Selon un cabinet américain, Google serait moins efficace que Bing dans ses résultats de recherche, alors que Microsoft a procédé depuis plusieurs mois à une mise à jour majeure de ses algorithmes.

Si en France Google reste le maître incontesté du marché des moteurs de recherche, c’est de moins en moins vrai aux Etats-Unis où le moteur Bing de Microsoft a dépassé depuis longtemps les 30 % de parts de marché. Et ça n’est peut-être pas dû au hasard. En effet, selon le cabinet Experian Hitwise, les résultats de recherches sur Bing seraient beaucoup plus efficaces que ceux proposés sur Google.

Le cabinet estime en effet le « taux de succès » sur Bing à 80,04 %, contre seulement 67,56 % sur Google. C’est-à-dire que 8 recherches sur 10 aboutissent à la visite d’une page sur Bing, contre 2 sur 3 pour le moteur le plus populaire. Yahoo, qui utilise la technologie de Microsoft sur ses différents moteurs recherche, aurait également un taux de succès de 81,36 %, largement supérieur à celui de Google.

Ce chiffre, s’il est juste, est une mauvaise nouvelle pour Google qui a justement déployé son algorithme Panda pour améliorer la pertinence de ses résultats, en tout cas officiellement (officieusement, il favoriserait surtout ses propres services, notamment de comparaison des prix, au détriment de la concurrence). L’étude d’Hitwise se base sur des recherches effectuées au mois de juillet, alors que la version anglophone de Panda avait déjà été déployée depuis plusieurs semaines. Est-ce dire qu’elle n’a servi à rien ?

Pour le savoir, il serait sans doute plus intéressant de connaître les taux de retour vers le moteur de recherche, après un premier clic sur un résultat. En toute logique, si l’utilisateur ne revient pas cliquer sur un autre résultat ou préciser sa recherche, c’est qu’il a trouvé ce qu’il voulait la première fois.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés