Internet Explorer passe sous la barre des 50% de parts de marché pour la première fois depuis plus de 10 ans. Si sur les PCs Firefox et Chrome continuent leur progression, c'est Safari qui séduit le plus sur mobile où le navigateur de Microsoft est quasiment inexistant.

Pour la première fois depuis plus de dix ans, Internet Explorer est tombé sous la barre des 50 % de parts de marché en octobre, tous navigateurs confondus. Le navigateur de Microsoft reste très majoritaire, avec 49,59 % des utilisateurs mais perd de sa superbe.

Si on ne regarde que le marché des navigateurs de bureau, Internet Explorer conserve 52,63 % des parts de marché mais enregistre une chute de 1,76 point par rapport à septembre. Bien loin des 95 % enregistrés en 2004, comme le rappelle ArsTechnica.

Du côté des navigateurs mobiles, Internet Explorer est quasiment inexistant et ne représente que 0,16 % du marché, derrière Opéra Mobile et ses 0,49 %. C’est Safari Mobile, le navigateur équipant les iPhone et les iPad qui rafle la mise avec 62,17 % des parts de marché. Opera Mini arrive deuxième avec 18,65 % et le navigateur équipant par défaut les appareils Android séduit 13,12 % des mobinautes. La navigateur d’Apple enregistre une hausse de 6,58 points par rapport à septembre.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés