Si Apple cherchait le moyen de populariser sa plateforme iTunes au Japon, c'est trouvé ! Son iTunes Music Store local a proposé aux clients japonais de télécharger des albums entiers pour 50 yens (0,37 euros) au lieu des 1500 yens habituels (11,20 euros).

Jeudi, du matin au soir, les internautes japonais ont pu télécharger en toute légalité des albums de la maison Toshiba EMI pour seulement 50 yens chacun, alors que le prix habituel est trente fois supérieur. Apple refuse de commenter l’information, mais l’on se doute bien qu’il ne s’agissait d’un acte d’une étonnante et involontaire générosité de la part de la boutique en ligne. De son côté Toshiba EMI ne s’inquiète pas du tout, puisque la maison de disques vend ses morceaux à Apple à un prix de gros déterminé, et c’est ensuite à Apple de choisir son prix de revente, et de subir les éventuelles pertes.

Le problème sur une boutique en ligne comme l’iTunes Music Store, c’est qu’il n’y a pas par nature aucun écoulement des stocks possible. Tant qu’il y a de la demande, il y a des ventes. Et ici, les transactions étaient effectuées en intégralité, du catalogue jusqu’au prélèvement bancaire, pour la somme de 50 yens. Impossible pour Apple de refuser ou d’annuler les ventes.

Une douzaine d’albums auraient ainsi été proposés à ce prix défiant toute concurrence. Le montant du préjudice est inconnu, mais la présence de groupes populaires au Japon comme RC Succession ou de l’artiste Saori Yuki font imaginer le pire pour Apple…

(merci à Waltos pour l’information)

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés