Samsung a indiqué jeudi qu'il continuera de vendre ses téléphones Samsung Galaxy en Europe, malgré la victoire d'Apple aux Pays-Bas. Il estime le jugement circonscrit à sa seule filiale néerlandaise, qui ne pourra plus servir de point de distribution pour ses autres filiales européennes.

Alors qu’il vient de subir un jugement néerlandais qui l’estime coupable d’avoir violé un brevet sur ses produits Samsung Galaxy, le constructeur a réagi aujourd’hui pour rassurer les consommateurs européens, et ses distributeurs. La marque rappelle tout d’abord que sur les 10 brevets qu’Apple estimaient violés, un seul a été retenu par le tribunal, et ce uniquement sur les téléphones Samsung Galaxy S, Galaxy SII, Galaxy Ace. Les tablettes Samsung Galaxy Tab ne sont pas touchées.

Par ailleurs, Samsung indique qu’il prendra « toutes les mesures possibles y compris des actions judiciaires pour qu’il n’y ait pas de rupture de disponibilité de nos téléphones Galaxy pour les clients néerlandais« .

Et alors qu’Apple visait stratégiquement la filiale des Pays-Bas dans l’espoir de paralyser toute la distribution des appareils Galaxy en Europe, Samsung affirme que « cette décision ne devrait pas affecter les ventes dans les autres marchés européens« . « La cour a jugé que Samsung Electronics Co. Ltd, la maison-mère, ne pourrait pas vendre les produits cités aux Pays-Bas. Ca n’affecte pas les ventes de Samsung Electronics dans le reste de l’Europe », analyse le constructeur.

Il confirme cependant que la filiale néerlandaise, qui était au coeur de la distribution européenne des produits Samsung, n’a plus le droit de vendre ses produits en France, en Grande-Bretagne, en Allemagne, en Finlande, en Irlande, au Lichtenstein, au Luxembourg, à Monaco, en Suède, et en Suisse.

Le jugement n’étant exécutoire qu’à partir du 14 octobre, Samsung dispose d’un peu plus d’un mois pour corriger son implémentation d’Androd et modifier le mode d’affichage des photos sur ses téléphones Galaxy, puisque c’est lui qui fait l’objet d’une protection par le brevet d’Apple.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés