Motorola tente de reconquérir le coeur des consommateurs en sortant un nouveau smartphone aux caractéristiques intéressantes sous la marque Razr qui a grandement participé à son succès dans les années 1990 et 2000.

Motorola n’a plus sa superbe des années 1990 et 2000 mais Google esprère bien inverser la tendance après le rachat de la firme en août dernier qui a suscité beaucoup d’interrogations sur la stratégie mobile de Google et de son système d’exploitation Android.

Ce rachat pourrait tout de même lui permettre de rebondir, tout en s’appuyant sur les acquis du passé. Ainsi, le sixième fabricant mondial de téléphones portables a dévoilé le Droid Razr, ressuscitant par la même occasion la marque rendue célèbre par sa gamme de téléphones à clapets au début des années 2000.

Ne mesurant que 7,1mm d’épaisseur, il est présenté comme étant le smartphone le plus fin du monde. Il est doté d’un écran 4,3 pouces Super AMOLED, d’un processeur dual core cadencé à 1,2 Ghz, d’1 Go de mémoire RAM, de 16 Go de stockage interne complétés par une carte microSD de 16 Go livrée avec l’appareil et d’un capteur de 8 megapixels permettant de tourner des vidéos en 1080p.

Tout comme l’iPhone 4S, il supporte le Bluetooth 4.0 et la 4G. Enfin, s’il n’a été pour le moment présenté que sous Android 2.3.5, Motorola assure qu’il pourra être mis à jours vers Ice Cream Sandwich présenté ce mardi. Sa sortie est prévue début novembre aux Etats-Unis, à 299,99 dollars (environ 217 euros) avec un abonnement de deux ans chez Verizon. Un tarif identique à celui pratiqué pour l’iPhone 4S. Pour le moment, aucune date pour l’Europe n’a été annoncée.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés