aux libertés fondamentales : certains Etats n'ont pas la même vision des réseaux et des libertés fondamentales que la France ou le Royaume-Uni et si certains risquent d'utiliser l'argument de l'exemple français pour procéder à l'installation de technologies de filtrage et de blocage, d'autres vont plutôt prendre le contre-pied pour devenir ce que l'on appelle parfois des paradis numériques.

Publié par Julien L., le 2 Décembre 2011 à 10h39
 
25
Commentaires à propos de «L'Europe interdit la vente de technologies de filtrage et de surveillance à la Syrie»
Inscrit le 08/06/2011
69 messages publiés
Parcontre, pour la france, aucun probleme...
Inscrit le 09/08/2010
598 messages publiés
Ah mais c'est sur que c'est trop tard, la France a déjà fourgué tout son matos.
Droits de l'Homme mon cul.

Actuellement :

http://owni.fr/2011/...yfiles-kadhafi/

Bientôt :
Remplacer dans l'URL Libye et Kadafi par Syrie et Bashard
[message édité par crasic le 02/12/2011 à 11:01 ]
Inscrit le 05/10/2011
2816 messages publiés
Mindo, le 02/12/2011 - 10:39

Il était temps !

Ouais... L'UE ne devrait même pas avoir à se prononcer là-dessus : les États devraient prendre ce genre d'initiatives eux-mêmes...

Mindo, le 02/12/2011 - 10:39

Ce type d'actions n'est pas acceptable en France et ce pour deux raisons. La première tient au fait que la France fait figure de Mère Patrie en matière de Droits de l'Homme et de libertés constitutionnellement garanties.

L'image de la France pays des droits de l'Homme doit faire rire tout le monde.
Déjà, moi, ça me fait rire.
Inscrit le 13/04/2011
22 messages publiés
Inscrit le 04/11/2008
139 messages publiés
Ne vendez pas de solutions de filtrage à la Syrie, c'est pas bien ! Par contre si vous voulez vendre des armes pas de soucis hein ... Faut pas déconner non plus !
Inscrit le 20/09/2011
11 messages publiés
Ca aurait déjà du être une décision prise depuis plusieurs mois. Il attendent qu'il y ai plus de rébellion?
Inscrit le 02/12/2011
1 messages publiés
Il faudrait surtout se demander pourquoi le développement de ce type de solution est autorisé. Il n'y a aucune justification à cela, il faut interdire tous les systèmes de filtrage, ceux-ci ne devrait pas avoir leur place dans les démocraties.
Inscrit le 22/10/2009
686 messages publiés
Inscrit le 04/11/2010
94 messages publiés
HS mais nécessaire pour comprendre ce qui se passe vraiment en Syrie : http://michelcollon....te-le-vent.html

Bonus :

http://michelcollon....ouverne-en.html
Inscrit le 08/09/2003
4580 messages publiés
Si on veut vraiment interdire le commerce de ces technologies, autant en interdire la conception, le problème serait résolu !
[message édité par TotoRhino le 02/12/2011 à 13:51 ]
Inscrit le 26/09/2008
201 messages publiés
Parce qu'il y en qui croit que en France le pays des soit disant droit de l'homme, (quand on voit comment on été accueilli à coup de CRS musclé les indignés en marche vers bruxelles, cela fait sourire) il y en a qui croit que les systèmes d'écoute type Bull/amesys et BlueCoat il n' y en a pas sur le territoire Français à l'heure ou j'écris ces lignes??!!

Lisez les très bons articles de reflets sur le sujet et les factures d'achats de ce type de matériel par l'état Français pour un usage sur le sol Français. C'est pour faire quoi ces millions d'euros de matos d'après vous?
Faire joli dans une salle de serveur.

C'est pour faire du DPI comme tous les autres, sur l'ensemble des communications de notre beau pays, c'est pas de la paranoïa, c'est que quand l'état investit autant d'argent dans ce type de système c'est pas que pour prévenir d'éventuel attentats sur le sols Français! (ça c'est l'excuse qui justifie l'achat du matos et son usage)

Après on écoute tout et on vous dit que c'est pour votre bien, pour votre sécurité.

Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite, ni l'un, ni l'autre et finit par perdre les deux.
Inscrit le 30/04/2010
688 messages publiés
Ce type d'actions n'est pas acceptable en France et ce pour deux raisons. La première tient au fait que la France fait figure de Mère Patrie en matière de Droits de l'Homme et de libertés constitutionnellement garanties. La seconde raison est une question de rayonnement de la France sur la scène diplomatique, justement pour son attachement profond aux libertés fondamentales


Et un gros LOL pour la table 13, un !!!!!!!!!

Vivons nous dans le même pays ?? j'en ai pas l'impression quand je lis ce paragraphe.
Inscrit le 28/07/2004
1212 messages publiés
Une décison louable? Mais putain arrêtez de bouffer sans réfléchir le bourrage de crâne imposé par les media, qui débitent mensonges sur mensonges sur la Syrie à longueur de journée, se contentant juste de reprendre des "news" Reuteurs et AFP jamais vérifiées ou remises en question, alimentées par UNE seule ONG sous contrôle états-uniens.
Les gens ont vraiment une mémoire de poisson rouge, le procédé est pourtant connu depuis 1991, le Koweit, 2001,l'Afghanistan, l'Irak, la Lybie... mensonges et coups montés en pagaille, pourtant avérés depuis, mais a priori ça ne suffit pas à remettre en marche le sens critique des moutons occidentaux.
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
L'Europe qui interdit la vente de technologies de surveillance à la Syrie... en décembre 2011.

J'imagine que l'Europe préconise aussi des massages cardiaques sur les morts de plus de 12 jours...
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
Et puis le jour où on respectera les embargos sur les ventes de matériels militaire ou sécuritaire, les poules auront des dents au cul.
Inscrit le 19/05/2011
1185 messages publiés
Dans le cul, Amesys
[message édité par Mehmnoch le 02/12/2011 à 17:10 ]
Inscrit le 02/03/2010
1106 messages publiés
U., le 02/12/2011 - 17:03
Et puis le jour où on respectera les embargos sur les ventes de matériels militaire ou sécuritaire, les poules auront des dents au cul.

Vu que 5 membres permanents du conseil de sécurité de l'ONU (dont la France) sont les plus gros exportateurs d'armement, tu as effectivement raison sur ce point.
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
goalposthead, le 02/12/2011 - 17:23
U., le 02/12/2011 - 17:03
Et puis le jour où on respectera les embargos sur les ventes de matériels militaire ou sécuritaire, les poules auront des dents au cul.

Vu que 5 membres permanents du conseil de sécurité de l'ONU (dont la France) sont les plus gros exportateurs d'armement, tu as effectivement raison sur ce point.


Toi, t'as vu "Lord of War" !

Blague à part, c'est exact. L'hypocrisie règne en maître : les 5 membres du Conseil de "Sécurité" ne parlent que de maintenir la paix dans le monde... et en sont les plus gros fournisseurs d'armes.
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
L'Europe interdit la vente de technologies de filtrage et de surveillance à la Syrie


1) La Russie continue à vendre des armes à la Syrie.
2) Il est probable que la Syrie soit déjà équipée des technologies de filtrage et de surveillance.

Pourquoi est-ce que cela n'a pas été interdit explicitement en mai 2011 ?
Inscrit le 06/04/2011
3797 messages publiés
dès que la France a commencé à pondre ses lois de surveillance , DAVSDI, HADOPI , LOPPSI et autres , certains ont sauté sur l' occasion en se disant que si la FRANCE a fait ces lois , ça ne peut être que bien , et pourquoi pas nous ? et en l' améliorant ?
La boite de Pandore a été entrouverte et voilà le résultat !
Pays des droits de l ' homme , mon cul ! des lobbys oui
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
dès que la France a commencé à pondre ses lois de surveillance , DAVSDI, HADOPI , LOPPSI et autres , certains ont sauté sur l' occasion en se disant que si la FRANCE a fait ces lois , ça ne peut être que bien , et pourquoi pas nous ? et en l' améliorant ?

Parce que tu crois vraiment que des pays comme la Syrie, la Corée du Nord, la Lybie ou l'Iran (et encore je ne parle que de ceux de "l'axe du mal") ont regardé les lois françaises avant de commencer à espionner leur population ???? Tu crois vraiment que les dictateurs de ces pays là ont besoin d'une caution morale pour le faire ?

Et pour le massacre de leur population, tu as quoi comme explication par rapport à une loi française ?
Inscrit le 05/03/2008
805 messages publiés
Toujours le sens de l'humour, l'union européenne!
Inscrit le 06/04/2011
3797 messages publiés
zig, le 03/12/2011 - 14:09
dès que la France a commencé à pondre ses lois de surveillance , DAVSDI, HADOPI , LOPPSI et autres , certains ont sauté sur l' occasion en se disant que si la FRANCE a fait ces lois , ça ne peut être que bien , et pourquoi pas nous ? et en l' améliorant ?

Parce que tu crois vraiment que des pays comme la Syrie, la Corée du Nord, la Lybie ou l'Iran (et encore je ne parle que de ceux de "l'axe du mal") ont regardé les lois françaises avant de commencer à espionner leur population ???? Tu crois vraiment que les dictateurs de ces pays là ont besoin d'une caution morale pour le faire ?

Et pour le massacre de leur population, tu as quoi comme explication par rapport à une loi française ?

ils n 'ont pas attendu , c' est sûr mais ça les cautionne
pour le massacre de population , ils s y connaissent et ce n 'est pas la peine d 'en rajouter une couche en les aidant avec ce genre de technologie
Inscrit le 08/09/2009
871 messages publiés
U., le 02/12/2011 - 17:03
L'Europe qui interdit la vente de technologies de surveillance à la Syrie... en décembre 2011.

J'imagine que l'Europe préconise aussi des massages cardiaques sur les morts de plus de 12 jours...

Inscrit le 29/04/2009
1494 messages publiés
- Oui c'est bien mais ... La Russie surtout ( ou la Chine ) s'en chargeront hélas !
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Décembre 2011
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8