Sous Windows, ouvrez un contenu Flash dans votre navigateur, et faites un clic droit pour accéder aux « paramètres globaux » de Flash Player 11. Dans l’onglet « avancé », Adobe propose aux utilisateurs de supprimer les données en cache stockées sur l’ordinateur, ce qui peut être utile pour gagner de la place sur le disque dur ou résoudre un problème quelconque lié au cache. Mais l’option propose aussi de « supprimer tous les fichiers de licence audio et vidéo », avec une explication qui fait se demander jusqu’où peut aller l’absurdité des DRM.

« Cette option permet de supprimer tous les fichiers de licence afin d’empêcher Flash Player de lire du contenu protégé, notamment les fichiers vidéo et audio que vous avez achetés ou loués« , prévient l’utilitaire.

Mais pourquoi un utilisateur voudrait-il ainsi se priver du droit de lire les fichiers qu’il a pourtant légalement acquis ?

Pour des raisons de respect du droit d’auteur, pardi.

L’explication est en effet détaillée sur le site d’Adobe. L’éditeur explique que pour pouvoir accéder à certains contenus sur Internet, les utilisateurs « doivent tout d’abord obtenir les licences correspondantes auprès des fournisseurs de contenu« , et que ces licences sont automatiquement téléchargées et stockées sur l’ordinateur. Mais « si vous décidez de vendre, donner ou mettre au rebut votre ordinateur, retirez-lui l’autorisation afin d’empêcher les utilisateurs non autorisés d’accéder au contenu protégé« , conseille Adobe. Ce qui peut être fait en supprimant les licences.

La prochaine fois que vous vendrez ou donnez votre ordinateur, pensez-y.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés