Numerama fait le point sur les 17 offres labellisées "PUR" par la Haute Autorité de diffusion des oeuvres et de protection des droits sur Internet (Hadopi). Pour l'instant, une minorité d'éditeurs bénéficiant du label ont fait le choix de l'afficher, tandis que d'autres l'assument ostensiblement.

17 plateformes de musique, cinéma, jeux vidéo, logiciels et photos ont reçu le label PUR (« Promotion des Usages Responsables ») par l’Hadopi. Elles l’ont reçues après l’avoir sollicité auprès de la Haute Autorité, dont le pouvoir d’appréciation de la légalité des offres est très réduit, au regret parfois des artistes eux-mêmes. Mais quelles sont les plateformes qui, une fois labellisées, affichent le logo bleu sur leur site internet pour rassurer les consommateurs ?

Pour le moment, 9 des 17 plateformes ont mis en place le logo, dont 3 plateformes éditées par Universal Music, et 3 autres éditées par Nexway. Sur 12 éditeurs dont une ou plusieurs offres ont reçu le label PUR, 5 ont fait le choix de le mettre en avant, et 7 ne l’affichent pas encore. Certains l’affichent plus discrètement que d’autres. L’Hadopi n’impose en la matière aucune règle.

Sans ordre particulier, nous mettons en gras les plateformes qui affichent leur label PUR :

Musique :

  • Deezer : label introuvable, y compris sur les pages d’abonnement aux formules payantes
  • Musicovery : présence du label PUR en bas de page, clairement visible au côté de la Carte Musique Jeune. Le lien proposé n’existe pas, ce qui renvoie vers la liste de toutes les offres labellisées, y compris concurrentes.
  • e-Compil (Universal) : énorme logo PUR affiché dans un pavé publicitaire, en rotation avec la promotion de la Carte Musique Jeune ; le lien pointe vers le site de l’Hadopi et non le site officiel du label PUR
  • Fnac.com : aucun logo visible, y compris sur les pages dédiées aux téléchargements
  • CD1D : Aucun label visible
  • Qobuz : label visible en page d’accueil (pas sur les pages intérieures) sous forme de mini-bannière permanente affichée en bas à droite de l’écran. Un clic vers le logo mène vers la description de l’offre de Qobuz sur le site officiel PUR.fr
  • Alloclips mobile (Universal) : logo non visible sur l’application iPhone, ni sur la page de description sur l’App Store
  • Music store d’Orange : Aucun logo visible, ce qui est amusant lorsque l’on sait que Christine Albanel est directrice d’Orange en charge de la communication et et de la stratégie dans les contenus (mise à jour : la labellisation est affichée en troisième actualité dans les blocs qui défilent en page d’accueil, mais pas sur les pages interne, et sans lien hypertexte).
  • MySurround : Aucun logo visible
  • Universal Music Web : énorme logo PUR affiché dans un pavé publicitaire, en rotation avec la promotion de la Carte Musique Jeune ; le lien pointe vers le site de l’Hadopi et non le site officiel du label PUR
  • Off.TV (Universal) : label invisible
  • BeeZik : label affiché à droite du moteur de recherche, en haut de page. Un survol sur le logo fait apparaître une bulle qui explique que « le label PUR est le garant d’une culture durable et légale. Ce label est accordé par l’Hadopi à l’issue d’une procédure encadrée par les dispositions des articles R.331-47 et suivants du code de la propriété intellectuelle. Le label PUR de l’Hadopi a été attribué à l’ensemble des contenus offerts sur Beezik.com. ».

Cinéma-VOD :

  • VidéoAVolonté : présence du label à droite du moteur de recherche, en haut de page. Il est également présent en bas de page, au côté d’un message sur le droit d’auteur : « Ce service respecte le droit d’auteur. Tous les droits des auteurs des œuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site, sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation des œuvres autre que la reproduction et la consultation individuelles et privées est interdite« . Le lien renvoie vers la page d’accueil du site PUR.fr.
    (si vous vous demandez pourquoi ce site est le seul labellisé pour la VOD, lisez l’article « Hadopi : la Sacem bloque de nombreux labels PUR pour l’offre légale« )

Jeux vidéo / logiciels :

  • Toomaï : présence du label à droite du moteur de recherche, en haut de page. Un survol sur le logo fait apparaître la même bulle explicative que sur Beezik. Le logo n’est pas cliquable.
  • DLGamer : Logo présent en bas de page, avec la même bulle explicative. Le logo n’est pas cliquable.
  • Boonty : présence du label à droite du moteur de recherche, en haut de page, avec la même bulle explicative.
    Notez que Toomaï, DLGamer et Boonty appartiennent au même groupe, Nexway.

Images :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés