Ignazio Lo Faro, que l'on connaît bien pour être le principal promoteur de Weed en France, est également l'initiateur d'une communauté à la fois originale et plein de promesses, qui met en relation le public et les artistes indépendants. Régulièrement il nous présente l'évolution de cette communauté BnFlower.

Sur le site Bnflower chaque mois une sélection du meilleur Bee du mois est effectuée .Plus qu’un simple titre honorifique, cette mise en avant révèle bien des choses sur le pouvoir considérable que peut avoir un simple internaute pour diffuser la musique des musiciens indépendants et libres.

Pour mieux se fixer, je rappelle brièvement que BnFlower est un nouveau concept de communauté pour les amateurs de musique indépendante. Sur BnFlower chaque musicien est une Flower (une fleur). Chaque internaute qui maîtrise une technologie de diffusion de la musique est une Bee (une abeille). Les Bee aident donc les Flower à diffuser leurs musiques.

Les Bee utilisent des technologies comme l’e-mail, MSN, le Podcasting, Bittorrent, les radioblog, le P2P, Indy, etc., pour diffuser la musique des musiciens présents sur le Bnflower. Leur credo est « J’aime ta musique, alors je la défends et je la diffuse ». Une simple inscription est requise et l’ensemble est totalement gratuit.

Pour récompenser les Bee qui se mobilisent réellement pour des musiciens, Bnflower a mis en place une sorte d’élection. Cette élection met en évidence les Bee qui ont le plus participé et aidé à la diffusion de la musique des Flower. Celui qui est élu meilleur Bee du mois reçoit du coup une mise en évidence de son travail et de son site. A noter qu’à chaque fois cette mise en évidence favorise et augmente le trafic vers son site ou son blog. Le mois de mai dernier c’est la TeamBee (une équipe de Bee) de Revolution Sound Record qui a reçu le titre.

Pour le mois de juin c’est Bee_Human et Bee_Yohan qui se sont vu décerner ce titre.

Et pour cause…

La TeamBee de Revolution Sound Record a créé en deux mois ni plus ni moins qu’une radioblog, deux Podcasts, placé sur le P2P la musique des Flower, utilisé Indy pour proposer la musique des Flower, diffusé sur plusieurs dizaines de forums des posts pour soutenir les Flower, envoyé plusieurs centaines de mails, contacté et publié un article sur des sites comme musique-libre.org. Bref, un travail de fond courageux, organisé et efficace.

De leur coté Bee_human et Bee_yohan ont aussi réalisé des Radioblog, publié des articles (sur la Grosse Radio), laissé des posts sur des forums francophones et US, placé des posts dans bon nombre de blog/amis, assisté techniquement les flower pour des problèmes (de compression par exemple). Tout cela pour diffuser la musique des Flower qu’ils apprécient.

Au-delà de la simple anecdote, ce comportement – le Beeing, fait surgir un nouveau mode de diffusion : la diffusion prescriptive.

Mais aussi un autre regard sur les internautes qui partagent la musique. Un autre regard qui découle directement de l’émergence du P2P. Et des nouveaux usages qu’il a entraîné. Une sorte de cadeau caché du P2P. En effet, on est loin des fameux pirates qui ne font que « détruire la création musicale française ». On est loin des procès, des poursuites, des peines de prison avec sursis, des amendes. Tout cela l’industrie du Disque connaît bien. Cette vision là de la réalité elle l’a bien utilisée et diffusée pour combattre ce qu’elle appelle le « fléau du P2P ».

Mais ce regard sur l’internaute moyen qui aide la création musicale, ce regard là l’industrie du Disque ne l’avait jamais eu.

Elle ne l’avait même pas prévu.
Elle ne le voit pas, car sa vision de l’internaute adepte du P2P et des technologies se résume à des délinquants qu’il faut surveiller, pourchasser et punir.
Et pourtant une autre réalité est possible et les Bee chaque jour se dépensent pour aider gratuitement les artistes et la création musicale. On est loin là des fameux pirates qui utilisent gratuitement le travail des artistes. Pour le coup ceux qui fournissent du gratuit, ce ne sont plus les artistes, mais les adeptes du P2P et des technologies nouvelles qui donnent sans compter du temps, des compétences, de l’énergie, de la bande passante, de l’hébergement, du talent…

D’autres Bee depuis nous ont rejoint et eux aussi arrivent avec leurs propres compétences. On trouve Bee_SqrtBoy, modérateur du forum Bittorrent de Ratiatum. Bee_SqrtBoy vient de créer le premier Tracker BitTorrent spécial bnflower. Ce Tracker tout neuf et encore vide permettra aux membres de la communauté de placer et diffuser la musique des Flower. Il sera bientôt disponible.
Thierry van den Brule, fondateur de Podofeu, la référence française du Podcasting, nous a aussi rejoint. Thierry travaille actuellement sur un projet de tutoriel pour les Flower et les Bee afin qu’ils puissent utiliser et créer des Podcasts.

On trouve aussi Bee_forge qui a créé un flyer, Flower_Mako qui propose l’écriture d’un titre collectif en Creative Commons pour défendre le concept de Bnflower et du Libre.

Mais les choses vont beaucoup plus loin. L’innovation, n’en déplaise à l’industrie du Disque, vient une fois de plus des internautes. Ce que Daniel Kaplan appelle les Pro’Am. Bee_eldarion nous a rejoint récemment et vient d’améliorer pour Bnflower une interface pour la Freebox. La Freebox comme vous le savez devient un Média Center. A peine Free sort-il sa nouvelle vision de la Freebox que déjà un Bee vient de donner aux Flower la possibilité de placer leur musique dans cet interface tout neuf. Il a appelé l’ensemble la Freezic, et on n’est pas peu fiers sur le Bnflower.

Bref les idées viennent de partout. Les gens se mobilisent. Les Bee utilisent toutes les technologies, innovent, donnent d’eux mêmes. Ils améliorent du coup leur propre visibilité sur le Web. Du gagnant/gagnant en quelques sortes.

De là à imaginer qu’une nouvelle forme de diffusion est possible il n’y a qu’un pas qui dépendra de la mobilisation et de la venue de nouveaux membres.
Une chose est sûre, le Bee sous quelque nom qu’on lui donnera plus tard, est dorénavant une réalité. Peut-être qu’un jour des structures plus puissantes que Bnflower (les fameuses Majors ou d’autres encore cachées) recruteront des Bee pour leur potentiel à maîtriser les technologies de diffusion de la musique et pour leurs connaissances pratiques du terrain.

Ces Majors et toute l’industrie du Disque pourront peut-être à l’occasion remercier (on peut rêver) tous ceux qui durant des années ont su garder la tête froide dans ce bouleversement que subit le monde de la musique. Tous ceux qui à force de travail et de réflexion ont su leur préparer le terrain.

Le terrain dont peut-être l’industrie du Disque sera la seule à profiter.

Chaque jour de simples internautes renouvellent et font évoluer le monde de la musique .En acceptant la réalité de l’évolution technologique avec enthousiasme, passion et intégrité.

Des KillBee effectivement…

Ignazio Lo faro
Fondateur entre autres de Weedfrance et de la communauté BnFlower

(Note de la rédaction : Si vous souhaitez publier vos propres réflexions dans les colonnes de Ratiatum, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante : )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés