Il y a désormais au moins vingt actions en justice engagées dans le conflit opposant Samsung à Apple. La firme de Cupertino a en effet déposé cette semaine une plainte auprès d'un tribunal britannique. Au total, neuf pays sont impliqués, répartis sur quatre continents.

Parler de « guerre mondiale » pour décrire l’état actuel des relations exécrables entre Apple et Samsung n’est sans doute pas exagéré, au regard de la multitude invraisemblable de procès engagés par les deux entreprises dans de nombreux pays du monde. Des actions en justice sont en effet en cours dans près de dix États différents, eux-mêmes dispersés sur quatre continents.

Au nom de la défense de la propriété intellectuelle et des brevets, un nouveau front judiciaire vient d’être ouvert au Royaume-Uni. ZDNet rapporte en effet qu’une plainte a été déposée lundi en réponse à une procédure menée par Samsung en juin dernier. Œil pour œil, dent pour dent. Chaque coup est rendu, dans un conflit où les consommateurs sont peut-être les grands perdants.

L’article ne dit pas quels sont les brevets invoqués par Apple dans sa riposte devant les tribunaux. On imagine toutefois que l’angle d’attaque choisi par la firme de Cupertino est identique à celui utilisé dans d’autres procès. Cette dernière accuse sa rivale sud-coréenne d’avoir enfreint sa propriété intellectuelle en copiant certaines technologies brevetées.

Apple estime par ailleurs que les produits de la gamme Galaxy de Samsung ne sont finalement que des pâles imitations des iPhone et iPad. Le smartphone et la tablette d’Apple auraient servi de modèle pour la conception des Samsung Galaxy S, Galaxy SII, Galaxy Ace et Galaxy Tab. En conséquence, la firme américaine tente de faire interdire à la vente ces différents appareils. Avec un certain succès pour le moment.

En plus du Royaume-Uni, le conflit entre Apple et Samsung se déroule en Allemagne, en Australie, en Corée du Sud, aux États-Unis, en France, en Italie, au Japon et aux Pays-Bas.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés